31 octobre 2012

MG B Rubber Bumper (1974-1980)

MG_Cab
(Cognac, Charente, Septembre 2004)

MGmidget1500RBav

MGmidget1500RBar
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2010)

En 1974, la MG-B subit de plein fouet la réglementation américaine en termes de pollution et celle concernant la sécurité. En effet, la loi impose qu'un choc à 5 miles/heure (8 km/h) ne doit pas causer de dégâts au véhicule ni occasionner de blessures à un piéton. C'est ainsi que le marché américains se dote de pare-chocs volumineux et épais typiques. Mais l'écueil pour la MG-B est que l'adoption de tels pare-chocs la feraient grimper d'une catégorie en termes de poids et que les restrictions sur les moteurs seraient encore plus sévères qu'elles ne le sont.

La première décision de British Leyland est de supprimer la MG-B GT du catalogue américain, même si les modifications des pare-chocs sont tout de même apportées à la version européenne. De fait, il s'agit surtout de promouvoir la Triumph TR7. En revanche, le cabriolet MG-B est maintenu mais de nombreuses modifications sont apportées pour respecter les normes.

Dans un premier temps des pare-chocs en caoutchouc souple sont installés à l'avant comme à l'arrière. Ils redessinent les contours de la voiture, soulignant d'un noir appuyé un nouveau dessin de calandre assez peu élégant. Ces inserts en matière souple abritent en fait des poutrelles métallitques rigides. Mais ils respectent la norme. Cependant, comme le bouclier descend plus bas à l'avant, la garde au sol a été augmentée de 1,5 pouces pour conserver une hauteur suffisante, ce qui conduit à installer une nouvelle barre anti-roulis en 1976.

Côté moteur, le taux de compression est abaissé de 9 à 8:1, les deux carburateurs S.U. sont débarqués pour les remplacer par des Zenith. On ne sait pas réellement de combien est la perte de puissance, mais certains l'estiment à 69 ch seulement, soit un perte de plus de 25 % !!

Ca n'empêche pas la MG-B de continuer à bien se vendre. Pourtant, en septembre 1979 quelques jours après la célébration de 50 ans de la marque, le groupe British Leyland annonce la fermeture de l'usine d'Abington. Les dernières voitures tombent des châines en 1980. 380 000 MG roadster ont été fabriquées et plus de 125 000 GT. Avec plus de 512 000 voitures fabriquées, c'est un véritable succès pour la modeste firme anglaise.

Le nom de "MG" survivra par l'intermédiaire de la "MG Metro", descendante de la Mini Morris, puis par les MG Montego, Maestro, des berlines bien loin de l'esprit de MG. Il faut attendre alors 1991 pour revoir ressurgir l'âme dans la MG-F.

Pour tout savoir sur MG :
- Malachite Gold
- MG Club de France

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : longitudinal, avant
Puissance fiscale  : 10 CV
Cylindrée : 1798 cm3
Alésage x course : 80,26 x 88,90 mm
Taux de compression : 9:1
Puissance maximale : 94 ch à 5400 tr/min
Couple maximal : 14,4 mkg à 2500 tr/min
Distribution : arbre à cames latéral, soupapes en tête
Nombre de soupapes : 8
Alimenation : 2 carburateurs SU
Type de transmission : propulsion
Boite de vitesses manuelle à 4 rapports + overdrive
Direction à crémaillère
Suspension av : roues indépendantes, barres stabilisatrice, ressorts hélicoïdaux
Suspension ar : essieu rigide, ressorts à lames semi-elliptiques
Longueur : 402,1 cm
Largeur : 157 cm
Hauteur : 129,5 cm
Empattement : 231,1 cm
Voie av : 124,5 cm
Voie ar : 125,1 cm
Pneus av : 165 x 14
Pneus ar : 165 x 14
Freins av : disques, assistés
Freins ar : tambours, assistés
Vitesse maximale : 166 km/h
Poids : 920 kg

 

 

Posté par Zorglub34 à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur MG B Rubber Bumper (1974-1980)

Poster un commentaire