03 novembre 2008

Mercedes 500 K cabriolet W29 (1934-1936)

Mercedes770kcoupeav

Mercedes770Kcoupear
(Retromobile, février 2006)


02 novembre 2008

Mercedes 630 K Torpedo (1928)

Mercedes770Kbav

Mercedes770Kar
(Retromobile, février 2006)

Posté par Zorglub34 à 12:04 - - Commentaires [0]
Tags :
01 novembre 2008

Mercedes 540 K Offener Tourenwagen (1938)

Mercedes540Kav

Mercedes540Kprof

Mercedes540Kar
(Retromobile, février 2006)

Légendaire, la 540 K l'est à plus d'un titre. Dès 1934, elle s'octroie d'abord le statut de voiture de série la plus rapide du monde grâce à son moteur de 5,4 litres qui livrait 180 chevaux grâce à un compresseur débrayable. Elle atteignait ainsi 170 km/h, une prouesse avant-guerre.
D'un point de vue mécanique, une fois le compresseur débrayé, le moteur de 8 cylindres en ligne ne fournit plus que 115 chevaux. Il permet toutefois une conduite souple sur les premières autoroutes allemandes, autour de 135 km/h en toute sécurité. Le 4è rapport n'est plus une sur-multipliée, comme sur la 500 K. La voiture est équipée d'un véritable overdrive.
Elle est aussi la figure du luxe et de l'élégance et reste dans la mémoire collective comme une référence de raffinement. De ses lignes légères et généreuses, on conserve cette impression de fluidité et de discrétion dans le charme fou d'un roadster indémodable. Elle incarne le prestige et le luxe, en témoignent la sellerie en cuir, le bois précieux et même un jeu de valises sur mesure livrées en série.

Posté par Zorglub34 à 12:10 - - Commentaires [0]
Tags :
31 octobre 2008

Mercedes 560 SEC (C126)

Mercedes560SECav

Mercedes560SECar2

Mercedes560SECar
(Gignac, Hérault, mai 2008)

Directement dérivée de la W126, la SEC succède à la SLC en 1981, tandis que le roadster SL poursuit sa carrière. Mercedes a raccourci l'empattement de la W126 de 10 centimètres, et a construit ce coupé sur la base d'une berline moderne. Ainsi les reproches faits à la SLC en termes d'habitabilité seront effacés. C'est de fait le premier coupé haut de gamme directement dérivé de la Classe S.

Mercedes a mis dans ce coupé tout son savoir en matière de confort. Toutes les techniques permettant d'améliorer le confort et la sécurité seront mise en œuvre dans cette voiture. L'architecture issue de la W126, raccourcie, élargie, rabaissée, améliore le principal défaut de la SLC : la tenue de route. Comme la berline, elle a été étudiée en soufflerie et révèle un Cx de 0,34, une valeur exceptionnelle pour ce gabarit !
C'est une vraie quatre places, et non pas une 2+2 comme la SLC. Les places arrières sont larges et spacieuses. Aucun coupé concurrent ne peut présenter un agrément et des performances comparables. Il faut aller chercher la vieillissante Ferrari 412i pour trouver une quatre places aux performances supérieures ou égales.
Tout le confort de la berline a été transposé dans le coupé, jusqu'à la planche de bord quasi identique. Les commandes de réglage des siège sont électriques avec des boutons qui dessinent un siège sur la porte. Il y a un régulateur et limiteur de vitesse, vitres et rétros électriques, et le must : un guide avance la ceinture de sécurité lorsqu'on met le contact, plus besoin de se contorsionner pour l'attraper, les ceintures sont toujours en arrière dans un coupé, en raison de la longueur de la porte.


