10 février 2009

Mathis QMy

Mathis
(Contribution Eole, février 2006)

Peu d'informations sur ce modèle. De rapides recherches me laissent penser qu'il s'agit d'une version QM, sans doute QMy, faux-cabriolet 4 places. Avis aux amateurs éclairés qui peuvent venir enrichir ce blog.

Elle est équipée d'un moteur de 4 cylindres à soupapes latérales de 1629 cm3.

Elle aurait été produite de 1929 à 1930.

Plus d'infos sur le site mathis-auto.com

Posté par Zorglub34 à 18:45 - - Commentaires [1]

08 février 2009

Opel Kadett C 1000 2 portes (1973-1979)

OpelKadett_1000_coupe__AR

OpelKadett_1000_coupe__Av
(Gruissan, Aude, août 2004)

C'est déjà la troisième version de l'Opel Kadett. La première fut produite juste avant-guerre. Ce n'est qu'en 1962 qu'Opel reprend le nom pour une voiture qui doit venir concurrencer la Coccinelle, version A remplacée en 1965 par une version B. En 1973 cette voiture est elle-même remplacée par la version C (notre modèle), aux formes plus douces, mais avec autant de versions possibles : deux ou quatre portes berline, break trois portes, coupé deux portes et une trois portes dénommée Kadett City.

Elle avait des petits moteurs nerveux, de 1000 à 1600 cm3 qui en faisaient une voiture plutôt agile. Une sortie d'échappement très fine lui conférait un bruit spécifique, avec des vibrations caractéristiques à haut régime. Une version rallye fait encore de nos jours la joie de certains amateurs.

Elle fut produite à travers le monde sous bien des noms si bien qu'il est difficile de savoir quelle fut la production totale. Elle est remplacée en 1979 par la version D.

Posté par Zorglub34 à 11:07 - - Commentaires [7]
Tags : , ,
06 février 2009

Peugeot 505 GR

Peugeot505Av1

Peugeot505prof

Peugeot505ar2
(Cap d'Antifer, Seine-Maritime, novembre 2008)

Apparue en 1979, la 505 est restée en concurrence avec sa devancière, la 504, jusqu'en 1983. Coincée entre cette dernière et la 604, elle a néanmoins pu frayer son chemin et faire une belle carrière avec 1 320 000 exemplaires. Elle est la dernière Peugeot à propulsion. Par la suite le Lion ne créera plus que des voitures à traction.

Elle est dotée de motorisations essence et diesel, d'une puissance variant du faible 70 chevaux (2,3 litres Diesel) à 110 chevaux (2 litres essence à injection TI ou STI) lors de sa sortie. Puis des variantes viendront étoffer l'offre telles qu'un 2,2 litres injection de 130 chevaux (GTI) puis le V6 PRV de 2,8l de 170 chevaux. Une version 2,2 litres turbo développée avec Porsche verra même les 180, puis les 200 chevaux dans des séries spéciales (505 Turbo Injection).
Côté Diesel les 70 chevaux seront vite épaulés par un Turbo et avec 2,5 litres de cylindrée, les 110 chevaux disponibles dès 1986 feront perdre à la 505 l'image du diesel poussif et pataud.

Esthétiquement, la 505 a l'air d'une 504 restylée. Si elle en reprend certains éléments du côté des motorisations, c'est pourtant une voiture très différente. L'intérieur est repensé et la voiture s'inscrit dans les critères de confort des années 80 et non des années 60. On est bien dans une voiture inédite.

La voiture est saluée pour sa tenue de route et la qualité de son confort, même sur des routes cahoteuses.

A l'arrêt de la 504, elle lui succède dignement sur le marché africain, où elle poursuit la carrière de son aînée avec la même fiabilité et la même facilité de réparation. De nombreux modèles ont dépassé les 500 000 km dans les conditions éprouvantes des routes africaines.

Restylée en 1986, elle adopte des feux arrières qui la rapprochent de ceux de la Peugeot 309.

