27 mars 2010

Volvo 1800 ES (1972-1973)

Volvo1800ESav

Volvo1800ESav1

Volvo1800ES
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2008)

Déclinaison de la Volvo P1800, le break de chasse ES invente un nouveau concept. Mi-coupé, mi break, il se niche dans un segment très étroit où il sera le seul avec la Reliant Scimitar GTE et plus tard la Lancia Beta HPE. On retrouve totalement l'avant de la P1800 dessiné par Frua et l'arrière est entièrement inédit et dû au designer Coggiola. Une large glace sans armature tient lieu de hayon offrant un accès à l'arrière qui se classe dans les grands volumes.

Comme tout "shooting-break", il se doit d'être performant. Il reprend le moteur B20 de 2 litres de 135 chevaux de la P1800 et de l'Amazon 122. Pour le marché américain, le taux de compression est diminué et le moteur ne propose plus que 125 chevaux. La voiture atteint 185 km/h en vitesse de pointe, une performance digne des meilleurs en ces premières années  1970.

En 1973, seule l'ES sera disponible pour la P1800, la P1800 S ayant disparu du catalogue. La production s'arrête l'année même. Au total 8078 ES auront été fabriquées sur les 48000 Volvo P1800.

On retrouvera plus tard les traits de ce sympathique break sous les lignes de la Volvo 480.


13 mars 2010

Volvo 66 DL (1975-1980)

Volvo66DLav

Volvo66DLar1

Volvo66DLar
(Auto-Moto-Retro, Le Grand Quevilly, Seine-Maritime, septembre 2008)

Cette petite citadine aux dimensions modestes est un produit non pas conçu par Volvo, mais par la firme néerlandaise DAF.

En rachetant la compagnie en 1974, Volvo s'est retrouvée avec l'unique modèle de route, la DAF 66, qu'elle produisait depuis 1972 et qui succédait elle-même aux DAF 33, DAF 44 et DAF 55, à la DAF Daffodil de 1961, toutes héritères de la DAF 600 de 1959. Autant dire que la Volvo 66 est le fruit d'un concept très étudié et modeste. Un voiture citadine à la motorisation suffisante pour la ville, pouvant transporter quatre passagers et les courses.

La DAF 66 née en 1972 reprend le concept même si depuis la DAF 600 Giovanni Michelotti a déposé sa touche personnelle. Les formes se sont banalisées mais dans le sens de toujours plus de confort et d'habitabilité. Le moteur qui était à l'origine un petit bicylindre est abandonné pour une collaboration avec Renault qui fournit celui de la Renault 8. En revanche, la voiture a toujours sa transmission originale. Ce n'est pas à proprement parler une boite automatique, c'est un variateur comme pour les cyclomoteurs. Ce système nommé "Continuously Variable Transmission" (CVT) sera aussi appelé Variomatic. C'est système formé de deux poulies à gorges variables en fonction de la force centrifuge. Il en résulte une infinité de rapports de démultiplication, ce qui permet une parfaite adaptation aux conditions de la route en fonction du poids de la voiture et de ses passagers.

La Volvo 66 DL renait en 1975 après un an d'absence. La voiture conserve exactement les mêmes caractéristiques à la touche Volvo près : une calandre qui intègre la signature Volvo de l'époque, un nouveau volant, des appuie-tête au design Volvo, les barres de renfort dans les portes pour être conforme aux standards de sécurité de la marque, des pare-chocs plus importants.

On retrouvera la transmission CVT dans les premières versions de la Volvo 343, issue du projet DAF 77 et qui devait succéder à la DAF 66. De fait les deux voitures coexisteront pendant presque cinq ans.

19 février 2010

Volvo 123 GT Amazon (1966-1970)

Volvo123GTAmazonav

Volvo123GTAmazonar2

Volvo123GTAmazonar
(Auto-Moto-Retro, Le Grand Quevilly, Seine-Maritime, septembre 2008)

La Volvo Amazon est née en 1956. Appelée ainsi pour le marché scandinave, le nom dut changer au fur et à mesure que le sucès grandit, le nom "Amazon" étant déposé sur les autres marché par une société allemande.