Pour remuer les 1800 kg du coupé, Mercedes a décidé de faire place à l'agrément et au prestige. C'est avec le V8 3,8l que commence la gamme, simplement épaulé du V8 de 5 litres à ses débuts et jusqu'en 1986. Ils développent 204 et 231 chevaux et autorisent les vitesses importantes de 210 et 225 km/h ! Ces valeurs auraient pu être meilleures si Mercedes n'avait pas cherché à diminuer les consommations de ces moteurs et privilégié l'agrément de conduite à la performance.
En 1986, exit le 380 pour céder la place à un 4,2 litres. En alu, réalésé, il est plus léger, légèrement plus puissant (218 ch). Le 5 litres est maintenu, mais désormais coiffé par un 5,6 litres. De près de 280 chevaux, il vient enfin rivaliser avec V12 5,3 litres de Jaguar. La puissance (et le couple de 43 mkg !) permet enfin de dépasser la vitesse maximale de la Jaguar XJ12 et ou du coupé XJS. D'ailleurs Mercedes limitera électroniquement la vitesse maximale à 250 km/h. Un correcteur d'assiette, un anti-patinage, un ABS viendront épauler le conducteur pour l'aider à maîtriser cette débauche de puissance. La SEC souffre de son embonpoint, et reste une propulsion à boite automatique. Une utilisation sportive n'est pas son champ de prédilection. Les routes mouillées ne le plaisent pas particulièrement. Par contre, faire Paris-Cannes par l'autoroute, c'est là qu'elle pourrait montrer ses atouts... sans les radars.

Plus de 70 000 modèles de la SEC seront produits de 1981 à 1991, dont près de 29 000 unités de 560 SEC.

Fiche technique :

Type du moteur    V8 à 90°
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Alimentation     Injection électronique
Distribution     2 simples arbres à cames en tête
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     96.5 x 94.8 mm
Cylindrée     5547 cc
Compression     9.0
Puissance     300 chevaux à 5000 tr/min
Couple     43.0 mkg à 3500 tr/min
Boite de vitesse     Auto 4 rapports
Type    Propulsion
Antipatinage    En série
Direction    A billes, assistée
Suspensions Av    Triangles superposés
Suspensions Ar    Bras triangulés
Cx    0,34
Freins avant    Disques ventilés
Freins arrière    Disques
ABS    Serie
PneuAv    215/65 VR15
PneuAr    215/65 VR15
Longueur    493 cm
Largeur    182 cm
Hauteur    140 cm
Coffre    505 litres
Poids    1750 kg
Poids/Puissance    5.83 kg/cv
Vitesse max    250 km/h  (bridée électroniquement)
0 à 100 km/h    7.2 sec
1000 mètres DA    26.9 sec
Reservoir    85 L

Posté par Zorglub34 à 11:54 - - Commentaires [0]
30 octobre 2008

Mercedes 450 SLC (C107)

Mercedes450SLCav

Mercedes450SLCar
(Rouen, Auto-retro-passion, septembre 2008)

Dérivée du roadster (R107), ce coupé en reprend l'architecture générale, dérivée de la W114 (ou encore  appelé Stroke-8). De fait, il faut regarder latéralement la voiture pour voir que l'empattement a été allongé, que la vitre latérale arrière est agrandie, que la distance entre la porte arrière et le passage de roue est augmentée. Puis en regardant à l'intérieur, on s'aperçoit que les strapontins arrières sont devenus des sièges. Cette SLC est donc un coupé 4 places. (clic ici pour comparer).
Jusqu'en 1977, la 450 SLC est équipée d'un moteur 4,5 litres, comme son nom l'indique, mais sera équipée d'un V8 de 5 litres par la suite, avant de prendre la dénomination 500 SLC en 1980, juste avant sa retraite, en 1981. Contrairement au roadster, la carrière du coupé s'arrêtera en 1981 pour céder la place au coupé SEC dérivé de la W126.
Au total sur les 300 000 SL/SLC produits entre 1971 et 1989, 63 000 unités auront été vendues en SLC, dont les deux tiers aux Etats-Unis.
Les versions US étaient dotées de pare-chocs agrandis et de calandres 4 phares.

MercedesSLUS

1600 exemplaires de la 450 SLC 5,0l furent commercialisés et 1100 unités de la 500 SLC.

