19 juin 2011

Renault Prairie (1950-1957)

RenaultColoraleav

RenaultPrairieAv1

RenaultColoraleprof

RenaultColoralear
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2009)

"Avoir raison avant l'heure", c'est la difficulté d'être visionnaire, en particulier dans le monde automobile. Voilà encore une fois la Régie Renault en avance sur son temps. Avec l'intention de fournir une alternative à la 4CV à une population à la fois COLOniale et ruRALE, la Régie allait créer à la fois le SUV et le monospace.

Carrossée entièrement en acier par Chausson, elle était assemblée sur l'ile Seguin. La voiture était très innovante sur certains aspects. Sa ligne "ponton" (le dessus de l'aile avant est horizontal et s'étire en ligne droite jusqu'à l'aile arrière) était inédite. A l'arrière, l'ouverture du coffre se faisait en deux parties, la lunette relevante et le tablier descendant. On peut noter une ressemblance avec la 4 CV, notamment avec huit barres horizontales qui traversent la calandre (comme la 4CV à l'origine qui en possédait six) et les contorsions de la calandre. Mais la "Colorale" n'est pas qu'un modèle c'est une gamme entière complétée par la "Prairie", la "Savane", des versions utilitaires ou plateau voire pick-up, des taxis, des fourgons, des dépanneuses, etc, le tout déclinable en versions surélevées à quatre roues motrices.

Elle offrait un très grand volume intérieur qui pouvait permettre à une famille de six personnes de s'installer confortablement avec des bagages. Mais la forme générale de la voiture, identifiée à un break quand la mode est aux berlines, et son absence de chrome lui causeront de grands torts. Et ce n'est pas sa mécanique qui la sauvera.

La première série est équipée du moteur dit "85" à soupapes latérales de la Primaquatre dont la conception remonte à 1919 ! Réalésé à 2,4 litres, il prend l'appellation "85 latéral" parce que l'alésage est augmenté de 75 à 85. Avec 48 chevaux seulement, il est  totalement inadapté aux 1640 kg de la voiture, sans parler de la consommation excessive de ce moteur de 2,4 litres dont la puissance fiscale est de 14 CV. Mal positionnée, la "Prairie" de la gamme "Colorale" peine à rencontrer sa clientèle. En mars 1953, la Colorale reçoit le moteur de la Frégate, certes plus moderne, mais déjà trop faible pour la berline. Avec 58 chevaux mais avec une souplesse bien moindre, les performances ne s'améliorent que très peu et la voiture ne peut toujours pas dépasser les 100 km/h. En définitive, la Colorale reste une voiture confidentielle et seulement 43000 voitures sont fabriquées en sept ans ! On peut voir une descendance avec la Frégate Domaine, mais de fait il faudra attendre l'apparition des monospace et des SUV pour lui trouver un équivalent.

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres en ligne, essence
Emplacement : longitudinal avant
Puissance fiscale : 14 CV
Cylindrée : 2383 cm3
Alésage X course : 85 x 105 mm
Taux de compression : 6:1

Vilebrequin : 3 paliers
Puissance maximale : 48 ch à 2800 tr/min
Couple maximal : 14,8 mkg à 1700 tr/min

Distribution : arbre à cames latéral
Nombre de soupapes : 8
Alimentation : carburateur Solex inversé
Type de transmission : propulsion
Boite de vitesses manuelle à 4 rapports (3è et 4è synchronisées)
Direction à vis et galet
Diamètre de braquage : 11,35 m
Suspension av : essieu rigide, lames
Suspension ar : essieu rigide, lames
Longueur : 437 cm
Largeur : 182 cm
Hauteur : 181 cm
Empattement : 266 cm
Voie av : 145 cm
Voie ar : 145 cm
Pneus av : 6,00 x 16
Pneus ar : 6,00 x 16

Freins av : tambours (355 mm)
Freins ar : tambours (355 mm)
Vitesse maximale : 100 km/h
Poids : 1725 kg
Capacité du réservoir : 65 litres

La fiche technique complète : http://www.colorale.org/rubriques/rubriq-doc-tech/diaporama_rta_14cv/index.html

 

Posté par Zorglub34 à 11:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Renault Prairie (1950-1957)

    Bah!j'étais pas bien vieux à cette époque!!!
    bonne journée Zorg

    Posté par didier, 20 juin 2011 à 09:56
Poster un commentaire