Fiche technique :


Type du moteur    4 cylindres en ligne
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Alimentation     Carburateur
Distribution     Arbre à cames latéral
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage X Course     88 x 81 mm
Cylindrée     1971 cm3
Compression     8,8 : 1
Puissance     96 ch à 5200 tr/mn
Couple     16,4 mkg à 3000 tr/mn
Boite de vitesse     4 rapports
Type    Propulsion
Direction    Crémaillère
Freins avant    Disques
Freins arrière    Tambours
ABS    Non
PneuAv    175 HR 14
PneuAr    175 HR 14
Longueur    458 cm
Largeur    178 cm
Hauteur    146 cm
Coffre    523 litres
Poids    1200 kg
Vitesse max    168 km/h
Réservoir    56 litres

Posté par Zorglub34 à 11:27 - - Commentaires [0]
30 janvier 2009

Toyota Celica Liftback ST TA40 (1978-1981)

ToyotaCelicaav2

ToyotaCelicaar1

ToyotaCelicaar2
(Aniane, Hérault, décembre 2007)

Deuxième génération de la Célica apparue en 1971. Ce coupé à vocation sportive perd sa ligne originale pour une carrosserie plus fade et commune. Finies les allures de coupé américain, l'ère du style japonais entre en vigueur, et pas toujours pour le bonheur du design. Bon nombre de modèles, sacrifiant aux exigences américaines et européennes se montreront d'une très grande fadeur. La ligne de cette Celica perd tous les signes qui la rapprochaient d'une sportive. On ne sait s'il s'agit d'un coupé deux ou quatre place ou d'une berline avec hayon.

Ça n'empêchera pas Toyota de vendre une grande quantité de ce modèle à travers le monde. D'abord présentée avec un calandre quatre phares ronds, elle adopta dès 1980 les quatre phares rectangulaires.

Equipée de moteurs de 1,6 à 2,4 litres, le modèle ST ici présenté est équipé du 1600, précisions que nous apporte "Fab", le propriétaire de la voiture, dans les commentaires.

Posté par Zorglub34 à 16:44 - - Commentaires [4]
Tags : , , , ,
25 janvier 2009

Peugeot 304 SL (1977-1979) (phase II)

Peugeot304Av

Peugeot304Ar
(Tours, Indre-et-Loire, août 2007)

En 1977, la 304 S se décline en SL et SLS. La SL se distingue en adoptant le levier de vitesses au plancher alors qu'il était au volant jusqu'alors. La SLS reprend l rôle autrefois dévolu à la S. La version de base se nomme alors GL et la SL est l'intermédiaire, équipée comme la SLS, motorisée comme la GL.

Toute la gamme reçoit un moteur de 1290 cm3 dont la cylindrée a augmenté par l'installation de petites bougies côniques. Seules les fourgonettes et les breaks ne reçoivent pas cette motorisation et conservent le moteur de la 204.

Elle fit carrière jusqu'en 1980, aux côtés d'une sérieuse concurrente : la 305 commercialisée depuis 1977.

La 304 berline finit sa carrière en mars 1979 et le break sera maintenu jusqu'en 1980.

Posté par Zorglub34 à 11:40 - - Commentaires [1]

Peugeot 304 (phase I) (1968-1972)

Peugeot304_av

Peugeot304_av2

Peugeot304_ar
(Paris, Août 2005)

Entre le succès de la 204 depuis 1966, le démarrage prometteur de la 504 en 1968 à la suite du succès incontestable de la 404, Peugeot s'aperçoit qu'une place est vacante entre la 204 et la 504.

L'idée germe selon laquelle il serait intéressant de créer ce modèle à moindre coût en reprenant des solutions techniques déjà éprouvées, et notamment celles de la 204. Le projet "D18" fut lancé sur les bases de la 204 en modifiant l'arrière et la calandre afin de lui donner l'air d'un nouveau modèle.

Nouveau moteur, nouvelle calandre, nouvel arrière, nouveau tableau de bord, la 304 fait du neuf avec du "vieux". Présentée en 1970, la nouvelle calandre s'inspire de la 504 et son air cossu afin de se démarquer de la 204 aux airs plus sages. Mais bon nombre de pièces restent strictement identiques à la 204 : sellerie, pare-brise, direction (un modèle de légèreté sans assistance), et même les fixations du tableau de bord qui rend les deux modèles interchangeables. C'est la malle arrière rallongée qui offre 15 cm de plus à la 304 (qui, au passage, a la même longueur qu'une 306).

