16 mars 2013

Chrysler Saratoga (1989-1995)

ChryslerSaratogaLEav

ChryslerSaratogaLEav1

ChryslerSaratogaLEar1

ChryslerSaratogaLEar
(Bourse d'échange Auto-Moto, La Grange Dimier, Heurteauville, Seine-Maritime, mai 2011)

En 1989, Chrysler exhume le nom "Saratoga" pour l'exportation. Le nom provient d'une lignée de voiture très haut de gamme de 1939 à 1952, et de 1957 à 1965 pour des voitures un peu plus abordables. C'est auréolée d'un nom qui est vu comme prestigieux que la nouvelle génération est censée attaquer l'exportation. Cependant, à part pour certains spécialistes, le nom n'évoque rien à personne en Europe.

Esthétiquement, c'est une Chrysler Le Baron que l'on ne connaît qu'en cabriolet en Europe, ou New Yorker pour le marché Mexicain, ou encore une Dodge Spirit ou Plymouth Acclaim. Bref, le groupe Chrysler jongle avec les noms et dissémine un modèle à travers le monde sans lui permettre d'acquérir une identité. Mais la version européenne a cependant quelques spécificités.

Dispensée de respecter le normes américaines draconniennes de consommation et de sécurité, Chrysler se permet quelques fantaisies. Ainsi les phares, les blocs de feux arrière sont spécifiques. De même les catadioptres, les retroviseurs et les ceintures de sécurité sont adaptés aux normes européennes.

Pour le moteur, la gamme démarre avec le 4 cylindres de 2,5 litres injection mais c'est surtout le V6 3 litres d'origine Mitsubishi qui est le plus répandu (notre modèle), accolé à une boite automatique à 4 rapports.

En 1992, les calandres sont modifiées et abandonnent la grille couleur carrossrie qui surcharge la ligne pour la nouvelle grille chromée ou le Pentastar prend sa place plus naturellement.

A partir de 1993, le développement de la Saratoga est abandonné et les voitures sont fabriquée sans changement jusqu'au 25 août 1995.. Les dernières sont vendues en Amérique sous le badge "Chrysler Le Baron Sedan". Elle se distingue alors de la New Yorker par son absence de toit vinyl.

Elle est remplacée par la Chrysler Stratus.

Posté par Zorglub34 à 13:34 - - Commentaires [0]
Tags : , , ,

18 décembre 2011

Chrysler Le Baron Convertible (1988-1992)

ChryslerLeBaronconvav

ChryslerLeBaronconvav1

ChryslerLeBaronconvar1

ChryslerLeBaronconvar

ChryslerLeBaronconvint
(Le Mont de l'If, Seine-Maritime, juin 2010)

En 1987, Chrysler renove son cabriolet "Le Baron". La ligne est modifiée de façon à faire oublier le style très géométrique de la version précédente. Les extrêmités sont arrondies. A l'avant la face garde son angle d'attaque caractéristique mais les quatre phares rectangulaires viennent s'escamoter derrière une plaque métallique amovible, donnant un aspect cossu à la voiture. A l'arrière, les feux forment un bandeau qui traverse le panneau arrière. Les angles ont été bien adoucis et il en ressort une voiture bien plus à même d'affronter les marchés occidentaux hors de celui des USA.

C'est d'ailleurs un succès en Europe et en France où les viotures se vendent assez bien. Il faut dire que l'équipement est aux normes américaines et le prix relativement accessible. Les moteurs disponibles sont un peu faiblards mais on n'attend pas de cette voiture d'être une sportive. Outre le 2,2 litres de 93 chevaux et le 2,5 litres turbo de 150 chevaux, la gamme propose un 2,2 litres turbo de 174 chevaux ou un modeste V6 d'origine Mitsubishi de 3 litres et 136 chevaux seulement.

En 1990, la planche de bord est totalement revue, et en 1993, c'est la face avant qui est modifiée. Les phares escamotés sous la plaque sont remplacés par un hideux bloc qui fait perdre tout son charme à la voiture. Dès lors les ventes ont dégringolé, et la Le Baron a été remplacée par la Chrysler Cirrus en 1995, une berline qui n'a pas reçu de variante cabriolet.