Elle construit sa réputation sur ses airs indestructibles et sa fiabilité. Si les solutions technologiques ne sont pas innovantes elles sont en revanche d'une solidité à toute épreuve, ce qui bénéficiera à toute la gamme des décennies durant.

Elle est présentée d'abord avec un moteur "B16" de 1600 cm3 issu de la PV444 et en berline quatre portes, c'est la 121. Avec 60 chevaux, elle n'a qu'une vocation familiale. Avec plus de 17 secondes de 0 à 100, elle n'est pas une foudre de guerre, alors qu'elle ne pèse que 1000 kg. Elle est cependant mal desservie par une antique boite à trois rapports.

En 1958, la 122 S vient rehausser les performances. Grâce à une augmentation du taux de compression et l'adjonction d'un second carburateur, la puissance passe à 76 chevaux. Ce n'est qu'en 1961 qu'est installé le moteur "B18" de 1800 cm3. Le B18A type 1 équipe la 121 avec une première version de 68 chevaux ou 75 avec le B18A type 2. La barre des 150 km/h est atteinte. Les carosseries se diversifient avec soit deux portes, soit un break 5 portes en remplacement de la PV544.

De son côté la 122 S reçoit le même moteur B18 mais en version D avec deux carburateurs. Ce moteur provient du coupé Volvo P1800. Il en ressort 80, 86 ou 90 chevaux selon le type. La voiture atteint alors 160 km/h et les freins à disques sont alors indispensables à l'avant. Ils seront généralisés à toute la gamme en 1964.

En 1966 surgit la 123 GT. Elle jouit du moteur B18 version B avec un taux de compression élevé (10,1 : 1) et deux carburateurs comme le coupé P1800 S et qui équipe également la Facel Vega III. Le moteur est de 96 chevaux, de quoi commencer une vocation sportive. Elle dispose d'une boite quatre rapports avec overdrive. Les freins assistés sont alors de rigueur.

Dès 1968, c'est le moteur B20 qui est installé dans toutes les versions. Il fournit de 80 à 118 chevaux selon les versions, toujours en faisant varier le taux de compression et le nombre de carburateurs. Mais les moteurs B20 ne seront jamais importés en France. Ils équiperont la future série 140.

La 123 GT se distingue par ses deux feux additionnels sur le pare-choc. A l'intérieur, le tableau de bord est d'équipé d'un compte-tours et d'un volant spécifique. Avec 170 km/h en vitesse de pointe, elle entre dans la catégorie des berlines rapides de la fin des années 60 à côté des Alfa Romeo Guilia ou des BMW 1800. En juillet 1970, la voiture cède sa place à la série 140 après plus de 670 000 voitures produites, à tel point que Volvo a construit une usine à Gand pour l'Europe et une autre à Halifax (Canada) pour le marché nord-américain.

Des versions sportives ont marqué également les esprits en rallye, notament de 1963 à 1965 en gagnant le championnat d'Europe et différents rallyes, avec des moteurs préparés allant jusqu'à 180 chevaux. Un tragique accident en 1966 emporta la décision de Volvo de ne plus participer en tant que constructeur à des rallyes, mais à se contenter d'apporter une assistance technique à certains pilotes privés.

Fiche technique :

Type du moteur    4 cylindres en ligne
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Alimentation     2 carburateurs SU HS 6
Distribution     Arbre a cames lateral
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     84,1 x 80 mm
Cylindrée     1780 cm3
Compression     10,1 : 1
Puissance     96 chevaux à 5600 tr/min
Couple     14,1 mkg à 3600 tr/min
Boite de vitesse     4 rapports + overdrive
Type    Propulsion
Direction    Vis et galet
Suspensions Av    Roues avant indépendantes, ressorts hélicoïdaux.
Suspensions Ar    Essieu rigide, ressorts hélicoïdaux, barre Panhard
Freins avant    Disques assistés
Freins arrière    Tambours
PneuAv    165 x 13
PneuAr    165 x 13
Longueur    445 cm
Largeur    161 cm
Hauteur    150 cm
Empattement 260 cm
Poids    1000 kg
Vitesse max    170 km/h

06 novembre 2009

Volvo 164 (1969-1975)

Volvo164av

Volvo164Av2

Volvo164ar
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2008)

Ancêtre de la Volvo 244 ou 245, la 164 est le haut de gamme de Volvo à la fin des années 1960. A l'origine, elle devait recevoir un V8 mais le marché trop étriqué en dissuada les ingénieurs. Conçue sur un châssis de série 100, il a fallu accommoder le nez pour intégrer le 6 cylindres en ligne de 3 litres. La 164 se distingue par sa large calandre plus en avant et par ses feux additionnels discrets juste au dessus du pare-chocs.