Fiche technique :

Type du moteur    V8 à 90°
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Alimentation     Injection électronique
Distribution     2 simples arbres à cames en tête
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     92.0 x 85.0 mm
Cylindrée     4520 cc
Compression     8.8
Puissance     217 chevaux à 5000 tr/min
Couple     36.7 mkg à 3250 tr/min
Boite de vitesse     Auto 3 rapports
Type    Propulsion
Direction    A billes, assistée
Freins avant    Disques ventilés
Freins arrière    Disques
ABS    Non
PneuAv    205/70 VR14
PneuAr    205/70 VR14
Longueur    474 cm
Largeur    179 cm
Hauteur    133 cm
Poids    1635 kg
Poids/Puissance    7.53 kg/cv
Vitesse max    215 km/h
0 à 100 km/h    8.8 sec
Reservoir    90 L

Posté par Zorglub34 à 12:41 - - Commentaires [1]
Tags :

29 octobre 2008

Mercedes 380 SL (R107)

Mercedes380SLav

Mercedes380SLar

Mercedes380SLInt
(Rouen, Auto-Retro-Passion, septembre 2008)

Initialement, en 1971, la classe SL (type R107) est présentée avec un V8 3,5 litres conçu pour le marché américain. En 1980 le V8 est porté à 3,8 litres. La 380 sera remplacée par la 420 en 1986. Servie par une boite automatique à 4 rapports, elle n'a pas le caractère sportif. Plus de 30 mkg de couple, c'est l'assurance de reprises importantes, d'accélérations franches. Les 218 chevaux autorisent une conduite rapide, mais sur les grands axes seulement. Elle est bien plus à l'aise sur la Croisette que sur les routes du Monte-Carlo. Les critiques évoquent d'ailleurs un volant bien trop gros pour permettre une conduite incisive. Il faut s'imaginer conduire paisiblement, le bras à la fenêtre et les cheveux aux vents.

Fiche technique :

Type du moteur    V8 à 90°
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Alimentation     Injection électronique
Distribution     2 simples arbres à cames en tête
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     88.0 x 78.9 mm
Cylindrée     3839 cc
Compression     9.4
Puissance     204 chevaux à 5250 tr/min
Couple     32.1 mkg à 3250 tr/min
Boite de vitesse     Auto 4 rapports
Puissance fiscale    23 CV
Type    Propulsion
Antipatinage    Non
ESP    Non
Direction    A billes, assistée
Suspensions Av    Triangles superposés
Suspensions Ar    Bras tirés
Freins avant    Disques ventilés
Freins arrière    Disques
ABS    En option
PneuAv    205/70 VR14
PneuAr    205/70 VR14
Longueur    438 cm
Largeur    179 cm
Hauteur    130 cm
Poids    1540 kg
Poids/Puissance    7.54 kg/cv
Vitesse max    205 km/h
0 à 100 km/h    9.8 sec
Sur route     9,4l/100
Sur autoroute    11,6 l/100
En ville    14,2 l/100
Reservoir    90 L

Posté par Zorglub34 à 11:44 - - Commentaires [0]
Tags :
28 octobre 2008

Mercedes 300 SL (R107)

Mercedes300_SL_Av

Mercedes300_SL_Av2

Mercedes300_SL_Ar
(Cognac, Charente, septembre 2004)

Elle succède à la 280 SL en 1986. Mais bien qu'elle porte le nom de l'illustre 300 SL (W196), elle n'en a toujours pas le caractère sportif. En revanche elle conserve son style inchangé, inusable. De très légers changements ont été apportés depuis sa sortie en 1971 qui portent plus sur l'esthétique que sur la structure : la calandre est ici entièrement chromée, le bouclier légèrement retouché (il intègre une bande noire en plastique dans le chrome) et les jantes sont modifiées. C'est tout. Elle conserve son hard-top toujours aussi lourd, ou sa capote amovible. Les essuie-glaces originaux (rapprochés) sont aussi conservés, leur efficacité n'ayant jamais été mise en cause.
Sous le capot, le 2,8 litres est porté à 3 litres. Il provient directement de la berline W126. Il n'est pas vraiment plus puissant, mais il a un peu plus de couple. La vitesse maxi recule un peu, juste en dessous de 200 km/h.
La production de la R107 s'arrêtera en 1990 après 300 000 exemplaires et avec le remplacement par la R129. C'est la plus longue carrière d'un modèle chez Mercedes.

