13 juin 2016

Aro Trapeurs 10.4 (1991-2000)

Aro10-4av

Aro10-4pf

Aro10-4ar

Aro10-4int
(Le Tôt de Haut, Fermanville, Manche, avril 2013)

En 1992, l'Aro 10 change encore une fois d'importateur et la société Aro France est créée. De nombreux changements interviennent alors.

En premier lieu, le nommé "Aro 10" devient "Trapeurs" (avec un seul "p"). Si la silhouette générale ne change pas, la garde au sol est réhaussée pour améliorer les qualités de franchissement. A cet effet, les roues sont également changées et passent de 14 à 15 pouces, avec six troux au lieu de trois. Leur largeur passe de 175 à 195. Immédiatement, l'engin prend de véritables allures de 4x4 au lieu de tout-chemin façon Citroën Mehari.

Le moteur "Cléon-Fonte" de la Renault 18 est délaissé et dans un premier temps, c'est le Diesel de la Renault 19 qui est installé sous le capot (notre modèle). Le capot reçoit alors une bosse supplémentaire pour pouvoir y longer la mécanique. Combinée au moteur Diesel, la boite du Renault Trafic 5 rapports est installée, sa solidité n'ayant plus à être prouvée. Le freinage est également reconsidérée pour le remettre tout juste à niveau. La direction à vis globique est abandonnée mais la nouvelle à vis et galet lui donne à peine plus de stabilité et de précision. A l'intérieur, on note ce volant tout droit venu de chez Simca et qui paraît emprunté à la 1510. De même, la planche de bord a l'air d'être un savant mélange de Fiat et de Simca.

Mais l'engin reste de performances routières très faibles. Avec tout juste 120 km/h en pointe, il vaut mieux lui éviter les longs trajets, d'autant que la tenue de cap est capricieuse et la prise au vent importante. Il est plus à l'aise à la campagne ou pour tirer un bateau et le mettre à l'eau dans le port.

Le Trapeurs reste quasi inchangé jusqu'en 1999. Pourtant des variations sont venues étoffer la gamme : Spartana, dérivé light et deux roues motrices, et des séries limitées "Green City" (version tolée) ou "Gulf Stream" (version bâchée) avec un équipement amélioré (direction assistée, notament). Elles entrent dans la gamme ordinaire l'année suivante (1997).

En 1999 le moteur de la Renault 19/Clio Diesel est délaissé et c'est celui de la Mégane dT qui entre sous le capot. Avec 93 ch, la voiture a enfin un moteur qui lui permet des performances, mais toujours pas le châssis pour les supporter. Mais en 2000, l'importateur met la clef sous la porte et la commercialisation d'Aro cesse. Il revient en 2000 avec un look modernisé et le moteur de la Megane DTi de 100 ch. En 2005, la version à cinq porte baptisée Carpat est lancée, mais le succès n'aura jamais été au rendez-vous. La production de l'Aro 10 cesse donc définitivement en 2007 malgré quelques débouchés au Brésil ou en Roumanie sous le nom "Duster".

Aro est alors refondue dans sa maison mère, Dacia. Quelques années plus tard, le temps d'une courte gestation, Renault lance le Duster, un petit 4X4 low-cost commercialisé par sa filiale, Dacia.

Pour en savoir plus :
- AroTrappeurs
- molodoi

Posté par Zorglub34 à 13:12 - - Commentaires [0]
Tags : , , ,

01 mai 2014

Aro 10.6 (1980-2007)

Aro10-6av

Aro10-6av1

Aro10-6prof

Aro10-6ar1

Aro10-6ar
(Tancarville, Seine-Maritime, janvier 2012)

Aro est un constructeur roumain. Apparu après le second conflit mondial, il a d'abord construit des pièces d'aéronautique. Il se convertit dans l'automobile en se lançant dans la production sous licence de l'IMS 57, la copie sous licence d'un 4X4 russe produit par GAZ. L'appareil est très rustique, très peu puissant mais son moteur procure beaucoup de couple, ce qui est le principal intérêt en tout-terrain. En 1959, un nouveau modèle améliore un tant soit peu les performances, mais le M-59 reste rustique. Le M461 né en 1964 est quant à lui plus performant, mais on est loin des références de l'Europe Occidentale. Les ventes se font surtout sur le marché intérieur, en Chine et en Colombie.

