05 décembre 2012

Renault 16 (1965-1970)

Renault16av

Renault16av1

Renault16prof

Renault16prof1

Renault16ar2

Renault16ar1

Renault16ar

Renault16int
(Duclair, Seine-Maritime, avril 2010)

Renault16av

Renault16prof

Renault16ar
(Yebleron, Seine-Maritime, janvier 2011)

La Renault 16 marque un tournant dans la conception de l'automobile chez Renault. Le nouveau modèle haut de gamme de la firme au losange succède à la Frégate dont la carrière fut un échec et qui fut stoppée en 1960. Depuis lors, la production de la Régie est concentrée sur des modèles de petite taille comme la Dauphine ou la 4L.

Renault présente en mars 1965 une voiture qui devait s'appelait encore Renault 1500 lors de sa présentation à la presse en octobre 1964 mais qui finalement prendra le nom de Renault 16 afin d'avoir une cohérence de la gamme : Renault 4, Renault 8, Renault 16. De taille moyenne, elle innove dans la conception de sa carrosserie, ce qui va durablement marquer l'automobile dans les décennies suivantes : la cinquième porte. Finie la berline tricorps avec une malle arrière. La Renault 16 est une bicorps avec hayon et banquette rabattable ce qui permet un volume utile sans concurrence dans le segment. Si le concept est aujourd'hui totalement admis pour les voitures de moyenne gamme, il peine à s'imposer actuellement dans les voitures de haut de gamme, comme le prouve le récent échec de la Vel Satis.

Les innovations ne s'arrêtent pas là. La suspension est à quatre roues indépendantes et un système de barres de torsion à l'arrière fixées sur même axe en avant l'une de l'autre implique un empattement dissymétrique, défaut gommé habilement par le dessin de la voiture. Avec un moteur à l'avant placé longitudinalement, c'est évidemment une traction avec la boite en porte-à-faux et la commande au volant. Pour les premiers modèles le frein à main est placé à gauche, ce qui en interdit l'accès aux passagers en cas de danger. Il a été déplacé ensuite à droite de la colonne de direction.

Le moteur est un quatre cylindres de 1470 cm3 en aluminium qui fournit 55 chevaux. Une conception un peu datée avec arbre à cames latéral limite la puissance. Il jouit toutefois d'une innovation : le refroidissement à ventilateur électrique déclenché automatiquement par thermostat. Trois finitions permettent de moduler les équipements intérieurs, mais toutes s'appellent sobrement "Renault 16". Il faut attendre 1968 pour voir apparaître la "TS" et sa culasse hémisphérique portée à 1565 cm3, ce qui apporte de meilleures performances grâce à ses 83 chevaux. Dotée du même moteur en 1969, mais avec une puissance réduite à 67 chevaux en raison d'une culasse classique, Renault présente la 16 TA, à transmission automatique à pilotage électronique.

Le confort est satisafaisant quoique les suspensions peuvent être considérées comme un peu trop souples. La voiture a une forte tendance à se vautrer dans les virages. Malgré un freinage délicat, sa tenue de route est jugée satisfaisante, pour les références de l'époque. Selon les finitions, les passagers avant auront droit à une banquette commune, ou des sièges avant séparés par une boite à gants. Si l'on a opté pour des sièges avant réglables, alors les passagers profiteront d'un accoudoir amovible. Originalité, le capot ferme à clef : un barillet figure sous le capot près du phare avant droit.

Ce n'est qu'en septembre 1970 que la Renault 16 reçoit ses premières modifications d'importance. La calandre légèrement retouchée, et surtout la jupe arrière revue vont donner à la Renault 16 une seconde carrière, plus importante encore, en variant les finitions grâce à l'apparition de la L et de la TL.

Pour tout savoir sur la R16 : L'amicale de la Renaut 16

Fiche technique :

Type du moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : longitudinal avant
Puissance fiscale : 9 CV
Cylindrée : 1470 cm3
Alésage X Course : 76 x 81 mm
Puissance maximale : 55 ch à 5000 tr/min
Couple maximal : 10,8 mkg à 2800 tr/min

Taux de compression : 8,6 : 1
Nombre de soupapes : 8
Distribution : arbre à cames latéral
Alimentation : carburateur simple corps
Type de transmission : traction
Boite de vitesse manuelle à 4 rapports
Direction à crémaillère
Suspension av : barres de torsion
Suspension ar : barres de torsion
Longueur : 423 cm
Largeur : 165 cm
Hauteur : 145 cm

Pneus av : 145 x 355
Pneus ar : 145 x 355

Freins av : disques
Freins ar : tambours
Vitesse maximale : 146 km/h
0 à 100 km/h : 18 s
1000 m.D.A. : 38,9 s
Capacité du réservoir : 50 litres
Poids : 980 kg

Posté par Zorglub34 à 12:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Renault 16 (1965-1970)

    Celle ci aussi à eue un énorme succès
    bon week end Zorg

    Posté par didier, 01 octobre 2011 à 08:36
Poster un commentaire