13 décembre 2009

Cadillac Sedan HardTop 1957 Kit Continental

Cadillac62av

Cadillac62prof

Cadillac62ar

Cadillac62int
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2008)

En 1957, la Série 62 de Cadillac connaît une notable évolution. Si l'aspect général ne change pas, de nombreux détails évoluent par rapport à 1955 ou 1956.

La calandre n'est plus entourée d'un bourrelé et deux phares ont fait leur apparition sous le pare-choc. Les tampons sont légèrement déplacés et le "visage" de la voiture s'en trouve plus agressif. L'écusson a été modifié, il est désormais en deux parties, sur le capot.

A l'arrière, les feux tombés du haut de l'aile en bas et se composent de deux ronds, l'un rouge l'autre blanc. La porte du coffre est redessinée et tombe de manière plus abrupte.

Latéralement, c'est la ligne de la porte arrière qui constitue la plus grosse modification. Un appendice remonte vers la custode pour fermer la ligne et donner un air de coupé à cette énorme six places. Car les banquettes sont très larges et très profonde et permettent de s'asseoir sans difficulté à trois de front autant à l'avant qu'à l'arrière.

Le gros V8 de 6 litres est gavé par un carburateur quadruple corps. Il affiche alors 300 chevaux (SAE), de quoi accélérer très fort. Cette puissance a été permise par l'accroissement du taux de compression à 10:1. La vitesse de pointe culmine toujours à 150 km/h en raison d'une boite automatique à 3 rapports assez courts. Le poids de la voiture, 2089 kg, impose des freins assistés. La puissance fiscale est alors de 37 CV en France !

Construite à plus de 32000 exemplaires en 1957, la "série 62" évoluera légèrement en 1958 puis de manière très importante en 1959, laissant la place à une nouvelle génération.

Posté par Zorglub34 à 14:15 - - Commentaires [0]
Tags : , , , , ,

11 septembre 2009

Cadillac Fleetwood Brougham (1977-1986)

CadillacFleetwood84av1

CadillacFleetwood84prof

CadillacFleetwood84ar1
(Caux-Retro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2008)

CadillacFleetwood84az2

CadillacFleetwoodprof2

CadillacFleetwood84ar2
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2008)

La troisième génération de la Fleetwood apparait en 1977 et perdure jusqu'en 1984, année lors de laquelle, sans changer de carrosserie la voiture sera transformée en traction, une révolution outre-atlantique. Seule exception, la Fleetwood Brougham, notre modèle (de 1984), reste en mode propulsion après 1985.

Côté moteur, le V8 de 7 litres et de 185 ch de 1977 est contraint à une énorme cure d'amaigrissement depuis l'apparition de nouvelles normes anti-pollution. Ainsi notre modèle est équipé du petit V8 de 4,1 litres qui n'offre que 125 maigres chevaux, c'est un peu juste pour déplacer la caisse de 5,60m de long et 1,95 de large. C'est le plus petit moteur dont a pu être équipée cette voiture.

D'autres générations vont suivre en 1989, en 1993 pour prendre sa retraite en 1996. Un retour pour une série spéciale aura néanmoins lieu en 1999.

Posté par Zorglub34 à 14:20 - - Commentaires [0]
Tags : , , , , ,
21 août 2009

Cadillac Sedan DeVille 1956

Cadillac56SedanDevilleav1

Cadillac56SedanDevilleprof

Cadillac56SedanDevillear1
(Caux-Retro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2008)

Cadillac56SedanDevilleav2

Cadillac56SedanDevilleav3

Cadillac56SedanDevillear2

Cadillac56SedanDevilleint

Cadillac56SedanDevilleint2
(Duclair, Seine-Maritime, avril 2009)

Nouvelle évolution de la Cadillac Series 62, quatrième génération de la Cadillac apparue en 1949. La politique de Général Motors était de faire constamment évoluer les modèles. Ainsi la troisième génération a été renouvelée en 1954 (voir le modèle 1955).

