11 mars 2011

Gilbern GT (1959-1967)

GilbernGTav

GilbernGTav1

GilberGTar
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2009)

Si l'on peut dire que la Seconde Guerre Mondiale a eu des conséquences sur l'industrie automobile, les raisons qui ont présidé à la création de la marque Gilbern sont originales. Bernard Friese est un soldat allemand qui est fait prisonnier pendant le conflit et qui, à la libération, resta vivre dans le Kent. Sans cette "mésaventure", peut être que jamais les voitures Gilbern n'auraient pu voir le jour. Au cours de sa vie anglaise, il rencontre un boucher fortuné qui rêve de construire sa propre voiture de sport en fibre de verre. C'est ains que GILes Smith et BERNard Friese fondent la marque GILBERN en associant les premières syllabes de leur prénom, Smith s'occupant plutôt de l'aspect financier de l'affaire.

L'aventure artisanale se poursuit dans un atelier qui jouxte la boucherie de Smith et une fois la première voiture achevée, il a fallu abattre un arbre pour pouvoir l'en sortir. Pour autant, la voiture reçoit un très bon accueil de la presse spécialisée et s'ensuivent alors les premières commandes. La qualité et le soin apporté à la finition, la conception de la voiture en font une véritable voiture à vocation sportive, sans renier les incontournables standards anglais en matière d'équipement : cuir et bois. Le châssis est confectionné à partir de tubes de section carrée et la carrosserie est moulée d'un seul bloc. Pour la mécanique et pour réduire les coûts, le train avant provient de l'Austin A35 et le moteur de l'Austin-Healey Sprite. Les premières livraisons se font à partir de voitures toujours fabriquées dans l'atelier initial. Mais le besoin de développement se faisant sentir, une usine est achetée et cinq employés sont embauchés afin de subvenir aux commandes qui grimpèrent à 11 voitures dès l'année 1961. La possibilité anglaise d'acheter une voiture en kit pour contourner les taxes importantes est un élément clef du succès des petits constructeurs anglais.

Grâce à sa carrosserie en matière plastique, la voiture se départit très bien d'un modeste moteur BMC. Avec à peine plus de 825 kg sur la balance, la voiture n'est pas encore tout à fait une sportive mais affiche plus de 150 km/h en pointe mais il faut près de 15 secondes pour atteindre 100 km/h. Dès 1962, le petit moteur BMC est remplacé par le moteur 1600 de la MG-A, puis par le 1800 de la MG-B en 1963. La voiture change alors de dénomination et devient Gilbern 1800 GT. Elle atteint alors la vitesse de 170 km/h, une très belle performance en 1963.

Jusqu'en 1967, la GT est vendue au compte-gouttes malgré une tentative de percée sur le marché américain. L'adoption du V4 Ford de 2 litres n'y fit rien, les ventes ne décolèrent pas et seuls 4 voitures équipées de moteur sont vendues. En 1966, elle est remplacée par une nouvelle voiture de la marque : la Genie. La GT, quant à elle aura été écoulée à seulement 277 exemplaires.

Posté par Zorglub34 à 19:49 - - Commentaires [0]
Tags : , ,