Fiche technique :

Type du moteur : 4 cylindres en ligne essence
Emplacement : transversal avant
Alimentation : injection
Suralimentation : turbocompresseur
Distribution : arbre à cames en tête
Nombre de soupapes : 8
Alésage X Course : 87,5 x 104 mm
Cylindrée : 2501 cm3
Compression : 7,8 : 1
Puissance maximale : 150 ch à 4800 tr/mn
Couple maximal : 24,9 mkg à 2000 tr/mn
Boite de vitesse manuelle à 5 rapports
Puissance fiscale : 11 CV
Type de transmission : traction
Direction à crémaillère, assistée
Suspension av : type McPherson
Suspension ar : essieu rigide, ressorts hélicoïdaux
Freins av : disques ventilés
Freins ar : tambours
Pneus av : 205/60 HR 15
Pneus ar : 205/60 HR 15
Longueur : 470 cm
Largeur : 174 cm
Hauteur : 132 cm
Empattement : 255 cm
Cx : 0,45
Volume du coffre : 396 litres
Poids : 1335 kg
Vitesse maximale : 188 km/h
0 à 100 km/h : 9,1 s
1000 m.D.A. : 31,3 s
Consommation moyenne 9,1 l/100km
Capacité du réservoir : 53 litres

Spéciale dédicace à Gégé

Posté par Zorglub34 à 13:25 - - Commentaires [2]
Tags : , , , , ,
04 avril 2010

Chrysler Newport 1966

ChryslerNewportav

ChryslerNewportar
(Auto-Moto-Rétro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2008)

A l'origine, la Chrysler Newport est une deux portes créée pour un salon dans les années 40. Cinq exemplaires seulement furent produits dont le modèle phare est la Newport Phaeton, une deux portes avec boite automatique trois rapports basée sur une Chrysler New Yorker.

De 1949 à 1961, le nom est ressorti pour désigner un coupé deux portes (two doors hardtop body style). En 1961, le nom devient celui du modèle d'accès des hauts de gamme, l'opposé étant la fameuse "Impérial Le Baron". La voiture est alors disponible en plusieurs configurations, deux portes hardtop ou sedan, deux portes cabriolet, quatre portes hardtop et break. Animées par des V8 de plus de 300 chevaux (SAE), les performances sont dans la norme américaine.

Chaque année apporte son évolution, comme toujours aux USA. Cette quatrième génération de Newport est basée sur la plateforme C de chez Chrysler et est construite à Detroit.

En 1968, elle laisse sa place à la cinquième génération qui sera assemblée à Belvidere, Illinois.

06 février 2010

Chrysler Le Baron Convertible (1984)

ChryslerLeBaronConv84av

ChryslerLeBaronConv84ar2

ChryslerLeBaronConv84ar
(Auto-Moto-Retro, Le Grand Quevilly, Seine-Maritime, septembre 2008)

Avec la mise sur le marché de cette voiture aux USA, Chrysler a fait un retour gagnant. Engluée en Europe avec Simca cédée à Peugeot, la firme peut se recentrer sur son marché domestique. Depuis 1977, la Chrysler Le Baron s'impose dans la classe des voitures bon marché et de "petite taille" aux USA (elle ne mesure "que" 4,55 m de long). Elle reprend un nom qui correspondait jusqu'en 1975 à un niveau de finition élevé sur le modèle "Imperial".

Avec la deuxième génération, la voiture devient une traction en adoptant la plate-forme K de Chrysler, et monte d'un cran dans la gamme. Le voiture se place dans la niche des "compactes de moyenne gamme". Elle est dérivée en deux et quatre portes. En 1982, apparaît le cabriolet ce qui constitue le premier cabriolet produit aux USA depuis la Cadillac El Dorado de 1976 ! Vient ensuite le break baptisé "Town and Country" et dont la carrosserie est constituée de panneaux de bois. Ce break aura lui même sa version cabriolet "Town and Country" vendue à seulement 1105 unités.

Le modèle cabriolet de 1984 (nos photos) est au choix équipé d'un moteur 4 cylindres de 2,5 litres d'origine Chrysler qui développe à peine 100 chevaux ou d'un moteur 2,2 litres turbo de 146 chevaux. Cette voiture connait un succès certain aux USA, mais Chrysler reste toujours derrière General Motors et Ford. La firme dédice alors de conquérir les marchés étrangers et s'allie à la société Sonauto pour l'importation de ses modèles en France. C'est en 1988 que la Chrysler Le Baron de deuxième génération, bien plus arrondie et mieux motorisée connaîtra un très grand succès sur nos routes.

Posté par Zorglub34 à 14:35 - - Commentaires [3]
Tags : , , , ,