La finition "Sedan" correspond à une "berline". Si on regarde attentivement cette voiture, elle est bien à quatre portes. La porte arrière est camouflée dans les lignes tortueuses de la caisse si bien que l'œil ne la soupçonne pas. La deuxième photo de profil laisse entrevoir les contours de la porte arrière, et on peut apercevoir la poignée de porte. La finition DeVille devient un niveau à part entière en 1949. A l'origine, il désigne les voitures sans montant central entre les portes. Cette voiture est de la deuxième génération de DeVille dérivée de la Cadillac 62.

Sous le capot, c'est l'opulence toute américaine : un énorme V8 de 6 litres gavé par un carburateur quadruple corps développe 285 chevaux (SAE) et un couple extravagant de 45 mkg à 2700 tr/min. C'est que l'engin pèse un peu plus de deux tonnes. La motorisation, les rapports de boite et de pont, lui autorisent la vitesse de pointe d'environ 150 km/h. Mais la vitesse sur les routes ne fait de toute façon pas partie du rêve américain. La tenue de route à ces vitesses est assez aléatoire avec des mouvements de caisse dans tous les sens. C'est surtout l'accélération qui est la principale qualité de ces voitures, et le confort ouaté des profondes banquettes dans le chant du gros V8.

En 1956, cette Sedan DeVille devient la Cadillac le plus vendue cette année là. Au total, ce seront 41 732 exemplaires qui seront vendus sur les 128 452 modèles de la série 62. Après une évolution en 1957 puis en 1958 elle sera remplacée dès 1959 avec la cinquième génération.

Posté par Zorglub34 à 16:49 - - Commentaires [0]
Tags :
15 août 2009

Lincoln Continental Coupé Mk IV 1973

LincolnContinentalcoup_MkIVav

LincolnContinentalcoup_mkIVar

LinconlContinentalcoup_MkIVar2
(Caux-Retro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2008)

Issue de la génération des Continental cette version est à deux portes seulement. Depuis la Mk III, les portes arrière "suicide" ont disparu au profit de deux seules portes. La grille avant imite le style Rolls-Royce, sans parvenir toutefois à cette marque d'élégance. Les phares sont escamotables par pivotement de 90 ou 180° du bloc optique. Les dimensions sont toujours américaines : 559 cm de long, 203 cm de large, et 2,4 tonnes sur la balance. Il ne lui faut rien moins qu'un V8 de 7,5 litres pour remuer cette masse avec plus ou moins d'aisance, soit l'un des plus gros moteurs américains jamais produits, derrière le 500 ci de la Cadillac El Dorado. Le gros V8 ne développe que 212 chevaux (SAE, c'est à dire mesurés sans les éléments extérieurs au moteur : boite, trains roulants, roues etc, ce que la norme allemande DIN prend en compte, ce qui donne des chiffres inférieurs). Le couple de 48 mkg à 2200 tr/min est quant à lui plus représentatif de la nature de la voiture et donne une idée de la souplesse de conduite inévitablement nécessaire à ce type d'engin. La transmission n'est d'ailleurs disponible qu'en boite automatique à trois rapports.

A l'arrière, la forme du coffre épouse celle de la roue de secours, imitation du fameux "Kit Continental" très en vogue alors. Toutes les Mk IV sont livrées avec un toit en vinyle, blanc ou noir. A partir de 1973, toutes les Mark IV ont une petite vitre latérale arrière en série (dite "opera window"), que n'était jusque là qu'une option.

Comme d'habitude dans la production américaine, chaque millésime donne lieu à de légères modifications. Ainsi on note un positionnement des feux arrière en 1975.

Elle cède sa place à la Mk V en 1976 après 278 000 unités vendues.

RV,du Blog Oldiesfan67 nous en dit un peu plus dans le commentaires.

28 juin 2009

Panhard-et-Levassor PL 17 L7 (1963-1965)

PanhardPL17av1

PanhardPL17prof

PanhardPL17ar
(Caux-Retro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2008)

En 1963, avec l'apparition de la PL 17 L6 survient la L7 à moteur Tigre. Comme pour la L6, les chromes ont été réduits, les clignotants avant et feux arrière redessinés. Elle profite de tampons de pare-choc à l'avant comme à l'arrière. Elle profite également de la nouvelle culasse du moteur M6, dans sa version Tigre avec carburateur double corps. Avec 60 ch, la PL17 peut croiser à 145 km/h en pointe.