Sous le moteur elle bénéficie des mêmes moteurs mais à l'alésage augmenté, portant la cylindrée à 1288 cm3. Les 65 chevaux dont elle dispose lui permettent une conduite souple, des reprises honnêtes grâce à une boite 4 rapports bien étagée et 144 km/h en vitesse de pointe.
Ainsi dôtée, les 204/304 occuperont 10 % de parts de marché pendant la décennie 1970, et même 15 % en 1970.
850 000 exemplaires de la 304 ont été produits jusqu'en 1980 avant d'être remplacée par la 305. Mais auparavant, elle est restylée en mars 1972 dans une mouture 304 S.

La 304 est également déclinée en break, coupé et cabriolet.

Fiche technique :

Type du moteur    4 cylindres en ligne
Energie     Essence
Disposition    Transversal avant
Alimentation     Carburateur simple corps
Distribution     Arbre à cames en tête
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     76.0 x 71.0 mm
Cylindrée     1288 cc
Compression     8.8
Puissance     65 chevaux à 6000 tr/min
Couple     9.6 mkg à 3750 tr/min
Boite de vitesse     4 rapports
Type    Traction
Direction    Crémaillère
Suspensions Av    McPherson
Suspensions Ar    Bras tirés
Freins avant    Disques
Freins arrière    Tambours
PneuAv    145 SR14
PneuAr    145 SR14
Longueur    414 cm
Largeur    157 cm
Hauteur    141 cm
Poids    915 kg
Poids/Puissance    14.0 kg/cv
Vitesse max    144 km/h
400 mètres DA    19.9 sec
1000 mètres DA    42.9 sec
Consommation sur route     7.7
Réservoir    42 L


Posté par Zorglub34 à 11:00 - - Commentaires [0]
24 janvier 2009

Simca 1100 break

Simca1100bkav

Simca1100Arbk
(Amboise, Indre-et-Loire, août 2007)

Version break de la Simca 1100, ce modèle est équipé du moteur de 5 CV. Avec seulement 47 chevaux, il est très poussif. Mais la polyvalence de ce break cinq portes compense. Inusable, on le trouve encore de nos jours sur les routes (rarement tout de même) dans des états de conservation étonnants.

Fiche technique : Simca 1100 5cv LE

Type du moteur    4 cylindres en ligne
Energie     Essence
Disposition    Transversal avant
Alimentation     Carburateur simple corps
Distribution     Arbre à cames latéral
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     68.0 x 65.0 mm
Cylindrée     944 cc
Compression     9.4
Puissance     47 chevaux à 6000 tr/min
Couple     6.8 mkg à 3000 tr/min
Boite de vitesse     4 rapports
Puissance fiscale    5 CV
Type    Traction
Direction    Crémaillère
Suspensions Av    Barres de torsion
Suspensions Ar    Barres de torsion
Freins avant    Disques
Freins arrière    Tambours
PneuAv    145 SR13
PneuAr    145 SR13
Longueur    393 cm
Largeur    159 cm
Hauteur    146 cm
Poids/Puissance    19.3 kg/cv
Vitesse max    140 km/h

Posté par Zorglub34 à 10:17 - - Commentaires [0]
23 janvier 2009

Volkswagen 1600 L (Type 3)

Volkswagen1600Lav1

Volkswagen1600Lprof

Volkswagen1600Lar1

Volkswagen1600Lar2
(Tinténiac, Ille-et-Vilaine, août 2007)

Cette voiture semble presque tombée dans l'oubli et pourtant Volkswagen l'a vendue à plus de 2,5 millions d'exemplaires entre 1962 et 1973.

Lancée en 1961 en deux versions sous l'appellation 1500 Notchback (on dirait aujourd'hui "3 volumes") et Karmann Ghia, elle apparait dès 1962 avec une version "estate" ou "squareback" appelée "Variant". C'est un break, mais toujours en deux portes.  En 1966, la "fastback" entre dans la gamme en doublon avec la "notchback". Elle est toujours équipée de deux portes, mais le montant arrière est directement lié à la poupe, et la vitre arrière est inclinée en conséquence (comme dans une Renault 16, par exemple).

