15 novembre 2008

Peugeot 205 Turbo 16

Peugeot205T16av
(Retromobile, février 2006)

Nous voici devant la version civilisée de la légendaire 205 turbo 16 qui fit tant parler d'elle en rallye. Il fallait 200 exemplaires de série afin de pouvoir aligner cette bête de course au Groupe B championnat du monde des rallyes, alors Peugeot (à l'époque Peugeot-Talbot Sport) n'a pas hésité.
Installant un moteur turbo-compressé de 1800 cm3 en position centrale arrière, il va de soi qu'il ne reste plus grand chose de l'architecture de la 205 ordinaire, ni même de la 205 GTI.. Equipée d'une transmission intégrale répartie à 70 % sur l'arrière et 30 % sur l'avant, le comportement diffère largement de tout le reste de la production mondiale surtout avec 200 chevaux pour 1100 kg environ (300 chevaux avec le KIT PTS). La 205 turbo 16 s'avère une foudre de la petite route, bondissant de virage en virage au point d'en perdre littéralement les pédales. Pourtant les performances sont loin des modèles de rallye.
Alignée en 1984 en championnat du monde des rallyes à titre d'essai, elle remporte son premier rallye dès sa première course pilotée par Ari Vatanen. Rappelons que la voiture a été perfectionnée par le responsable de la compétition chez Peugeot, un ancien co-pilote de rallye, un certain... Jean Todt. Des 5 derniers rallyes, la 205 en remportera 3 ! Un succès inouï pour une voiture à peine en phase de développement qui doit faire face à la concurrence de l'époustouflante Audi Quattro, de la célèbre Lancia Delta S4. La légèreté et la transmission intégrale permettaient de facilement faire passer au sol les 350 chevaux des premières versions, jusqu'au 480 (!) des dernières évolutions. De fait elle n'a rien d'une 205, c'est un châssis spécifique habillé par une coque en kevlar qui lui donne la silhouette d'une 205.
Dès 1985, Timo Salonen remporte le titre mondial des pilotes et Peugeot le titre constructeur. Durant l'année, elle reçoit un package aérodynamique particulier,  fait d'ailes encore plus élargies pour recevoir les voies, et d'un aileron sur-dimensionné à l'arrière. Durant cette année, Ari Vatanen sera victime d'un grave accident au rallye d'Argentine à bord du bolide qui lui vaudra 18 mois d'absence pour des vertèbres fracturées. En 1986, Juha Kankkunen remporte le titre conducteur, et Peugeot le titre conducteur pour la deuxième fois consécutive. Mais les puissances et les vitesses atteintes par les voitures étant devenues ahurissantes (Audi a développé une version toute bardée d'ailerons de la Quattro développant près de 600 chevaux grâce aux turbo), la Fédération Internationale du Sport Automobile (FISA) décide de supprimer le Groupe B dès 1987 en raison de plusieurs accidents mortels survenus durant la saison 1986, dont celui de Toivonen au Tour de Corse sur sa Lancia Delta S4.
Privée de rallye, Peugeot et Jean Todt se tournent alors vers le Rallye-Raid et inscrivent Ari Vatanen au Paris-Dakar. Vatanen remporte le Dakar sans grande résistance, la concurrence des Mitsubishi et des Range Rover dits "Usine" étant faite de véhicules de série largement améliorés, mais pas de concepts entièrement tournés vers la compétition comme la 205 Rallye-Raid. L'année suivante, Kankkunen remporte le Dakar à nouveau. Puis le même chassis, habillé en 405 Turbo 16, le gagne encore en 1989 et 1990 sous les commandes d'Ari Vatanen. Cependant Guy Frequelin finira 4è à bord d'une 205 T16. Peugeot trustera les 4 premières places cette année là. C'est ainsi que la carrière de la 205 Turbo 16 s'achève, dépassée par son aînée, la 405 Turbo 16. En 1991, c'est sous le nom de Citroën et l'enveloppe d'une ZX que fut remporté le Dakar toujours aux mains d'Ari Vatanen. C'en était fini de l'épopée Peugeot.
Pendant ce temps là, la côte de la version civilisée grimpait fortement. Au prix de 290 000 F en 1984, 219 unités auront été finalement produites. Il est très difficile de savoir combien il en reste aujourd'hui. Elle s'échange entre 18 000 et 35 000 Euros à présent.

Fiche technique : Série 200 / Evolution Kit PTS.

Type du moteur    4 cylindres en ligne
Energie     Essence
Disposition    Transversal central arrière droite incliné à 20 ° vers l'arrière
Alimentation     Injection Bosch K Jetronic
Suralimentation     Turbo KKK + intercooler 0,7 bar / 0,85 bar
Distribution     Double arbre à cames en tête
Nombre de soupapes     4 par cylindre
Alésage & Course     83 x 82 mm
Cylindrée     1775 cm3
Compression     6,5:1
Puissance     200 chevaux à 6750 tr/min / 300 chevaux à 6500 tr/min
Couple     260 mkg à 4000 tr/min / 35 mkg à 4500 tr/min
Boite de vitesse     5 rapports
Type    Intégrale avec viscocoupleur (33 % av / 67 % ar)
Antipatinage    Non
ESP    Non
Direction    Crémaillère
Suspensions Av    Triangles superposés
Suspensions Ar    Triangles superposés
Freins avant    disques ventilés (273 mm) 1 piston / (298 mm) 4 pistons
Freins arrière    disques ventilés (273 mm) 1 piston / (298 mm) 4 pistons
ABS    Non
PneuAv    210/55 VR390
PneuAr    210/55 VR390
Longueur    383 cm
Largeur    167 cm
Hauteur    133 cm
Poids à vide (constructeur): 1 210 / 1 100 kg
Poids/Puissance    4,9 kg/cv
Vitesse max    214 km/h
Réservoir    110 litres

Posté par Zorglub34 à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Peugeot 205 Turbo 16

Poster un commentaire