18 février 2011

Alfa Romeo Sprint 1.7 Quadrifoglio Verde (1988-1989)

AlfaSprint1600QVav

AlfaSprint1600QVav1

AflaSprint1600QVar
(Auto-Moto-Retro, Parc des Expos de Rouen, Seine-Maritime, septembre 2009)

Depuis 1971, l'Alfasud permet à la célèbre et renommée marque italienne Alfa Romeo de rendre accessible les qualités qui sont les siennes (une voiture qui a du tempérament et du brio) à un niveau de budget accessible. Les puristes ont vu d'un mauvais œil l'arrivée d'une Alfa populaire et qui plus est - ô sacrilège - une traction ! Pour autant, elle ne renie pas avec ses origines en conservant des qualités dynamiques à la hauteur de la réputation de la marque et en adoptant un moteur inédit. Le quatre cylindres boxer s'avère aussi mélodieux qu'agréable. Mais chez Alfa, on a une réputation à tenir. Et en 1976, sous le crayon de Giorgetto Giugiaro pour Ital Design, apparaît la première mouture du dérivé sportif de l'Alfasud, l'Alfasud Sprint. On y décèle quelques airs d'Alfetta GT dont la sortie n'est antérieure que de deux ans et signé du même Giugiaro.

La version présentée ici, est la dernière version du coupé Alfasud, celle du chant du cygne. Restylé en 1983, le petit coupé a perdu ses chromes pour céder à la mode des plastiques tout autour du bas de caisse. En 1985, il a également troqué sa mécanique contre celle de l'Alfa 33 qui a remplacé l'Alfasud. Il en reçoit le système de freinage à disques à l'arrière, mais également le groupe moteur et train avant. Malheureusement, ce groupe n'est pas une réussite en termes de tenue de route, même si son brio et l'étagement de la boite sont sans reproche. Les effets de couple sur le train avant sont tellement importants qu'ils obligent le conducteur à maintenir le volant, voire compenser la dérive en cas de forte accélération. Le moteur 1700 hérité de l'Alfa 33 1700 QV est onctueux, ronronnant, volontaire. Avec 118 chevaux, il procure de belles sensations et une vitesse de pointe de 190 km/h et de quoi titiller les fans de "GTI" de l'époque. En comparaison, une 205 GTI 1600 peine à rivaliser au feu rouge.

En 1989, l'Alfa 33 est restylée et l'Alfasud Sprint est définitivement arrêtée. Il n'y aura plus de coupé dérivé de la petite berline populaire de chez Alfa. Peut-être peut-on en voir une descendante avec la récente Mito. Devenu rare en raison d'une très faible résistance à la corrosion, la voiture est assez cotée. Les premières séries sont presque devenues introuvables et les deuxièmes séries sont pourchassés pour la version 1.7 QV. Mais il est rare de trouver une voiture en état irréprochable ce qui ferait tourner son prix autour de 5000 €. Quant à la première série, la côte se situerait autour de 1500 € pour une Sprint 1300 à 3000 € pour une 1500 Veloce.

Fiche technique :

Moteur : 4 cylindres à plat, essence
Emplacement : longitudinal, avant
Puissance fiscale : 7 CV
Cylindrée : 1712 cm3
Alésage X course : 87 X 72,2 mm
Puissance : 118 chevaux à 5800 tr/min
Couple max : 15 mkg à 3500 tr/min
Distribution : 2 arbres à cames en tête

Alimentation : deux carburateurs double corps inversés
Type de transmission : traction
Boite manuelle à 5 rapports
Freins av : disques
Freins ar : tambours
Poids : 930 kg
1000m D.A. : 30,5 s
Vitesse maximale : 196 km/h

Posté par Zorglub34 à 16:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Alfa Romeo Sprint 1.7 Quadrifoglio Verde (1988-1989)

    recherche

    Optiques de phares D et G d'Alfa-roméo SPRINT VELOCE DE 1983
    TYPE 902 A5A.

    Cordialement

    Posté par Edgar, 07 mars 2017 à 11:21
Poster un commentaire