L'intérieur est plus soigné que pour la 144 avec au choix une imitation de bois ou de cuir. Mais le reste des pièces est identique de la malle au capot. En revanche l'empattement a été rallongé de 10 cm et la longueur augmentée de 6 cm pour faire entrer le généreux 6 cylindres de 130 chevaux qui, doté de l'électronique, en délivrera même 170. Le moteur B30 provient du 4 cylindres B20 auquel on a rajouté deux cylindres et adapté un vilebrequin 7 paliers. Avec une boite 4 rapports (overdrive en option) ou 3 rapports automatiques, la voiture n'est pas une sportive. Mais sa puissance lui assure de bonnes accélérations, de sérieuses reprises. Sur les autoroutes, elle se montre autoritaire sur la file de gauche, rivalisant avec ses concurrentes allemandes de chez Mercedes ou BMW.

Dépourvue de direction assistée, et en raison du poids de moteur, la voiture est considérée comme une "voiture d'homme". Manœuvrer cette longue voiture ou faire un créneau très serré relève plus de musculation que de la conduite.

Produite à 153189 exemplaires, elle a surtout connu le succès aux USA. Plus rare en Europe, on la négocie à l'heure actuelle autour de 7000 € sur le marché de la collection. La Volvo 264 prendra sa suite, équipée du fameux V6 PRV.

Fiche technique :

Type du moteur    6 cylindres en ligne
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Alimentation     2 carburateurs
Distribution     2 simples arbres à cames en tête
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage X Course     88,9 x 80 mm
Cylindrée     2978 cm3
Compression     9,3:1
Puissance     130 chevaux à 5000 tr/min
Couple     21 mkg à 2500 tr/min
Boite de vitesse     4 rapports (overdrive en option) ou 3 rapports auto
Type    Propulsion
Antipatinage    Non
ESP    Non
Direction    A vis et galets, non assistée
Suspensions Av    McPherson - barre stabilisatrice - Ressorts Hélicoïdaux
Suspensions Ar    Essieu rigide - Ressorts Hélicoïdaux
Cx    0,48 (estimation)
Freins avant    Disques
Freins arrière    Disques
Longueur    471 cm
Largeur    171 cm
Hauteur    144 cm
Empattement 272 cm
Poids    1360 kg
Vitesse max    175 km/h
0 à 100 km/h    11 s
400 mètres DA     18,5 s
1000 mètres DA 34,8 s
Consommation moyenne : 11,3 l/100

 

Posté par Zorglub34 à 11:07 - - Commentaires [1]
Tags : , , ,
14 février 2009

Volvo 345 DL

Volvo345DLav

Volvo345DLprof

Volvo345DLar
(Aniane, Hérault, janvier 2008)

Lorsque la première Volvo des série 300 apparaît en 1976 sous le nom 343, elle est directement issue des bureaux d'étude de DAF que Volvo vient à peine de racheter. Et en tant que DAF, elle est équipée d'un moteur Renault (celui de la Renault 12) et d'une boite automatique à variomatic (comme sur les mobylettes). Elle devait s'appeler DAF 77 pour succéder à la DAF 66, elle-même devenue Volvo 66. C'est une voiture à 3 portes qui est équipée de rétroviseurs extérieurs chromés, d'appuie-tête intégrés au siège, signes distinctifs de DAF. Volvo n'a apporté que des pare-chocs surdimensionnés, propres à la marque et aux exigences suédoises en cas de choc.

