28 janvier 2012

Daimler Majestic Major (1959-1968)

DaimlerMajesticav

DaimlerMajesticav1

DaimlerMajesticar1

DaimlerMajesticar
(Caux-Retro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2010)

Depuis 1950, Daimler a perdu l'exclusivité de la fourniture de la Cour d'Angleterre. L'excellence de ses modèles n'est pas en doute, mais Rolls-Royce a offert une superbe Phantom IV à la Reine et le prestige international de la marque ne peut échapper à la souveraine. Pour autant Daimler est en situation difficile. Les ventes s'amenuisent peu à peu.

L'arrivée de la Majestic en 1958 est censée apporter un peu d'air frais. Cette splendide berline mue par un 6 cylindres de 3,8 litres de cylindrée et boite automatique est un modèle de douceur. Avec ses roues indépendantes à l'avant et son train arrière suspendu par un ressort à lames transversal, elle offre un confort optimal. Pour la première fois en Angleterre, une voiture dispose de quatre freins à disques à commande hydraulique. Au passage, la direction est, elle aussi, assistée, en option jusqu'en 1961. La voiture accuse un poids considérable, 1950 kg, et les 147 chevaux semblent un peu justes, même si la vitesse de pointe se situe autour de 180 km/h. Il en resulte un diamètre de braquage de 14 mètres, conjonction de la longueur de la voiture et de la démultiplication importante de la direction à raison du poids du train avant !

En 1959, une nouvelle version de la Majestic est disponible, avec le V8 de 4,5 litres maison. La Major affiche 220 chevaux, un couple de près de 40 mkg à 3200 tr/mn et des performances de tout premier ordre avec près de 195 km/h en vitesse de pointe, et surtout, loin devant la principale rivale outre-Manche, la Jaguar Mk X. Après le rachat de Daimler par Jaguar en 1960, certains ingénieurs auraient adapté le V8 dans la Mk X et auraient atteint la vitesse de 218 km/h grâce à son poids inférieur et sa meilleure aérodynamique.

Bien que vendue à 1460 exemplaires la Majestic à 6 cylindres disparait en 1962. Ne reste plus que la Majestic Major qui subsiste jusqu'en 1968, malgré le rachat par Jaguar. La Majestic Major est alors distribuée à 1180 exemplaires, auxquels on peut sans doute rajouter les 864 unités de DR450, limousine basée sur la Majestic Major. C'est ensuite la Daimler Sovereign, copie de la Jaguar 420 qui viendra prendra le rôle, annonçant le lent déclin de Daimler, marque aujourd'hui en sommeil dans le giron de Tata.

Fiche technique :

Type du moteur   V8
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Alimentation   Double carburateur SU
Distribution   Arbre à cames central
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage X Course     95,25 x 80,01 mm
Cylindrée     4561 cm3
Compression     8 : 1
Puissance     223 ch à 5500 tr/mn
Couple     39,2 mkg à 3200 tr/mn
Boite de vitesse     auto 3 rapports
Puissance fiscale    NC
Type    Propulsion
Suspensions Av    Roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux
Suspensions Ar    Essieu rigide, ressort à lame semi-elliptique transversal
Freins avant    Disques assistés
Freins arrière  Disques assistés
Longueur   513 cm
Largeur    187 cm
Hauteur    159 cm
Voie av/ar   145 cm
Empattement    290 cm
Garde au sol    18 cm
Poids    1778 kg
Vitesse max    196 km/h
Réservoir    73 litres

Posté par Zorglub34 à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Daimler Majestic Major (1959-1968)

  • Superbe et rare !
    Personnellement je ne connaissais pas.
    Belle prise Z ! RV

    Posté par oldiesfan67, 01 février 2012 à 20:39
Poster un commentaire