26 mars 2020

Simca Aronde 1300 Montlhéry (1957-1958)

SimcaArondeMontlheryav

SimcaArondeMontlheryav1

SimcaArondeMontlheryar1

SimcaArondeMontlheryint

SimcaArondeMontlherymot
(Caux-Rétro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2015)

Henri-Théodore Pigozzi avait le sens de la communication. Et depuis qu'il dirige la firme qu'il a soustraite à l'autorité de Fiat, il anime une marque toujours en mouvement. Chaque année, un nouveau modèle apporte de la fraîcheur, et si les modifications sont souvent cosmétiques, elles permettent à Simca de tenir le haut du pavé des constructeurs français, avec Renault et Citroën et devant Peugeot.

Autre manière de faire parler de soi : battre des records. Déjà en 1952, une 9 Aronde avait réalisé un record sur l'anneau de Montlhéry : 50 000 km sans s'arrêter à la moyenne de 117 km/h !

Pigozzi récidive le 20 mars 1957. Il fait prélèver une voiture sur chaîne, la 538 080è fabriquée depuis le début, une Aronde Elysée. Elle est lancée le 9 avril à 6 h 01 : la voiture tourna pendant 38 jours et 37 nuits, pour arriver le 16 mai à 14 h après 100 000 km parcourus à une moyenne de 113,1 km/h.

L'évènement devait faire abondamment parler de la marque et démontrer, s'il le fallait encore, que ces voitures sont d'une solidité mécanique à toute épreuve.

Et ainsi, au Salon de l'Automobile de 1957 est présentée l'Aronde Montlhéry, qui vient remplacer l'éphémère Elysée-Matignon. On peut la reconnaître à ses jantes enveloppantes qui préfigurent celles de la P60. L'intérieur est traité de façon plus cossue avec l'utilisation d'un tissu de meilleure qualité. Le compteur est gradué jusqu'à 160 km/h au lie de 140 km/h pour tous les autres modèles.

Mais surtout, elle étrenne le nouveau moteur Flash Spécial celui qui équipe les Simca Océane et Plein Ciel. Avec 57 ch, il permet de rendre la voitiure un peu plus nerveuse, faisant honneur à nom de Montlhéry, temple français de la vitesse. En revanche, la puissance fiscale passe à 7 CV.

Evidemment à 687 000 F anciens (14 400 € en 2019), elle n'est pas à portée de toutes les bourses. Sa carrière sera également courte puisqu'elle sera remplacée en 1959 par l'Aronde P60 Montlhéry.

Pour en savoir plus : Simca, Histoire et Modèles

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : longitudinal, avant
Puissance fiscale : 7 CV
Cylindrée : 1290 cm³
Alésage x course : 74 x 75 mm
Taux de compression : 6,8:1
Vilebrequin : 3 paliers
Puissance : 57 ch à 5200 tr/min
Couple maximal : 9,2 à 3100 tr/min
Distribution : arbre à cames latéral, soupapes en tête, culbuteurs
Nombre de soupapes : 8
Alimentation : carburateur inversé
Type de transmission : propulsion
Boîte de vitesses manuelle 4 rapports
Direction à vis et galet
Diamètre de braquage : 9.5 mètres
Suspension av : roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux
Suspension ar : essieu rigide, ressorts longitudinaux à lames
Longueur : 406,7 cm
Largeur : 155,8 cm
Hauteur : 151 cm
Empattement : 244,3 cm
Voie av : 123,1 cm
Voie ar : 122,6 mm
Pneus av : 5,60 x 14
Pneus ar : 5,60 x 14
Freins av : tambours
Freins ar : tambours
Vitesse maximale : 133 km/h
0 à 100 km/h : 20,6 s
1000 m. D.A. : 39,6 s
Capacité du réservoir : 43 litres
Poids : 900 kg

Posté par Zorglub34 à 18:19 - - Commentaires [0]
Tags : , , ,