Son moteur est emprunté à la Coccinelle à l'origine, et porté à 1500 cm3, et toujours refroidi par air. Toujours logé à l'arrière, mais modifié de telle manière à réduire son volume, il permet un gain de place plus que sensible, on point qu'il est surnommé "moteur-crêpe" ou "moteur-valise". Le moteur est ensuite porté à 1584 cm3 et en 1968 il lui sera adjoint une injection électronique en option, ce qui en a fait l'une des toutes première voitures de masse à injection électronique (1600 E).

La production s'arrête en 1973 mais se poursuit au Brésil jusqu'en 1980 et en Argentine jusqu'en 1988 avec des sérieuses (et pas toujours heureuses) évolutions de carrosserie.

Posté par Zorglub34 à 11:29 - - Commentaires [0]
16 janvier 2009

Audi 100 C3 (1983-1990)

Audi100av

 

Audi100prof

Audi100ar
(Gare de Montpellier Saint-Roch, Montpellier, Hérault, avril 2008)

Troisième mouture de l'Audi 100 apparue en 1968, cette voiture lance Audi dans une nouvelle dimension. C'est sur l'aérodynamique qu'Audi vient damer le pion à ses concurrents. La nouvelle Audi 100 affiche le Cx (coefficient de pénétration dans l'air) record de 0,30. Audi vante alors les économies d'énergie que cela procure en termes de consommation. A côté des performances de BMW ou du confort de Mercedes, Audi se place du côté de la famille : budget, confort et fiabilité.

Pourtant la ligne n'est pas très heureuse. Tout droit issue des débuts de l'ère numérique, celle des ordinateurs ultra-performants de l'époque, c'est à dire bien moins que celui que vous utilisez pour lire ces lignes, l'Audi 100 est tirée au cordeau. Elle est très cubique, à l'image de la puissance de calcul des ordinateurs. C'est en fait grâce à l'utilisation de joints affleurants pour le pare-brise, à la suppression des gouttières de toit et au profilage du capot que ce chiffre a été obtenu. Le chiffre sera ensuite battu par la Renault 25 (0,28) puis l'Opel Calibra (0,26).

Autre changement chez Audi, et pas des moindres, les voitures sont désormais à roues avant motrices, qui permet d'améliorer le confort et la sécurité.
Le modèle d'accès (notre modèle) contient un moteur 1,8 litres de 75 chevaux. Il est un peu juste, surtout avec une boite à 4 rapports seulement, mais il se montre économique. Il permet surtout un prix d'accès à moins de 12 000 euros, une prouesse pour l'époque, quand une Renault 30 TX en vaut près de 15 000.
En 1989, elle est remplacée par la série IV jusqu'en 1994. Elle deviendra alors A6. Pourtant sa carrière se poursuit en Chine où sous la marque Hong-Qi (joint-venture entre Volkswagen et FAW, entreprise d'état) elle deviendra la voiture des hauts-fonctionnaires jusqu'en 1999 sous le nom Hong-Qi CA7200 puis, après un lifting sous le nom Ming Shi.

Posté par Zorglub34 à 12:05 - - Commentaires [0]
Tags : , ,
10 janvier 2009

Peugeot 407 Elixir

Peugeot407Elixir2

Peugeot407Elixir
(Showroom Peugeot, Champs-Elysées, Paris, juin 2006)

Présenté au Salon de Francfort avant la sortie officielle de la berline 407 qui devait succéder à la 406, le projet Elixir donnait tout de même un avant-goût sur les lignes du futur modèle Peugeot.

Mais ce projet est plus dans une idée du break de chasse comme les conçoivent les anglais ou du coupé 4 places. On retrouve d'ailleurs sur le modèle de série la glace de toit de la 407 SW et la forme arrondie de la lunette arrière. Mais la ressemblance s'arrête là. Ce concept-car ne verra jamais le jour et n'est qu'une étude de style menée par les bureaux de style Peugeot.

Posté par Zorglub34 à 15:42 - - Commentaires [0]