27 octobre 2012

Renault 5 GT Turbo (1985-1987)

R5GTturboav

R5GTTurboprof

R5GTTurboar
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2008)

Renault5GTturboav

Renault5GTturboar
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2010)

Depuis la 4CV, Renault a toujours eu une version sportive de sa voiture populaire, même si ce ne sont pas des productions maison. A l'origine ce sont Gordini et Alpine qui préparaient dans leur coin des modèles de leur cru. Petit à petit, ces marques sont entrées dans le giron de la "Régie Renault". Après la 4CV améliorée, puis l'A106 d'Alpine qui en fut dérivée, puis la Dauphine Gordini, la Renault 8 Gordini, la Renault 12 Gordini, la Renault 5 Alpine puis Renault 5 Alpine Turbo, voila que Renault présente au salon de l'auto 1984 une petite sportive basée sur la nouvelle SuperCinq. A l'origine elle est réservée aux compétiteurs d'une coupe dédiée. Mais face à l'engouement pour les "GTI", qu'elles soient Golf ou 205, la commercialisation de la Renault 5 sportive est devenue inéluctable. Le lancement commercial est pour mars 1985.

Contrairement à la concurrence, Renault ne choisit pas la technique de l'injection pour sa bombinette. Porté par son élan en Formule 1 où Renault a introduit le turbocompresseur, la régie choisit d'exploiter cette image de technologie d'avant-garde et sur la trace de la Renault 18 turbo dont le succès fut incontestable. Mais, pour des raisons de coût, c'est sur le vieux moteur "Cléon" (du nom de la ville de Seine-Maritime où se trouve l'usine le fabrique) qui va servir de support. Ce moteur de 1397 cm3 équipe depuis fort longtemps les versions "S" des anciennes Renault 5 (LS, TS) et ses Renault 5 Alpine, la Renault 14, et certaines Renault 9 ou 11. Sa version turbo est installée depuis 1983 dans la Renault 11 Turbo. Il est clair que cette conception ancienne et éprouvée réduit considérablement les coûts. Cependant, le moteur à arbre à cames latéral entraîné par chaîne et agissant sur des culbuteurs pour ouvrir et fermer les soupapes n'est pas des plus modernes. Pour autant ces choix se montreront contestables. Avec un nouveau carburateur dans lequel un turbocompresseur Garett T2 vient souffler, un allumage électronique, un échangeur air/air, la puissance de 115 chevaux met à mal les bielles. Le rendement du moteur aurait pu sans doute être bien meilleur avec des choix différents comme les chambres de combustion qui ne sont plus hémisphériques mais en toit. l'échappement et l'admission du même côté induisent des problèmes de température des gaz d'admission. Le turbo T2 de taille plus petite que le T3 qui équipe la Renault 5 Turbo 2 offre moins de puissance et un temps de réponse infiniment plus court. Cependant, l'effet de coup de pied aux fesses ne disparaît pas pour autant tant la puissance arrive brutalement. Alors, avec 850 kg sur la balance, les sensations sont au rendez-vous.

Au point que les suspensions doivent être entièrement revues, la voiture étant capable de frôler les 200 km/h et d'atteindre les 100 km/h en 8 secondes ! Le système avant est conservé (train McPherson) mais à l'arrière un nouveau système à 4 bras tirés est inauguré. Il s'avère techniquement au point si bien qu'on le retrouvera dans la Clio 16s dont les mérites seront grandement loués. Pour le freinage, Renault équipe la GT Turbo de 4 freins à disques, ventilés à l'avant. Un atout sur la 205 GTI qui n'est freinée que par des tambours à l'arrière et des disques pleins à l'avant. Au résultat, la GT Turbo se montre plus homogène que la 205 GTI et met un nouveau coup de vieux à la Golf GTI. La tenue de route, la disponibilité du moteur au dessus de 2500 tr/min permettent d'exploiter au mieux les qualités dynamiques de cette voiture.

Extérieurement, la voiture se distingue par une calandre et un bouclier spécifique à l'avant. La calandre est un treillis en plastique sur lequel s'incrit en lettres rouges "GT Turbo". Le bouclier intègre un spoiler et des phares anti-brouillards. Les jantes sont également spécifiques en alliage léger. A l'arrière, le monogramme GT Turbo s'incrit également en rouge à côté du traditionnel "Renault 5". Le pare-choc arrière descend plus bas que celui de la série qui reste rond (il imitera cette forme plus tard), et une sortie d'échappement plus généreuse affirme le caractère sportif de la petite bombinette. Toute la ligne de caisse est ceinte d'un liserai rouge et le bas de caisse est peint d'un dégradé de gris ou de rouge selon la couleur de la voiture.

A l'intérieur, la GT Turbo hérite de la même planche de bord que la Renault 5 de série avec des ajouts comme le compte-tour, le manomètre de pression du turbo placé sur la console centrale, un volant trois branches et un levier de vitesses spécifique. Les graduations des cadrans sont rouges. Malheusement, cette voiture souffrira des problèmes de qualité de finition propres aux voitures françaises et à Renault en particulier. Vendue pourtant près de 15000 F (2300 €) moins cher qu'une 205 GTI, elle ne connaîtra pas un succès aussi important avec seulement 162 000 unités vendues toutes versions confondues : phase I et puis phase II de 1988 à 1990, série limitée Alain Oreille (2000 exemplaires) et quelques très rares cabriolets ! La côte actuelle est aux alentours de 3500 € en état collection.

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : transversal, avant
Puissance fiscale : 6 CV
Cylindrée : 1397 cm3
Alésage x course : 76 x 77 mm
Taux de compression : 7,9:1
Puissance maximale : 115 ch à 5750 tr/min
Couple maximal : 16,8 mkg à 3000 tr/min
Nombre de soupapes : 8
Distribution : arbre à cames latéral entraîné par chaine
Alimentation : carburateur
Suralimentation : turbocompresseur Garett T2 + intercooler
Type de transmission : traction
Boite de vitesses manuelle à 5 rapports
Direction à crémaillère
Suspension av : McPherson, ressorts hélicoïdaux
Suspension ar : bras tirés, ressorts hélicoïdaux
Longueur : 359 cm
Largeur : 158 cm
Hauteur : 138 cm
Pneus av : 175/60 HR 13
Pneus ar : 175/60 HR 13
Freins av : disques
Freins ar : disques
Vitesse maximale : 197 km/h
0 à 100 km/h : 8 s
400 m.D.A. : 15,6 s
1000 m.D.A. : 29,1 s
Reprises de 80 à 120 km/h en 5è :  9,6 s
Consommation moyenne : 9,5 litres/100km
Capacité du réservoir : 50 litres
Volume du coffre : 233 litres
Poids : 830 kg

Posté par Zorglub34 à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Renault 5 GT Turbo (1985-1987)

Poster un commentaire