Fiche technique :
Type du moteur    6 cylindres en ligne
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Alimentation     Injection électronique
Distribution     Arbre à cames en tête
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     88.5 x 80.2 mm
Cylindrée     2962 cc
Compression     9.2
Puissance     188 chevaux à 5700 tr/min
Couple     26.0 mkg à 4400 tr/min
Boite de vitesse     Automatique à 5 rapports
Type    Propulsion
Direction    A billes, assistée
Suspensions Av    Triangles superposés
Suspensions Ar    Bras tirés
Freins avant    Disques ventilés
Freins arrière    Disques
ABS    Serie
PneuAv    205/65 VR15
PneuAr    205/65 VR15
Longueur    438 cm
Largeur    179 cm
Hauteur    130 cm
Poids    1510 kg
Poids/Puissance    8.03 kg/cv
Vitesse max    198 km/h
0 à 100 km/h    9.4 sec

Posté par Zorglub34 à 11:30 - - Commentaires [0]
27 octobre 2008

Mercedes 280 SL (R107)

Mercedes280SLav

Mercedes280SLprof

Mercedes280SLar2

Mercedes280SLar
(Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2008)

La Mercedes SL type R107 succède en 1971 au roadster Pagode (W113). Initialement conçue pour le marché américain, donc équipée d'un V8, la 280 SL (ici présentée) n'apparait qu'en 1974. Elle n'est animée que d'un "petit" six cylindres en ligne de 2,8 litres et 185 chevaux, un moteur ne présentant que trop peu d'agrément pour le marché américain. Elle offre pourtant des performances similaires au V8 américain qui sera dégonflé à 183 chevaux en 1975.
Côté esthétique, c'est la perfection des années 1970 à 1989. Ce sera la voiture des stars, et même un voiture signant des marques extérieures de richesse : voiture de Bobby Ewing dans Dallas, de Richard Gere dans "American Gigolo", de Jonathan et Jennifer Hart dans "Pour l'amour du risque", etc, etc. L'avant est inspiré par la Pagode dont elle reprend le style de la calandre. Quant à l'arrière, il est directement dérivé de la W116. Entre les deux le châssis est dérivé de la W114 (ou Stroke-8). Typé confort plus que sport, la R107 n'a pas le tempérament assez vif pour procurer des sensations d'ivresse à son conducteur, mais plutôt des sueurs froides si l'on abuse de sa générosité. Elle tend à se dandiner dans les grandes courbes, le train arrière se montre un peu capricieux. Le couple moteur du V8 permet de se sortir de certains mauvais pas, mais le 6 cylindre se montre trop faible de ce point de vue face à la tonne et demi de cette voiture. En revanche, c'est la reine des autoroutes et des grands axes, avec le confort de la boite automatique maîtrisant au mieux la gestion de la puissance. En 1980, la boite mécanique sera même à 5 rapports au lieu de 4 jusque là.
Très fiable, le coût de l'entretien est tout de même important. Pour l'achat, 12 000 € pour une 280 SL semblent raisonnables, même si la propriétaire ce de modèle en demandait 15 000 €.
La 280 SL sera remplacée par la 300 SL en 1986.

