06 juillet 2012

Opel Manta A 1600 (1970-1975)

OpelMantaav

OpelMantaav1

OpelMantar2

OpelMantaar
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2008)

OpelMantaA1600av

OpelMantaA1600prof

OpelMantaA1600ar
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2010)

L'Opel Manta est la réponse directe de Général Motors à Ford à la suite de la commercialisation de la Capri. On ressent l'influence des bureaux d'étude américains, avec des lignes très inspirées des Muscle-Car américains comme la Corvette C3. On retrouve également les lignes de l'Opel 1900 GT et ses quatre feux ronds à l'arrière eux mêmes inspirés de la Chevrolet Corvette, ce qui lui donne aussi des faux-airs de Ferrari. De fait le projet d'un coupé est en route depuis 1963 et les travaux conduisent à la une voiture qui serait la "Kadett coupé". La véritable Kadett coupé sera en réalité plus petite. Mais l'arrivée de la Capri emporta la décision chez Opel de construire une gamme à part entière. La partie arrière fut conservée et on demanda à Georges Gallion de construire une voiture avec un nez plus long pour la hausser en terme de gamme et lui donner une image propre. Gallion fut inspiré par les travaux du commandant Cousteau et en particulier par la raie Manta.

La base est celle d'une Ascona A. Bien que propulseur, le train arrière est à roues indépendantes grâce à l'utilisation d'un pont à cardan central, ce qui gage d'un confort certain. De fait, sa tenue de route était remarquable. Mais sous ses airs de sportive, la Manta ne donne pas le change. Les deux moteurs d'origine sont de 1,6l et 1,9l de 75 et 90 chevaux. S'ils font illusion jusqu'en 3è, le passage de la 4è est fatal, laissant apparaître un trou béant dans l'accélération. Même si la vitesse de pointe est d'environ 170 km/h et 175 km/h, elle est surclassée par la Capri dont les V6 offrent une cavalerie bien plus nombreuse. Quant à la Manta 1200 qui sort en 1972, il la transforme en véritable veau. Les 60 chevaux hérités de la Kadett, ne sont pas à la hauteur de l'allure sportive de la Manta. Il faut attendre 1974 pour voir arriver une version injection du 1900 dans la Manta GT/E. Avec 105 chevaux, il augmente le niveau de prétentions de la voiture.

Néanmoins la voiture est produite à près de 500 000 exemplaires en moins de 5 ans ! Elle est remplacée en 1975 par la Manta B pour une succession difficile, mais pourtant réussie.

NB : le modèle blanc est un exemplaire de pré-série qui a servi de modèle d'exposition lors de salons et il présente une finition de Manta SR (1900) et des roues de type "Rallye".

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : longitudinal, avant
Puissance fiscale : NC
Cylindrée : 1584 cm3
Alésage x course : 85 x 69 mm
Taux de compression : 8,2:1
Puissance maximale : 68 ch à 5200 tr/min
Couple maximal : 11 mkg à 3400 tr/min
Distribution : arbre à cames en tête
Nombre de soupapes : 8
Alimentation : carburateur
Type de transmission : propulsion
Boite de vitesses manuelle à 4 rapports
Direction à crémaillère
Suspension av : roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux
Suspension ar : pont à cardan central, ressorts hélicoïdaux
Longueur : 429 cm
Largeur : 162 cm
Hauteur : 130 cm
Empattement : 243 cm
Voie av : 133 cm
Voie ar : 132 cm
Pneus av : 165 S 13
Pneus ar : 165 S 13
Freins av : disques
Freins ar : tambours
Vitesse maximale : 170 km/h
0 à 100 km/h : 13,8 s
Capacité du réservoir : 45 litres
Poids : 930 kg

Posté par Zorglub34 à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Opel Manta A 1600 (1970-1975)

Poster un commentaire