27 mars 2016

Peugeot 205 GL (1983-1989)

Peugeot205GLav

Peugeot205GLav1

Peugeot205GLpf

Peugeot205GLar1

Peugeot205GLar
(Duclair, Seine-Maritime, décembre 2012)

La Peugeot 205 est sans doute la voiture française la plus symbolique des années 80. Chargée de relever la 104 pour mieux contrer la Renault 5, Peugeot y place tous ses espoirs et de sa réussite dépend sa survie. Le rachat de Citroën en 1975, puis celui de Simca à Chrysler ont sérieusement asséché la trésorerie de Peugeot qui se trouve avec une gamme vieilissante. La 104 perd du terrain face à la Renault 5, la 305 et la 505 ne font que prolonger les 304 et 504, même si ce sont des voitures entièrement nouvelles. Quant à la 604, heureusement que le Diesel-Turbo qui permet de se sauver du fiasco. Il faut donc un nouveau modèle à Peugeot, une voiture en rupture avec le passé conservateur de la marche sochalienne, une voiture à très grande diffusion, une citadine polyvalente. Menue, économique, pratique, elle s'adresse en priorité à la nouvelle génération de jeunes mamans qui travaillent et qui ont besoin d'une voiture pour transporter enfants et courses au quotidien.

Le projet M24 est lancé en 1978 et aboutit à un premier prototype présenté en 1981. La production démarre à Mulhouse en 1982. Des rumeurs courent sur le design. Il est officiellement le fruit des services internes de Peugeot, mais on soupçonne Pininfarina d'y avoir touché. Le célèbre cabinet de design s'en défend en affirmant n'avoir collaboré que pour le cabriolet. Pour les parties mécaniques, les premiers modèles héritent des moteurs de la 104 avant de bénéficier plus tard de nouveaux blocs TU et XU. Question suspension, la voiture adopte ce qu'il y a de meilleur chez Peugeot : traction avant avec train McPherson, suspension arrière à roues indépendantes et barre de torsion directement issues de la 305 break. En effet, avec cette dernière, Peugeot a imaginé des suspensions horizontales qui permettent de libérer une grande surface à l'arrière, notamment entre les roues. Il en résulte une voiture à l'habitacle bien plus grand que celui de la 104 dans un confort et une tenue de route encore améliorés.

Début 1983, une campagne publicitaire baptisée "Tirage de l'Auto" affiche des "2", des "0", et des "5" en 4 mètres par 3 sur tous les panneaux publicitaires de France. Le 24 février 1983, la voiture est présentée sous forme d'un numéro gagnant : la 205. C'est une berline à deux volumes à hayon, mais en cinq portes. Peugeot a profité de l'erreur de Renault avec la 5 qui n'a reçu les portes à l'arrière qu'en 1979 ! Bien que devant succéder à la 104, mais elle ne prend pas le nom 105 (qui n'existera d'ailleurs jamais). Elle prend la suite de la 204, un autre grand succès populaire de Peugeot. La 205 n'est proposée qu'en cinq portes avec 5 niveaux de finition (base ou GE, GL, GR, SR et GT) et 4 motorisations : XV8 pour la version de base (954 cm3, 45 ch), XW7 pour la GL (1 124 cm3, 50 ch), XY7 pour les GR et SR (1 360 cm3, 60 ch) et XY8 sur la GT (1 360 cm3, 80 ch). En septembre, apparaîssent les version Diesel GLD, GRD et SRD équipées du moteur XUD7 1.8 (1 769 cm3, 60 ch).

L'année suivante, le 1er mars 1984, l'arrivée de la 205 GTI (105 ch) va créer un séisme dans le segment, la Golf GTI ayant officiellement une rivale à sa taille. Quant à la Turbo 16, une série limitée de 200 exemplaires ouvre la voie à un parcours court mais glorieux d'abord en Championnat du monde des Rallyes et en Rallye-Raid. En juillet 1984, pour le millésime 1985, les versions 3 portes qui suivent le dessin de la 205 GTI sont généralisées à toute la gamme. Elles prennent l'initiale X en remplacement du G. Le 9 décembre 1985, soit à peine plus de trois ans après le début de la production, la millionnième 205 tombe de chaîne des Mulhouse.

1986 est une première étape dans la carrière de la 205. La plupart des modèles obtiennent une boite à 5 rapports (XA, XL, XR,  GL et GT). La 205 GTI 115 ch vient épauler la version 105 ch qui n'aura plus guère de clients. En mars, le cabriolet fait son apparition avec la collaboration de Pininfarina en deux versions, CT (1.4, 80 ch) et CTI (moteur de la GTI). La 205 automatique fait son entrée comme un modèle en soi avec le moteur de la GTI version carburateur. Ensuite la 205 Junior (série limitée) s'adresse à une clientèle jeune, avec une finition sommaire, l'équipement de la XE et des sièges en jean. En octobre, la 205 GTI 1.9 vient régler leur compte à toutes les sportives du marché. Elle n'est commercialisée qu'en décembre. A la fin de l'année 1986, la 205 arrive sur la première marche du podium des voitures vendues en France. Le deux millions de voitures produites ont été atteints.