En 1978, la calandre est modifiée pour se rapprocher de notre modèle et la boite manuelle est disponible. Elle prend le nom de 345 en 1979 en même temps qu'elle passe de 3 à 5 portes. En 1980, elle hérite du moteur 2 litres de la série 200. En 1981, la face avant est entièrement revue pour devenir celle de notre modèle. La voiture y gagne en consommation grâce à un meilleur taux de pénétration dans l'air.

En février 1982, les 343 et 345 deviennent respectivement 340 et 360. La 360 n'est alors disponible qu'en 2 litres, et en septembre la 360 GLT affiche 115 chevaux.

En 1984 apparait un moteur Diesel avec la 340 GLD. En 1986, un dernier lifting survient. En 1989 la 360 disparait du catalogue, et la production cesse en 1991.

Après 15 ans de carrière, la voiture disparait au profit de la 440/460. De débuts difficiles, la voiture a finalement gagné la réputation d'une voiture solide et fiable, d'un coût d'entretien raisonnable et d'une sécurité des plus satisfaisantes.

Posté par Zorglub34 à 16:06 - - Commentaires [1]
Tags : , , ,
28 décembre 2008

Volvo 245 GL Break (1981-1983)

Volvo_244_2

Volvo_244
(Cognac, Charente, mai 2004)

En 1981, la Volvo 245 (et toute la série 200) reçoit ses premières retouches. Le plus évidente modification tient dans les phares. Les deux doux phares ronds sont modifiés et ce sont deux rectangles qui remplissent la face avant. Le changement le plus important se situe à l'intérieur avec un nouveau tableau de bord bien plus grand et surtout plus lisible. Très discrètement, les porte-à-faux sont rabotés et la voiture perd 10 cm en longueur.

A noter que depuis 1981, la nomenclature Volvo instaurée avec la série 100 n'est plus respectée. Le second chiffre n'est plus la garantie du nombre de cylindres. Un certain nombre de voitures appelées "240" ont des moteurs 6 cylindres. Quant aux Diesel, systématiquement nommés "240", ils sont tous équipés de moteurs à 6 cylindres.

Une petite retouche en 1983 rendra la calandre proéminente, et en 1986 elle revient à sa place mais l'entourage des phares est retouché. Les phares intègrent alors les longue-portée.

Posté par Zorglub34 à 11:26 - - Commentaires [0]
Tags : , , , , ,
29 février 2008

Volvo 6 portes

Volvo6par
(Paris 7è, Juillet 2006)

Modèle 6 portes pour cette Volvo d'un Corps Diplomatique, près du Champ de Mars.

Voilà qui termine la première série des photos prises à la volée en Charente, et au circuit des Remparts à Angoulême.
C'est au hasard des routes de France et à Retromobile 2006 que je vous emmène désormais.

Posté par Zorglub34 à 13:57 - - Commentaires [0]
Tags : , , , ,
28 février 2008

Volvo 1800 S (1963-1971)

Volvo_1800_S_Av

Volvo_1800_S_Ar
(Circuit des Remparts, Angoulême, Charente, Septembre 2004)

Fiche technique Volvo P 1800 S (1961-1972)

Type du moteur   4 cylindres en ligne
Energie   Essence
Disposition   Longitudinal avant
Alimentation   2 carburateurs SU HS 6
Distribution   Arbre a cames lateral
Nombre de soupapes   2 par cylindre
Alésage & Course   84.1 x 80.0 mm
Cylindrée   1780 cc
Puissance   100 chevaux à 5500 tr/min
Couple   14.1 mkg à 3400 tr/min
Transmission Volvo P 1800 S (1961-1972)
Boite de vitesse   4 rapports + overdrive
Puissance fiscale   NC
Type    Propulsion
Antipatinage   Non
ESP   Non
Direction   Vis et galet
Suspensions Av   Triangles superposés
Suspensions Ar   Essieu rigide, ressorts hélicoïdaux
Freins avant   Disques
Freins arrière   Tambours
ABS   Non
PneuAv   165 x 13
PneuAr   165 x 13
Longueur   440 cm
Largeur   170 cm
Hauteur   128 cm
Poids   1090 kg
Poids/Puissance   10.9 kg/cv
Vitesse max   170 km/h
0 à 100 km/h   13.5 sec