01 novembre 2012

Alfa Romeo Giulia Sprint 1600 (1962-1964)

AlfaGiuliaSprint1600av

AlfaGiuliaSprint1600prof

AlfaGiuliaSprint1600ar
(Fête du Canard, Duclair, septembre 2010)

Il est difficile de distinguer extérieurement une Giulia Sprint de la Giuletta Sprint dont elle est issue, elle même dérivée de la berline Giulietta. Les traits sont identiques et seuls des détails permettent de noter des différences. Ainsi l'élément le plus significatif est le "1600" apposé sur la porte de la malle. On peut remarquer les catadioptres qui sont sortis du bloc de feux arrière pour laisser place à des feux de recul, des rappels de clignotants sur les ailes avant devenus rectangulaires. Plus discret, le nez a été redessiné, un tantinet plus proéminent. D'autres modifications plus importantes concernent l'intérieur, avec une refonte du tableau de bord, un nouveau volant trois branches en bakélite, et des garnitures en imitation de cuir, tant sur les portes que sur la planche de bord. La sellerie, repensée, s'avère plus accueillante.

C'est d'un point de vue mécanique que la voiture évolue le plus. Le fier 1300 à double arbre à cames en tête de la version précédente est abandonné et la nouvelle venue profite du nouveau moteur 1600 initié dans la Giulia, justement. Alerte et volontaire, ce moteur double arbre à cames en tête fait entrer la Giulia dans une nouvelle dimension en termes de performances avec 92 ch qui emmènent la voiture à 172 km/h, un cap symbolique dans cette décennie. Bien suspendue grâce à des roues indépendantes à l'avant et un ensemble de bras oscillants et de bras articulés à l'arrière, la Giulia a un très bel équilibre dans le comportement.

7107 voitures seront fabriquées tandis qu'une nouvelle venue conçue par Giugiaro pour Bertone va lui ravir la vedette. La nouvelle Giulia Sprint GT va, elle aussi, poser une ligne indémodable et prendre toute la place dans les esprits des inconditionnels de l'Alfa. Pour autant, après l'arrêt de la Guilia 1600 Sprint en 1964, une dernière série de "1300 Sprint" est lancée. Elle ne s'appelle plus Giulietta car son aînée n'est plus produite, elle ne s'appelle pas Giulia car le nom est dévolu à la nouvelle héritière.

Aujourd'hui la Giulia Sprint 1600 est devenue une pièce rare dont la côte avoisine les 30 000 €, une somme qui se justifie par le charme intemporel de la ligne, un brio du moteur associé à une fiabilité épatante, et un comportement qui laisse songeur encore à l'heure actuelle.

Pour en savoir plus : la page de la Giuletta/Giulia sur Automanie

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : longitudinal, avant
Puissance fiscale : NC
Cylindrée : 1570 cm3
Alésage x course : 78 x 82 mm
Taux de compression : 9,2:1
Vilebrequin : 5 paliers
Puissance maximale : 92 ch à 6200 tr/min
Couple maximal : 12,1 mkg à 3700 tr/min
Distribution : double arbre à cames en tête
Nombre de soupapes : 8
Alimentation : carburateur double corps vertical Solex
Type de transmission : propulsion
Boite de vitesses manuelle à 5 rapports
Diamètre de braquage : 11 m
Suspension av : roues indépendantes, bras transversaux, barre stabilisatrice, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs hydrauliques télescopiques
Suspension ar : essieu rigide, bras longitudinaux et bras centraux triangulés, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs hydrauliques télescopiques
Longueur : 398 cm
Largeur : 154 cm
Hauteur : 135 cm
Empattement : 238 cm
Voie av : 129,3 cm
Voie ar : 127 cm
Freins av : disques
Freins ar : tambours
Vitesse maximale : 172 km/h
Capacité du réservoir : 58 litres
Poids : 920 kg

Posté par Zorglub34 à 14:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Alfa Romeo Giulia Sprint 1600 (1962-1964)

    La voiture de michel Picolli dans les choses de la vie !

    Posté par didier, 02 novembre 2012 à 08:52
Poster un commentaire