Fiche technique :

Type du moteur    6 cylindres en ligne
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Alimentation     Injection électronique
Distribution     Double arbre à cames en tête
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     86.0 x 78.8 mm
Cylindrée     2746 cc
Compression     9.0
Puissance     185 chevaux à 6000 tr/min
Couple     24.3 mkg à 4500 tr/min
Transmission Mercedes Classe SL 280 [R107] (1975-1985)
Boite de vitesse     automatique 4 rapports (5 rapports après 1980)
Type    Propulsion
Direction    A billes, assistée
Suspensions Av    Triangles superposés
Suspensions Ar    Bras tirés
Freins avant    Disques ventilés
Freins arrière    Disques
ABS    En option
PneuAv    195/70 HR14
PneuAr    195/70 HR14
Longueur    438 cm
Largeur    179 cm
Hauteur    130 cm
Poids    1520 kg
Vitesse max    205 km/h
0 à 100 km/h    10.1 sec
Reservoir    90 L

Posté par Zorglub34 à 10:49 - - Commentaires [0]
25 octobre 2008

Mercedes 300 SE Cabriolet W112 (1962-1967)

Mercedes300SE

Mercedes300SEar

 

Mercedes300SEint
(Auto-Moto-Rétro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2008)

C'est bien à partir du châssis de la Fintail (ou W111) que ce cabriolet a été élaboré, en dépit de sa ressemblance étroite avec la W108. Il est même probable que le cabriolet ait inspiré la berline. On retrouve les proportions de la calandre, le dessin des feux arrières. Seule l'aile arrière effilée, déjà atténuée sur le cabriolet disparaîtra complètement sur la W108. Il n'a d'ailleurs été produit que de 1961 à 1965 à moins de 10 000 exemplaires.
Sous le capot un 6 cylindres en ligne de 3 litres à injection offre 170 chevaux qui permettent d'avoisiner les 200 km/h.
Une boite automatique 4 rapports agrémente la conduite grâce à un nouveau système hydraulique sans convertisseur de couple spécialement conçue pour le marché américain. Cependant la boite automatique traditionnelle est toujours proposée pour les adeptes du double-kick.

22 octobre 2008

Mercedes 420 SEL (W126)

Mercedes420SELav

Mercedes420SELav2


Mercedes420SELprof Mercedes420SELar
(Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2008)

Soeur de la 280 S présentée plus tôt, cette 420 SEL est une version plus luxueuse de la W126. En 1985, la gamme des moteurs est refondue dans la Classe S. La 280 devient 260. La 380 devient 420, la 500 voit son moteur remanié et apparait une 560.
La 420 SEL est donc équipée du plus petit V8. Il est assorti d'une boite automatique 4 rapports en série, sans pouvoir opter pour une boite mécanique. Ce 4,2 litres est conçu pour améliorer le rendement du 3,8 litres tout en perdant un peu de poids, et en supprimant les problèmes chroniques de rupture de chaîne de distribution. Il se montre onctueux, souple et disponible. Ne développant que 224 chevaux, il reste d'une puissance raisonnable, et autorise 220 km/h en vitesse de pointe. Il faut dire que les 1630 kg à vide de la version SEL, donc rallongée (voir la porte arrière), handicapent les performances. Mais ce n'est pas l'intérêt d'une telle voiture dont le premier but est le confort.
Au total, 88 000 unités de la 420 (SE ou SEL) ont été fabriqués de 1985 à 1991. En 1988, une version catalyseur fera perdre 6 chevaux au V8.

Fiche technique :

Type du moteur    V8 à 90°
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Distribution     2 simples arbres à cames en tête
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     92.0 x 78.9 mm
Cylindrée     4196 cc
Compression     9.0
Puissance     224 chevaux à 5400 tr/min
Couple     33.1 mkg à 4000 tr/min
Boite de vitesse     Auto 4 rapports
Type    Propulsion
Antipatinage    En option
Direction    A billes, assistée
Suspensions Av    Triangles superposés
Suspensions Ar    Bras triangulés
Freins avant    Disques
Freins arrière    Disques
ABS    Serie
PneuAv    205/65 VR15
PneuAr    205/65 VR15
Longueur    516 cm
Largeur    182 cm
Hauteur    144 cm
Coffre    505 litres
Poids    1630 kg
Poids/Puissance    7.27 kg/cv
Vitesse max    220 km/h
Reservoir    90 L

Posté par Zorglub34 à 11:43 - - Commentaires [0]