09 juin 2016

Renault Express (1985-1991)

RenaultExpressav

RenaultExpressav1

RenaultExpresspf

RenaultExpressar1

RenaultExpressar

RenaultExpressint
(Caudebec-en-Caux, Seine-Maritime, janvier 2013)

Remplaçant la Renault 4 F6 et vouée à remplacer à terme également la Renault 4 F4, la Renault Express répond également à Citroën qui a marqué un point en lançant la Citroën C15 sur une base de Visa II. Ce dernier est assez confortable, commode avec sa charge utile de 600 kg, et assez alerte, surtout si on le compare à l'Acadiane ou à la Renault 4 F4.

Ainsi en novembre 1985, Renault se lance dans la production d'un utilitaire efficace et bon marché en piochant dans le maximum d'organes à sa disposition : plateforme de Renault Super 5, train avant de la même origine, train arrière dit 'à épure programmée" à quatre barres de torsion dérivé des Renault 9 et 11 turbo (si, si !), boite piochée sur les Renault 9 ou 11 dépourvues de Turbo, avec un étagement propre. On retrouve aussi le tableau de bord des Super 5 d'entrée de gamme.

Sur cet ensemble est construite une structure autoportante, tôlée pour un poids limité. Les vitres peuvent être aménagées, et à l'arrière un hayon est proposé, mais le plus commode étant la double porte. Le girafon qui fit le succès de la Renault 4 F4 est proposé en option. L'offre se compose en trois carrosserie : fourgon tolé, fourgon vitré (notre modèle), break 5 places. C'est cette dernière version qui peut recevoir un hayon.

Côtés moteurs, pas de nouveautés non plus. Ce sont les classiques "Cléon-Fonte "qui officient. Le plus courant est le 1108 cm3 hérité de la Renault 6 via la Renault 8 major, dans une configuration de 47 ch. Mais on retrouve aussi le 956 cm3 de 37 ch, une solution peu prisée en raison de la faiblesse de la puissance. Enfin, le Diesel 1595 cm de la Super 5 est aussi de partie. Avec 55 ch, il est assurément le plus souple et puissant. Si bien qu'en juillet 1986, le 1397 cm3 est inscrit au programme. Avec 60 ch, il donne une alternative au Diesel.

En mai 1987, la gamme s'étoffe avec trois versions break : GTC avec le moteur 1108 cm, GTL avec le 1397 cm3 et GTD avec le Diesel 1595 cm3. A chaque niveau correspond également une finition et un traitement de l'habitacle. En octobre 1987, une version pick-up est commercialisée mais fabriquée par le carrrossier Durisotti, un spécialiste de la transformation d'utilitaires, comme Gruau ou Baboulin.

L'Express n'évolue guère, fort de son succès. Il se révèle pratique, économique, fiable, solide. Ce n'est qu'en 1991 qu'arrive une seconde série. La face avant est modernisée et les moteurs "Energy" remplacent les "Cléon-Fonte". Un autre restylage intervient encore en septembre 1994 avec de nouveaux moteurs. La production du pick-up est reprise par Gruau en juillet 1995. La production s'arrête pour le break en juin 1997, suite à l'arrivée du Kangoo. Mais le fourgon reste produit jusqu'en juillet 2000 au côté du Kangoo Express. Finalement, l'Express aura été fabriqué à 1 730 000 exemplaires.

Fiche technique :

Type du moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : transersal, avant
Puissance fiscale : 4 CV
Cylindrée : 1108 cm3
Alésage x course : 70 x 72 mm
Taux de compression : 9,75:1
Vilebrequin : 5 paliers
Puissance maximale : 47 ch à 5250 tr/min
Couple maximal : 8,2 mkg à 2500 tr/min
Distribution : arbre à cames latéral, soupapes en tête, culbuteurs
Nombre de soupapes : 8
Alimentation : carburateur
Type de transmission : traction
Boite de vitesses manuelle à 4 rapports
Direction à crémaillère
Suspension av : roues indépendantes type McPherson, ressorts hélicoïdaux
Suspension ar : bras tirés, barres de torsion
Longueur : 398 cm
Largeur : 158 cm
Hauteur : 177 cm
Freins av : disques
Freins ar : tambours
Vitesse maximale : NC km/h
Capacité du réservoir : 43 litres
Volume du coffre : 710 litres
Poids : 775 kg

Posté par Zorglub34 à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Renault Express (1985-1991)

Poster un commentaire