21 août 2009

Renault PrimaQuatre KZ6 (1931-1932)

RenaultPrima4av1

RenaultPrima4av2
(Caux-Retro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2008)

La PrimaQuatre est la fusion de la série des KZ (dont elle est la septième version, en dépit de son nom) et des MonaSix. Renault a voulu répondre aux critiques selon lesquelles un constructeur français était incapable de construire une voiture spacieuse, rapide et économique. Renault développe ainsi une gamme étendue avec deux quatre cylindres (MonaQuatre et PrimaQuatre), deux six cylindres (MonaSix et VivaSix) et deux huit cylindres (NervaStella et ReinaStella). Comparativement, Citroën dispose des Trèfle, C4 et C6 et Peugeot ne produit que la 201. La cible de la PrimaQuatre KZ6 est une clientèle large, populaire ou aisée, l'idée étant de faire de cette KZ6 une référence française.

Revenir au quatre cylindres est aussi un défi que se lance Renault. Synonyme de "bas de gamme", il faut redonner à ce moteur simple, souple et robuste ses lettres de noblesse. Avec 2,1 litres de cylindrée, il livre 35 chevaux au modeste régime de 2900 tr/min. Mais selon ses essayeurs, il offre pour l'époque un "surplus de puissance" par rapport à la concurrence. L'essai par Henri PETIT de la PrimaQuatre entre Billancourt et Bordeaux se conclut par une remarque sur la sobriété de la voiture : 12 litres au 100 à la vitesse moyenne de 75 km/h. Elle est jugée alors confortable et sure, et il lui est promis un grand avenir commercial. Et ce sera le cas, puisque 24 429 exemplaires sont assemblés en 1931, puis plus de 16 000 en 1932. Elle est remplacée en 1932 par la KZ8.

Posté par Zorglub34 à 11:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Renault PrimaQuatre KZ6 (1931-1932)

  • commutateur

    bonjour pour kz6 1931 je recherche des infos concernant le commutateur des phares situé sur le boitier de direction merci tel.0619451315.

    Posté par pastille, 30 mars 2013 à 15:35
  • Le message est passé. Avis aux amateurs.

    Posté par Z, 30 mars 2013 à 16:23
Poster un commentaire