En 1964, comme la PL 17 L6 devient 17B, la PL17 Tigre L7 devient 17 BT, pour aligner les dénominations sur la 24 CT qui vient de paraître et dans la perspective d'intégrer la 24 BT comme la remplaçante de la 17 BT. Mais Citroën de l'a pas vu ainsi et a préféré faire de la 24 BT une voiture à deux portes en rallongeant une 24 CT. C'était une manière de protéger les ventes de l'Ami 6, de préparer le terrain à la GS et d'annoncer la fin prochaine de Panhard-et-Levassor, pionnier de l'automobile.

La PL17 ici présentée est de couleur vert congo et en finition Confort S comme nous le précise son propriétaire dans les commentaires. Notre modèle est mars 1965 et est donc une 17BT.

Pour en savoir plus : Le Club Panhard

Fiche technique :

Moteur : bicylindre à plat refroidi par air, essence
Emplacement : porte-à-faux avant, longitudinal
Puissance fiscale : 5 CV
Cylindrée : 851 cm3
Alésage x course : 84,95 x 75 mm
Taux de compression : 7,8:1
Puissance maximale : 60 ch (SAE) à 5300 tr/min
Couple maximal : 7,5 mkg à 3600 tr/min
Nombre de soupapes : 4
Distribution : arbre à cames central
Alimentation : carburateur double corps
Type de transmission : traction
Boite de vitesses manuelle à 4 rapports
Direction à crémaillère
Diamètre de braquage : 9 m
Suspension av : ressort à lame tranversal
Suspension ar : essieu semi-rigide
Longueur : 457,7 cm
Largeur : 167 cm
Hauteur : 143 cm
Empattement : 257 cm
Voie av : 130 cm
Voie ar : 130 cm
Pneus av : 145 x 380
Pneus ar : 145 x 380
Freins av : tambours
Freins ar : tambours
Vitesse maximale : 145 km/h
Capacité du réservoir : 40 litres
Poids : 805 kg

01 octobre 2008

Lincoln Continental 1967

LincolnContinental
(Retromobile, février 2006)

La Lincoln Continental est célèbre pour être la voiture dans laquelle le Président Kennedy a été assassiné. Mais il s'agissait de la version antérieure à ce modèle et dans une version spéciale conçue uniquement sur la demande de la Maison Blanche.
Ce modèle-ci date de 1967 et utilise les portes arrière dites "suicide" c'est à dire qu'elles s'ouvrent vers l'avant et suppriment le montant central entre la porte avant et arrière. Apparu en 1966, la Continental est bien plus grande que la précédente de 1961 et entre dans l'ère des voitures carrées. Cabriolet, cette Continental voit ses vitres disparaitre dans les portes lorsqu'elle décapote, y compris la lunette arrière qui glisse derrière le siège. Les dimensions sont américaines : 5,61m  de long, 2,02m de large, un empattement de 3,20m, elle est peu adaptée à notre circulation européenne.
Sous le capot le V8 est passé de 7 litres à 7,6 litres, et livre en souplesse 345 chevaux à 4600tr/min. Le couple de 67 mkg à 2800 tr/min seulement en fait un modèle d'onctuosité. Il n'en faut pas moins pour remuer les 2335 kg de l'engin !
Elle fut le symbole des célébrités américaines, telles Elvis Presley, Dwight Eisenhower, Spike Jones, Franck Sinatra, Louis Prima, Nelson Rockfeller, ou même, à l'étranger, le Shah d'Iran.

Posté par Zorglub34 à 12:49 - - Commentaires [0]
Tags : , , , , , ,
25 mai 2008

Dodge Charger 1972

DodgeChargerAv

DodgeChargerav2

DodgeChargerProf

DodgeChargerAr

Dodge_ChargerAr2
(Lattes, Hérault, juin 2007)

Posté par Zorglub34 à 12:11 - - Commentaires [0]
Tags : , , , , , ,