17 janvier 2012

NG Ascot

NGAscot1800av

NGAscot1800av1

NGAscot1800ar1

NGAscot1800int
(Caux-Retro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2010)

En 1979, un jeune ingénieur de l'aéronautique fonde sa propre marque d'automobile en Angleterre, pays où les constructeurs sont encore nombreux grâce à une fiscalité qui leur permet de vendre les voitures en kits à un prix vraiment intéressant pour qui a la patience et le talent nécessaires. Il fait construire ses ateliers à New Milton. Pendant neuf mois, avec l'aide de l'"Associated Engineers", une grande entreprise spécialisée dans la construction de pièces mécaniques et le reconstruction de modèle anciens, il met au point son premier modèle, la TA, un torpedo aux allures géométriques dont on ne sait s'il est très ancien ou très moderne. de fait, cette voiture est un hommage à une Aston Martin des années 30.

La TA est alors un grand succès et Nick Green imagine alors construite la voiture de ses rêves, celle qu'il voudrait pour lui-même. C'est ainsi que nait la TC en 1981, équipé du V8 Rover de la SD1. Par rapport à la TA, elle conserve un air de famille, mais elle est résolument plus basse, plus compacte. C'est un strict cabriolet deux places qui sera épaulé, sur la demande insistante de la clientèle, par une version 2+2, la TD, dès 1983. C'est par la modification des ailes, qui adoptent un galbe qui les tire jusqu'à la roue arrière, que nait, toujours en 1983, la TF.

Le succès arriva vite, et aussi vite, Nick Green en conçut une certaine lassitude. Il reprit alors des études à Southampton, laissant les rènes de l'entreprise à un de ses fidèles clients, Peter Fellowes, qui avait déjà fondé la TA Motors Company. Il déménage l'entreprise et continue de fabriquer des NG mais renomme la marque "Pastiche Cars". La gamme est alors vendue sur la base de MG-B, de Ford Sierra ou de Morris Marina. Par la suite, l'entreprise a changé de mains jusqu'à parvenir dans celles de John Hoyles en 1994. Il supprime la TA du catalogue et maintient les autres en les préparant pour une nouvelle norme d'homologation pour le 1er juillet 1998. En 2000, Hoyle revend NG à un groupe nommé Imex Group International Limited, basé à ... New Milton, la ville des débuts de NG.  Enfin en 2002, NG est ecore cédée à Findhorn Cars, l'actuel propriétaire. Quant à Nick Green, il coule des jours heureux en Australie.

Notons que ce modèle est badgé "Ascot 1800", mais que sur le site officiel des propriétaires de NG, on le retrouve classé dans les NG TF... Quant aux caractéristiques techniques, les données sont trop fouillis pour s'aventurer à donner quelque précision que ce soit.

Posté par Zorglub34 à 13:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur NG Ascot

  • NG.je recherche des renseignements sur la cotes de ces vehicules

    Bonjour
    Je suis en pourparlé pour acquerir une NG,et donc je recherche a savoir la cote de ces vehicules?
    Merçi d'avance des renseignements
    Deuns

    Posté par DEUNS, 18 juin 2015 à 10:48
  • Difficile de vous donner un prix... Une recherche rapide montre qu'il n'y en a pas en vente à l'heure actuelle en France. Sur le site anglais des propriétaires de NG, les ventes récentes oscillent entre 4000 £ et 9500 £ pour un modèle V8. Le prix moyen se situe autour de 7000 £, soit autour de 10 000 €...
    Mais ce prix doit être ajusté au marché français, à la faiblesse des demandes d'un tel véhicule en France par rapport au marché anglais où il est plus connu et plus recherché...

    Posté par Z, 18 juin 2015 à 10:58
  • NG1800

    Bonjour.je possède toujours mon NG de 1983 dans sont état d"origine qui roule très bien avec roues a rayons .la mécanique est MG 1800 facile a trouver .Pour les pièces de carrosseries en angleterre a Epsone a cote de Londre .Michel .

    Posté par Glavie.michel, 02 janvier 2016 à 08:35
  • NG TC V8

    Bonjour,
    Je viens d’acquérir un très bel exemplaire de ce modèle.
    Je cherche d'autres propriétaires pour en parler et recenser les véhicules français.
    Cordialement

    Posté par jacques78, 16 août 2019 à 21:26
Poster un commentaire