C'est en 1972 que nait l'Aro 240, premier de la longue lignée de la série 24. Il doit son nom au moteur qu'il emploie, emprunté à Renault Colorale (et donc à la Frégate). Ce moteur 2.4 litres lui procure environ 80 ch. Sur une strucuture nouvelle et modulable (2 ou 4 portes, tôlé ou baché), il entre dans le club des 4X4 efficaces. Certes il est peu performant sur routes, mais il est très à l'aise sur les terrains défoncés. Un test organisé par Ford le classe entre le Range Rover et la Jeep sur le critère d'efficacité en tout-terrain. L'Aro 244 Forester est importé à partir de 1995 en France avec un moteur 2.5 turbo Diesel d'origine Peugeot. Il traverse les années au gré des modifications et restera au catalogue d'Aro jusqu'à la fin. Aro en extrapolera également les séries 32 et 33, à l'empattement rallongé pour des adaptations spécifiques (ambulances, taxis, notamment). La disparition de l'importateur d'Aro en France en 2000 met fin à la commercialisation du 244, après 125 000 unités produites.

L'Aro 10 est lancé en 1980 après 5 ans d'études et de mise au point. C'est un 4X4 compact dont l'objectif est de venir concurrencer la Lada Niva. L'Aro 10 se devait d'être bon marché, facile d'entretien, fiable. Plusieurs carrosseries sont possibles : 2 portes bachées (10.0), découvrables (10.1) ou tôlées (10.3), 3 portes (10.4), 5 portes (10.5) pick-up (10.6, notre modèle) ou pick-up double cabine (10.9). Il est motorisé par des moteur Dacia 1300 ou 1400, des moteurs Renault à l'origine (Cléon). On retrouve des pièces Renault à bord, avec des phares de Renault 12 par exemple. Avec une garde au sol un peu limitée, les angles d'attaque et de sortie sont assez limités, de même que le franchissement. Les moteurs sont trop justes pour une utilisation citadine et l'autoroute n'est même pas envisageable, la vitesse de pointe n'atteignant 120 km/h qu'avec difficulté.

Importé en France sous le nom de "Aro Trapeur", il ne rencontre pas son public. Sa production annuelle est de 10 000 unités, dont la moitié s'adresse au marché intérieur roumain, l'autre moitié partagée entre l'Italie, la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Angleterre. Il est vendu en Roumanie sous le nom Dacia 10 ou Dacia Duster sur certains marchés. On comprend mieux l'appelation Duster actuelle du 4X4 de la marque low-cost de Renault.

En 1991, l'Aro 10 est refondu. Il adopte une nouvelle calandre à 4 phares ronds plus proche de celle du 24 (notre modèle). Il reçoit un moteur Diesel de Renault 19 Diesel (65 ch) et une boite de Renault Trafic. Les trains roulants sont revus et la garde au sol largement rehaussée. Ses capacités en franchissement en sont nettement améliorées. Il devient alors un 4X4 très efficace. La vitesse de 120 km/h reste une vitesse de pointe, et ses aptitudes sont nettement plus du côté des sentiers battus que des routes asphaltées.

Il faut attendre 1999 pour voir arriver le 1.9 litres TD de la Mégane. Les performances sont alors plus en phase avec l'époque, les 150 km/h étant enfin envisageables.

La disparition de l'importateur français d'Aro a emporté également la commercialisation de l'Aro 10 sur notre territoire. Il a poursuivi sa carrière à l'étranger jusqu'en 2007, date à laquelle l'entreprise Aro fait faillite. Et si on retrouve, quelques années plus tard, le nom de "Duster" dans le 4x4 de Dacia, il n'y a pas de hasard.

Posté par Zorglub34 à 15:26 - - Commentaires [0]
Tags : , , , , , ,