15 septembre 2012

Simca Horizon SX automatique (1979-1982)

SimcaHorizonSXav

SimcaHorizonSXar1

SimcaHorizonSXar
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2010)

Lorsque que la Simca Horizon SX entre en scène en septembre 1979, elle apporte avec elle une série d'innovations qui vont la mettre sérieusement en avance sur la concurrence. La gamme est apparue deux ans plus tôt pour remplacer la Simca 1100 en fin de parcours. Compacte, elle n'est pas dénuée de qualités, avec un hayon très apprécié, un habitacle spacieux. Les motorisations sont dans la norme, partant du 1100 de 55 ch hérité de la Simca 1100 (Horizon LS), en passant par un 1400 venu tout droit de la 1307 GLS et ses 68 ch (Horizon GLS). Voilà qu'avec la nouvelle Horizon SX, ce bloc est porté à 83 ch DIN, soit presque autant que la rare 1309 SX équipée d'un moteur 1600.

La SX est un haut de gamme, et ça se voit. Avec son essuie-glace arrière, elle se démarque. Extérieurement, l'amateur averti remarquera la calandre aux ailettes recouvertes de chrome, les bandes caoutchoutées sur les pare-chocs et les roues de 155 au lieu de 145. C'est à l'intérieur que la voiture se distingue : sellerie velours moelleuse, tons assortis à la carrosserie. La planche de bord ne manque d'aucun équipement de l'époque et c'est en regardant entre les sièges que la SX se singularise avec une boite automatique trois rapports en série, une première en France sur une traction à moteur transversal. Cette technique chère à Chrysler, créateur des boites Powerflite puis Torqueflite qui ont démocratisé l'automatique outre-atlantique, est assortie d'un régulateur de vitesse, et d'un ordinateur de bord, première française. Mal positionné sur la console (les grands ne voient pas le haut des chiffres), cet ordinateur affiche, au choix, l'heure, le temps écoulé depuis le départ (fonction chronomètre), le kilométrage parcouru, la quantité d'essence consommée, la consommation instantanée et la moyenne horaire. Il n'y a pas de fonction pour calculer la consommation moyenne ou pour déterminer la distance pouvant encore être parcourue avec ce qui reste dans le réservoir, mais il est évident que cet ordinateur, s'il est encore considéré comme un gadget, montre une tendance lourde pour l'avenir et la généralisation de l'instrument vingt ans plus tard.

Au niveau des performances, le moteur de 83 ch permet de compenser la perte de puissance engendrée par le convertisseur de couple de la boite automatique. Avec trois rapports, la première permet d'atteindre 70 km/h et la seconde 120 km/h, ce qui lui procure des accélérations bien au-dessus de la moyenne. La vitesse de pointe en revanche plafonne à 160 km/h. L'autre écueil de cette boite est une consommation assez élevée, 7 litres au cent à 90 km/h, 9 litres à 120 km/h et près de 12 litres en ville !! Question tenue de route, elle est bien guide, bien suspendue même si la suspension a été rafermie pour encaisser les 40 kg supplémentaires de la mécanique. On peut déplorer en revanche l'absence de direction assistée qui serait bien venue en raison du poids supplémentaire sur le train avant. En effet, la direction est lourde en ville ou pour les manoeuvres d'évitement.

En définitive, si l'Horizon est un succès, la SX est un four. La boite automatique ne rentre guère dans les habitudes françaises. Pour le prix de l'époque (35 400 F), une Renault 16 TL ou sa soeur, Renault 18 TL, semblent plus logeables, même si elles sont moins bien équipées. Elle disparaît du catalogue pour le millésime 1983 (en juillet 1982) alors qu'elle est devenue Talbot Horizon SX en 1979 et est remplacée par la "Premium". L'Horizon contiuera sa carrière avec très peu de changements esthétiques jusqu'à la fin de Talbot en 1985. Sa descendante, qui aurait dû s'appeler Arizona sera intégrée à la gamme Peugeot sous le chiffre 309.

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : transversal, avant
Puissance fiscale : 7 CV
Cylindrée : 1442 cm3
Alésage x couse : 76,7 x 78 mm
Vilebrequin : 5 paliers
Taux de compression : 9,5:1
Puissance maximale : 83 ch à 5600 tr/min
Couple maximal : 12,5 kg à 300tr/min
Distribution : arbre à cames latéral entraîné par chaîne, soupapes en tête, culbutées
Nombre de soupapes : 8
Alimentation : carburateur double corps inversé
Type de transmission : traction
Boite de vitesses automatique à 3 rapports
Direction à crémaillère
Diamètre de braquage : 10,22 m
Suspension av : roues indépendantes, barres de torsion longitudinales, triangles transversaux, barre anti-roulis, ressorts hélicoïdaux
Suspension ar : roues indépendantes, bras tirés,  barre anrti-roulis, ressorts hélicoïdaux
Longueur : 396 cm
Largeur : 168 cm
Hauteur : 139 cm
Empattement : 260,4 cm
Voie av : 141,5 cm
Voie ar : 139 cm
Pneus av : 155 SR 13
Pneus ar : 155 SR 13
Freins av : disques, assistés, double circuit
Freins ar : tambours, assistés, double circuit
Vitesse maximale : 158 km/h
0 à 100 km/h : NC
400 m.D.A. : 19,7 s
1000 m.D.A. : 36,6 s
Consommation sur route: 7,8 l/100km
Consommation sur autoroute : 9,5 l/100km
Consommation en ville : 12,1 l/100km
Capacité du réservoir : 47 litres
Poids : 1095 kg

Posté par Zorglub34 à 22:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Simca Horizon SX automatique (1979-1982)

    Elle roulait bien cette petite !

    Posté par didier, 16 septembre 2012 à 10:00
  • belle horizon

    elle etait pas degueulace question tenue de route qui me fesait penser a la golf

    Posté par coolchacal, 12 mars 2015 à 13:54
Poster un commentaire