Au cours de l'année 1987, la 205 GTI 105 ch est supprimée. Les séries spéciales Open (3 et 5 portes) sont proposées avec le moteur 1.6 de l'Automatic et une boite 5 rapports. La 205 XS fait son entrée, avec le moteur de la XT (ou GT) et une finition améliorée. Côté Diesel, la XTD est chargée de la même mission. En juillet, c'est le premier restylage. L'intérieur de la 205 est revu, et particulièrement la console centrale. Mais ce sont des moteurs essence d'une nouvelle génération qui s'installent sous les capots. Les moteurs "TU" déjà étrennés par Citroën dans l'AX viennent apporter un surcroît de puissance (5 ch pour l'ensemble de la gamme) tout en étant plus économiques. Une série limitée Green est lancée (6000 ex.) qui s'illustre avec son large toit ouvrant en verre.

En 1988, la 205 Rallye fait son entrée sous le forme d'une série spéciale qui remplace à la fois la 104 ZS et la Samba Rallye. La Junior entre comme un modèle à part entière, disponible en 3 ou 5 portes. Avec son prix très bas, elle devient le modèle de prédilection de la jeunesse. Enfin, la 205 CT est abandonnée au profit de la CJ. Après la 205 Lacoste (1000 ex. en 1984 puis 8000 en 1985) sur finition XR, la Roland-Garros (3550 ex.) s'installe en haut de gamme, avec une finition luxueuse.

En 1989, la 205 prend un petit coup de vieux avec le remplacement de la Renault 5 par la Clio. Bien que passant le cap des 3 millions d'exemplaires vendus en juillet, les changements sont mineurs. La XT est supprimée et la Roland Garros passe de série spéciale à finition de série. Toute la gamme reçoit une nouvelle boite de vitesses qui se distingue par la marche arrière en haut à gauche.

Pour l'année 1990, c'est le premier restylage extérieur. La 205 entre dans une phase pendant laquelle Peugeot va la laisser mener tranquillement sa carrière tout en préparant la suite. La suite de l'histoire de la 205 est faite d'inombrables séries spéciales tandis que Peugeot réajuste sa gamme avec la 106 à la vocation plus citadine, avec une 306 qui se positionne mieux que la 309, et une 206 en devenir qui aura la difficile mission de faire mieux que la 205, et y parviendra ! Pourtant, la 205 se vend 5 278 000 exemplaires jusqu'à la fin de l'année 1998.

A l'heure actuelle, la 205 est une voiture encore courante sur nos routes, même si la plupart des modèles en circulation sont de la seconde phase. Quant aux premiers modèles, avec l'ancienne console centrale, la cylindrée affichée en bas de l'aile avant droite, ceux-là commencent à devenir rares. La plupart sont usés jusqu'à la corde, malmenés par des propriétaires qui abusent de leur solidité et de leur longévité. Mais toujours vaillante, la 205 continue d'arpenter nos rues, faisant oublier qu'elle a déjà trente ans !

Pour en savoir plus : Planète 205

Fiche technique :

Type du moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : transversal, avant
Puissance fiscale : 4 CV
Cylindrée : 1124 cm3
Alésage x course : 72 x 69 mm
Taux de compression : 9,7:1
Vilebrequin : 5 paliers 
Puissance maximale : 50 ch à 4800 tr/min
Couple maximal : 8,7 mkg à 2800 tr/min
Distribution : arbre à cames en tête
Nombre de soupapes : 8
Alimentation : carburateur
Type de transmission : traction
Boite de vitesses manuelle à 4 rapports
Direction à crémaillère
Suspension av : roues indépendantes type McPherson, ressorts hélicoïdaux
Suspension ar : roues indépendantes, bras tirés, ressorts hélicoïdaux
Longueur : 370,5 cm
Largeur : 157 cm
Hauteur : 137 cm
Empattement : 242 cm
Voie av : 135 cm
Voie ar : 130 cm
Pneus av : 145 SR 13
Pneus ar : 145 SR 13
Freins av : disques
Freins ar : tambours
Vitesse maximale : 142 km/h
Capacité du réservoir : 50 litres
Volume du coffre : 216 litres
Poids : 750 kg

Posté par Zorglub34 à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Peugeot 205 GL (1983-1989)

Poster un commentaire