22 août 2017

Simca Vedette Marly (1958-1961)

SimcaVedetteMarlyav

SimcaVedetteMarlyav1

SimcaVedetteMarlypf

SimcaVedetteMarlyar
(Auto-Moto-Rétro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2013)

En faisant l'acquisition de Ford SAF en septembre 1954, Simca s'offrait en même temps la Vedette, un modèle aux accents américains censé être adapté au marché français. Et comme toute bonne américaine, Ford avait préparé la version Station Wagon, que nous appelons "break".

Au Salon de l'Automobile de Paris, en octobre 1954, la Vedette est présentée sur les deux stands, à la fois chez Ford et chez Simca, avec leurs amoiries respectives. Il se vendra 2100 voitures sous le badge Ford avant que toutes les "Vedette 55 Ford" soient rebaptisées Simca Vedette Trianon, Vedette Versailles et Vedette Régence. Mais sur le stand Ford, un break est proposé.

Ce n'est qu'en janvier 1956 qu'arrive la Vedette Marly, le break six places grâce à deux strapontins logés dans le coffre perpendiculairement à la route. A la différence de la Renault Domaine ou de la Peugeot 403 break, elle ne rechigne pas sur les élements de confort puisque sa finition est identique au milieu de gamme Versailles. La liste des équipements est assez longue, même si la lecture du descriptif n'évoque que des accessoires qui figurent sur la moindre voiture actuelle (anti-brouillards, feux de recul, voyants d'huile et de charge, jauge à essence, température de l'eau, pendule électrique, chauffage électrique, sièges réglables, etc...). On notera l'inverseur code/phare au pied. Et pourtant la Marly a des aptitudes de démanageur avec son coffre plat de 1,8 m3 une fois la banquette rabattue, et dont la longueur peut être rallongée grâce à la partie basse de l'ouverture du coffre. Et si ça ne suffit pas, des barres de toit sont prévues, posées sur des lattes de protection en bois.

En septembre 1957, la gamme Vedette arrive à son premier lifting, mais le break Marly ne sera modifié qu'au cours de l'année 1958. Les apports sont plus limités que ceux de la berline. Elle conserve l'ancienne caisse et ne reçoit que la modification de la face avant (forme de la calandre, longueur de l'aile jusqu'au phare, cerclage du phare). Pour la peinture deux tons, une bande apparaît du milieu de la porte avant jusqu'aux feux arrière. La finition Versailles ayant disparu, elle reprend celle du nouveau milieu de gamme, Beaulieu. L'allongement de la caisse de 13 cm permet de gagner encore quelques hectolitres de chargement.

Vendue au prix élevé de 1 208 000 F anciens (24 250 € actuels), elle est l'une des voitures françaises les plus chères du marché. Aussi son succès est assez limité et on la trouve finalement moins fréquemment que ses concurrentes directes. L'arrivée de la DS Break (en fait une ID Break) lui portera encore plus de tort, d'autant que le V8 de la Marly est aussi gourmand que peu performant, même si la hausse du taux de compression a permis de passer à 84 ch SAE.

L'histoire de la Marly s'arrête là, en 1961, avec celle du break haut de gamme. Quittant le segment pour le laisser aux allemands ou Citroën et Peugeot, le break de volume comparable suivant est alors confié à la Simca 1300/1500 (voir ici une 1301 break).

Pour en savoir plus :
- Simca, Histoire et Modèles
- Rétro 59

Fiche technique :

Moteur : 8 cylindres en V d'origine Ford, ouvert à 90°, essence
Bloc en fonte
Culasse en alliage
Emplacement : longitudinal, avant
Puissance fiscale : 13 CV
Cylindrée : 2351 cm3
Alésage x course : 66 X 85,7 mm
Taux de compression : 7,5:1
Puissance maximale : 84 ch SAE à 4800 tr/min
Couple maximal : 15,5 mkg à 2750 tr/min
Nombre de soupapes : 16
Distribution : arbre à cames central, soupapes latérales
Alimentation : carburateur Zenith double corps (diamètre de 32 mm)
Boite de vitesses manuelle à 3 rapports (1è non synchronisée, overdrive en option à partir de 1959)
Direction à vis globique (3,5 tours)
Diamètre de braquage : 11,4 m
Suspension av : roues indépendantes avec système McPherson, barre stabilisatrice, ressorts hélicoïdaux
Suspension ar : pont hypoïde, ressorts à lames semi-elliptiques et amortisseurs hydrauliques
Longueur : 463 cm
Largeur : 175 cm
Hauteur : 149,1 cm
Empattement : 269,2 cm
Voie av : 137,2 cm
Voie ar : 134,6 cm
Garde au sol : 15 cm
Freins av/ar : tambours (280 mm)
Pneus : 6,50 X 15' (165 x 380)
Vitesse maximale : 130 km/h
Capacité du réservoir : 60 litres
Volume du coffre : 2006 litres
Poids à vide : 1350 kg

Posté par Zorglub34 à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Simca Vedette Marly (1958-1961)

Poster un commentaire