04 août 2012

Peugeot 201 D Coach (1935-1936)

Peugeot201Dav

Peugeot201Dav1

Peugeot201Dar

Peugeot201Dar1
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2010)

La 201 a assurément fait passer Peugeot dans le club des grands constructeurs et la grande dépression des années a été un crible assez intraitable pour les nombreux fabricants de l'époque. Il n'est resté que ceux qui avaient des finances saines et ceux qui ont su prendre le virage de la grande série. Ainsi la 201 et la C4 ont permis à Peugeot et Citroën de se retrouver au sommet de la hiérarchie française.

Cependant l'industrie de l'époque évolue vite et déjà au milieu de la décennie, les modèle de la fin des années 20 ont pris un coup de vieux avec l'arrivée du mouvement du "Streamline" lancé par la Chrysler Airflow et qui tend à arrondir les formes, façon d'initier l'aérodynamique. Ce mouvement contribuera également à donner un identité propre à chaque voiture, les caisses rectangulaires venant à être abolies.

C'est ainsi que la 201 se voit habillée d'une nouvelle carrosserie qui sera appelée "queue-de-castor" et qui permet un accès au coffre depuis l'extérieur. De fait, c'est l'absence de cabriolet dans la gamme précédente qui a conduit un carrossier alsacien d'en fabriquer un lui même. Repris par Peugeot il donne les bases de la ligne de la 201 D avec pour trait essentiel l'arrière type "queue de castor".

Elle reprend les innovations introduites en 1933 à savoir une calandre inclinée dite "coupe vent", des phares en forme d'obus, des pare-chocs plus épais. Elle conserve le principe du moteur amorti (l'appelation "moteur flottant" est déposée par Citroën et le brevet appartient à Chrysler), mais adopte le moteur de la 301, à savoir un moteur 1300 de 28 ch, ce qui la classe dans les voitures à 6 CV. Elle n'est plus disponible qu'en version deux portes et deux finitions, Standard ou Luxe.

En 1937, l'arrivée de la 402 a fait énormément de concurrence à la 201 et ses ventes s'érodent fatalement. Un dernier effort de Peugeot conduit à rallonger le châssis de la 201 de 25 cm et de lui offrir la carrosserie de la 301 D (ici en cabriolet). La nouvelle désignation, 201 M, sera disponible encore deux ans et cèdera définitivement sa place à la 202 en septembre 1937.

Pour en savoir plus : l'histoire de la 201

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : longitudinal, avant
Puissance fiscale : 6 CV
Cylindrée : 1307 cm3
Alésage X course : 68 X 90 mm
Puissance maximale : 28 ch à 4000 tr/min
Distribution : arbre à cames latéral
Nombre de soupapes : 8
Alimentation : carburateur
Type de transmission : propulsion
Boite de vitesses manuelle à 3 rapports
Direction vis et galets
Suspension av : roues indépendantes
Suspension ar : essieu rigide
Longueur : 385 cm
Largeur : 150 cm
Hauteur : NC
Empattement : 247 cm
Freins av/ar : tambours, commande à cable
Vitesse maximale : 85 km/h
Capacité du réservoir : 40 litres
Poids : 970 kg

Posté par Zorglub34 à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Peugeot 201 D Coach (1935-1936)

Poster un commentaire