22 février 2014

Citroën 2CV Charleston (1980-1989)

Citroen2CVCharlestonav

Citroen2CVCharlestonav1

Citroen2CVCharlestonprof

Citroen2CVCharlestonar
(Caudebec-en-Caux, Seine-Maritime, septembre 2011)

A la fin des années 70, les ventes de la 2CV s'érodent. La clientèle est de plus en plus attirée par des voitures plus modernes, plus compactes, moins rudimentaires. La clientèle jeune surtout se détourne de la 2CV qui accuse ses trente ans, malgré les multiples mises à à jour depuis 1948. C'est pour séduire cette cible qu'une série limitée à 8000 exemplaires est imaginée. Il s'agit alors de dynamiser la 2CV par un package attractif.

C'est Serge Gevin qui est chargé du design. Un peinture deux tons épouse le contour du haut des portières pour revenir vers l'aile avant dans un arrondi aussi galbé qu'élégant et souligné par un liserai gris clair. Les deux couleurs utilisées sont le noir et le rouge Delage, connu pour sa chaleur et son élégance. Les roues sont également peintes en rouge et un enjoliveur chromé de Dyane 6 vient en rehausser la couleur. Les phares sont peints en rouge, de même que le contour du pare-brise. A l'intérieur, c'est une 2CV Club avec banquettes séparées à l'avant revêtues d'un tissu "pied-de-coq". Le moteur est celui de la 2CV 6, à savoir le 602 cm3 de 29 ch.

Présentée au salon de l'Automobile de 1980 (qui ne s'appelait pas encore "Mondial de l'Automobile"), la nouvelle "deuche" fait sensation. Le nom Charleston qui évoque les années folles (1920-1930), peint sur la porte de malle côté droit, est une réussite. D'autant que la présentation sur le stand Citroën fait sensation avec une escorte de jeunes demoiselles coiffées à la mode des années folles, court vétues de robes de perle, fanfreluches et fume-cigarettes. Si bien que la 2CV Charleston fait mouche et les 8000 exemplaires de la série limitée, pourtant plus chère de presque 10 % que la 2CV Club, et 25 % de plus que la 2CV Special. Elle tire l'ensemble de la gamme vers le haut si bien que deux décisions sont prises : l'arrêt de la production est reporté, et la Charleston est intégrée à la gamme ordinaire dès juillet 1981 (millésime 1982).

La Charleston de 1981 connaît quelques différences avec la série limitée. Au premier coup d'oeil on remarquera les phares chromés et non pas peints en rouge Delage. Les premiers modèles conservent la même inscription sur le porte de la malle, mais très vite le monogramme "2CV Charleston" sera apposé sur le côté gauche, en lettres chromées sur fond noir, comme l'ensemble de la gamme Citroën. A l'intérieur, les sièges abandonnent le "pied-de-coq" pour un capitonage à carreaux en tissu uni gris. Le starter reçoit un témoin lumineux intégré à la tirette, et toute la gamme 2CV reçoit des freins à disques à l'avant.

En 1982, la Charleston offre une variante. Il est possible de délaisser le rouge Delage pour un jaune "Hélios", très criard. Si le rouge Delage séduisait par son élégance, le jaune Hélios jurait et agissait comme un repoussoir. Face à cet échec, le jaune Helios est retiré dès le millésime suivant, ce qui en fait un modèle assez rare de nos jours.

En 1983, une fois le jaune abandonné, le client peut toujours opter pour le gris. Toutefois, ce gris "Cormoran" n'a pas pour couleur de contraste le noir mais un gris "Nocturne". De même, le liserai qui souligne l'arrondi n'est plus gris clair (comme sur la rouge ou la jaune), mais noir.

A partir de 1984, la calandre est ceinte d'un entourage noir et non plus chromé, quel que soit la teinte de la voiture, et l'entourage de pare-brise est peint en noir (ou gris Nocturne). La teinte de la roue n'est plus accordée avec la couleur de la voiture, mais avec la couleur du pare-choc (soit gris clair).

En 1988, la production de la "deuche" à l'usine de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) cesse. La production de la 2CV se poursuit alors à Mangualde au Portugal jusqu'en 27 juillet 1990. La dernières ventes de la 2CV ont lieu en 1991 et il se dit que la dernière 2CV produite est une Charleston Gris Cormoran (identique à notre modèle). La 2CV a été produite à 5 114 961 exemplaires toutes versions confondues.

Pour en savoir plus :

Sur la 2CV Charleston :

- les Séries Spéciales
- 2CV Mania- 2CV Légende

Sur la 2CV en général :

- le site de référence : Citroën 2CV
- Deudeuchmania
- Les filles de Forest
- Le coin du Deuchiste
- Touraine2CV

Fiche technique :

Type du moteur : 2 cylindres à plat refroidi par air, essence
Emplacement : longitudinal avant
Puissance fiscale : 3 CV
Cylindrée : 602 cm3
Alésage x course : 74 x 70 mm
Puissance maximale : 29 ch à 5750 tr/min
Couple maximal : 4 mkg à 3500 tr/min
Taux de compression : 8,5:1
Distribution : arbre à cames central
Nombre de soupapes : 4
Alimentation : carburateur inversé
Type de transmission : traction
Boite de vitesse manuelle à 4 rapports
Direction à crémaillère
Suspension av : batteurs à inertie
Suspension ar : batteurs à inertie
Longueur : 383 cm
Largeur : 148 cm
Hauteur : 160 cm
Empattement : 240 cm
Voie av : 126 cm
Voie ar : 126 cm
Pneus av : 125 x 15
Pneus ar : 125 x 15
Freins av : disques
Freins ar : tambours
Vitesse max : 115 km/h
0 à 100 km/h : 33,5 s
400 m D.A. : 22,7 s
1000 m D.A. : 44,5 s
Réservoir : 25 litres
Poids : 585 kg

Posté par Zorglub34 à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Citroën 2CV Charleston (1980-1989)

Poster un commentaire