23 novembre 2015

Simca Aronde 1300 Chatelaine (1956-1958)

SimcaArondeChatelaineav

SimcaArondeChatelaineav1

SimcaArondeChatelainear1

SimcaArondeChatelainear
(Auto-Moto-Rétro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2012)

Avec la 9 Aronde, Simca s'est affranchie de Fiat en créant son propre modèle. Et les déclinaisons n'ont pas tardé à intervenir, avec la Quotidienne, la 9 Sport ou la Commerciale. Cette dernière est un break destiné aux artisans, aux panneaux de custode tolés, ce qui permet d'y attacher la roue de secours. Elle peut accueillir une banquette arrière qui se démonte facilement, tout comme le siège passager pour y loger de grandes charges, aidée en celà par la partie basse de l'ouverture du coffre qui s'ouvre vers le bas. Fin 1952, arrive la Chatelaine, version break de luxe qui délaisse le côté rudimentaire de la Commerciale pour s'habiller des équipements (à peine plus nombreux) de la berline.

En 1954, elle adopte la nouvelle face avant de la seconde génération de Simca 9, et ses moustaches arondies en remplacement de la moustache en podium. Très polyvalente, elle connait un franc succès en dépit de ses trois portes seulement et d'un prix important qui la situe pourtant au niveau de la Grand-Large.

En 1956, l'Aronde 1300 Chatelaine (notre modèle) affiche une nouvelle moustache droite, des feux repositionnés, suivant le style "Ligne Océane" de la berline. A l'arrière, une nouvelle porte à ouverture à "effacement total" agrandit l'ouverture de 10 %. Le rebord supérieur de la portière du coffre avale une partie du toit alors qu'il restait sous la gouttière jusque là. Comme pour les autres voitures de la gamme, elle reçoit le moteur Flash Service de 1300 cm3 de 45 ch, de quoi envisager les 125 km/h bien lancée. L'intérieur est également nouveau, avec un tableau de bord qui devient circulaire.

Contrairement à la berline, la P60 Chatelaine ne reçoit pas immédiatement les nouveaux attributs de la nouvelle génération d'Aronde P60. Elle n'opère sa mue qu'en septembre 1959, alors que l'inscription P60 sur l'aile avant droite a fait son apparition depuis septembre 1958. La P60 Chatelaine obtient en 1960 le moteur Rush qui, avec son vilebrequin 5 paliers offre 3 ch supplémentaires (48 ch) et plus de souplesse.

La Chatelaine tire sa révérence en 1963 au profit de la 1300 break, puis en 1966 pour la 1301 break. Break familial conçu sur une version utilitaire, est-ce là l'ancêtre du ludospace ?

Pour en savoir plus : Simca Histoire et Modèles

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : longitudinal
, avant
Puissance fiscale : NC
Cylindrée : 1298 cm3
Alésage c course : 74 × 75 mm
Taux de compression : 6,80:1
Puissance maximale : 45 ch SAE à 4500 tr/min
Nombre de soupapes : 8
Distribution : soupapes en tête, culbuteurs

Alimentation : carburateur Solex 32
Type de transmission : propulsion
Boite de vitesses manuelle à 4 rapports (1ère non synchronisée)
Direction à vis et secteur (3 tours)
Dimaètre de braquage : 9,1 m
Suspension av : roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux
Suspension ar : essieu rigide, ressorts à lames semi-elliptiques
Longueur : 401,4 cm
Largeur : 155,8 cm
Hauteur : 153,9 cm
Empattement : 244,3 cm
Voie av : 123,5 cm
Voie ar : 123 cm

Vitesse maximale : 125 km/h
Poids avec pleins : 965 kg

Posté par Zorglub34 à 21:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Simca Aronde 1300 Chatelaine (1956-1958)

    J'adore !

    Bonjour. Merci de m’avoir fait découvrir la Simca. Je ne connaissais pas cette marque jusqu'à maintenant ! Merci pour ce partage.

    Posté par Robby, 26 novembre 2015 à 09:25
Poster un commentaire