02 juillet 2012

Peugeot 601 Eclipse (1934-1935)

Peugeot601Eclipseav

Peugeot601Eclipseav1

Peugeot601Eclipsear1

Peugeot601Eclipsear

Peugeot601Eclipseint
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2010)

Avec la 601, Peugeot se lance dans le haut de gamme et la nouvelle venue dispose d'un moteur 6 cylindres ce qui explique son nom. D'une cylindrée de 2148 cm3, il procure 60 chevaux à la lourde berline, mais il se distingue surtout par sa souplesse et sa douceur. S'il n'emmène la voiture qu'à 110 km/h, c'est dans un confort digne des meilleures voitures de l'époque, d'autant plus que le train avant est équipée de roues indépendantes, comme toutes les Peugeot depuis la 201. La 601 est disponible dans 15 types de carrosseries dont les principales sont la berline, la limousine, le coupé et le cabriolet.

Depuis la fin des années 20, un carrosier de talent, Marcel Pourtout, a fait de son styliste attitré un homme au talent exceptionnel : Georges Paulin. Doté d'un plume légère et distinguée, l'homme est un passionné d'automobile qui a quitté son métier d'origine : dentiste ! Il prouvera son immense talent avec la voiture personnelle de M. Delage, la Delage D8-120 Aerosport, ou avec la 402 Darl'mat, entre autres. En 1931, Paulin dépose un brevet de toit rétractable baptisé Eclipse. Il noue des liens avec Hotchkiss pour mettre en oeuvre son brevet, mais le projet est avorté faute d'accord. Il se tourne alors vers Marcel Pourtout qui saisit immédiatement l'ingéniosité du système. Ce dernier se tourne alors vers Emile Darl'mat qui lui confie un châssis de 301. Le duo Pourtout/Paulin fabrique une 301 Eclipse qui trônera fièrement au salon de l'Auto de Paris en 1933 et qui aiguisera la curiosité de Peugeot.

Toutefois, et sans attendre d'autorisation le trio Pourtout/Paulin/Darl'mat se lance dans la conception de 401 et 601 Eclipse. Les deux voitures ne différent que par la longueur du capot qui accueille le 6 cylindres dans la 601. La voiture est intégrée alors au catalogue Peugeot de 1934. Cependant, le prix d'achat de plus de 50 % supérieur au cabriolet va réfreiner les ventes et seulement 79 exemplaires de la 401 sont vendus et à peine 21 unités de la 601, dont le modèle présenté est le seul survivant.

A noter la voiture de Marcel Pagnol que l'on aperçoit dans le "Schpountz" qui est basé sur une 601 DL de 1935 et à la calandre très différente de celle du modèle présenté.

En 1936, Pourtout et Paulin se chargent d'équiper la 402 du système Eclipse. Cependant le système de moteur électrique servant à actionner les deux panneaux se révélant difficile à manier en raison des faibles capacités électriques des batteries de l'époque se révélait être une contrainte. Il est ensuite supprimé pour une utilisation manuelle.

Le système disparaît en 1940 avec l'arrêt de la production de la 402 Eclipse. Georges Paulin s'est lancé dans la Résistance et est fusillé par l'ennemi en 1942  (voir le site consacré à Georges Paulin). Son invention sera par la suite reprise en 1957 par la Ford Fairlane 500 Skywalker, puis en 1997 par la Mercedes SLK. Constatant le succès de cette dernière, Peugeot l'adapta à la 206 CC en 1998 en communiquant sur une invention de la marque au Lion, sans évoquer le nom de son génial inventeur : Georges Paulin.

Posté par Zorglub34 à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur Peugeot 601 Eclipse (1934-1935)

Poster un commentaire