28 décembre 2015

Simca Ariane 4 (1957-1963)

SimcaAriane4av

SimcaAriane4av1

SimcaAriane4ar1
(Auto-Moto-Rétro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2012)

SimcaArianeav

SimcaArianeav1

SimcaArianear
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2009)

Depuis 1954, Simca construit la Simca Vedette, héritière de la Ford du même nom. La Vedette est déclinée en plusieurs niveaux de finitions de la Trianon à la Versailles dans un premier temps et de Beaulieu à la Présidence en passant par la Chambord dans un second temps. Toutes sont équipées du moteur V8 de 2,3 litres qui ne présente que l'avantage de son doux ronronnement, tant il est poussif et glouton. L'histoire vient alors croiser le destin de la Simca. L'arrivée de Nasser en Egypte et la nationalisation du Canal de Suez font alors brutalement grimper le cours du pétrole et par ricochet celui du carburant. La consommation américaine du V8 dissuade alors bon nombre de clients potentiels. Toujours réactive, Simca propose alors dès 1957 le compromis : l'Ariane.

L'Ariane est une Vedette Trianon, c'est à dire le bas de gamme jusque là, avec un moteur Flash qui équipe l'Aronde 1300. Peu gourmand comparé au V8, ce moteur est aussi très peu performant. Avec seulement 48 chevaux, il peine à donner de l'allant aux 1200 kg de la voiture en dépit d'une boite quatre rapports contre trois à tous les V8.

En septembre 1957, la Trianon disparait remplacée par l'Ariane 8, équipée du fameux V8. L'Ariane devient alors Ariane 4, sans changement par rapport à la version précédente. Peu à peu, elle reçoit des roues de 15 pouces en remplacement de celles de 13 pouces, ce qui permet d'installer des tambours de plus gros diamètre (janvier 1958). En octobre 1958, les chromes entourant les clignotants disparaissent tandis qu'un nouveau logo s'installe sur le capot et que les clognotants arrière se muent en rouge (notre modèle).

L'Ariane 8 disparaît du catalogue en 1961 avec toutes les versions V8, tandis que l'Ariane 4, à 4 cylindres, devient "Ariane Miramas Super Confort", combinant la finition de la Beaulieu qui disparaît elle aussi, avec la nouvelle version du moteur Super Rush à cinq paliers qui équipe les Aronde P60. Fort de 62 chevaux, il est moins terne que le moteur Flash mais n'est toujours pas à la hauteur des ambitions de la voiture qui subit de plein fouet la concurrence de la DS et de la 404. Ainsi les ventes déclinent inexorablement tant l'Ariane apparaît comme une voiture dépassée par la concurrence et Simca met un terme à sa carrière en 1963, après 130 000 exemplaires produits, soit plus du double des Vedette à V8 dans la même période. Pendant quelques années, c'est le couple Simca 1300/1500 puis 1301/1501 qui prend le rôle de haut de gamme avant d'être relayé par la Simca-Chrysler 160/180.

Pour en savoir plus : Simca : histoire et modèles

Posté par Zorglub34 à 18:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Simca Ariane 4 (1957-1963)

    Avec cette bleue...je deviens nostalgique!
    bon dimanche

    Posté par didier, 07 août 2011 à 10:47
Poster un commentaire