10 décembre 2010

Dodge Custom Royal Convertible (1957-1958)

DodgeCustomRoyalav

DodgeCustomRoyalav1

DodgeCustomRoyalar2

DodgeCustomRoyalar1

DodgeCustomRoyalar
(Retro-en-Caux, Doudeville, Seine-Maritime, juillet 2009)

Pour contrer General Motors et la Cadillac Series 62 qui se vend à des centaines de milliers d'exemplaires chaque année depuis 1955, le groupe Chrysler doit réagir. Il dispose chez Dodge, une filiale, de trois niveaux de finition (Coronet, Royal et Custom Royal) sur un châssis comparable à celui de la Cadillac partagé avec les voitures De Soto (une autre filiale) mais avec une esthétique qui leur est propre. Les modèles avant 1955 sont plutôt les héritières du style Airflow dont Chrysler est l'initiateur. Dans la deuxième partie des années 50, le mode est aux formes alambiquées, faites de chromes et de rondeurs, de longue queues effilées sur les ailes arrières. Aussi on retrouve dans la nouvelle Custom Royal de 1957 des ressemblances avec la Cadillac. On peut toutefois trouver que la Dodge est plus surchargée comparée à la ligne plus fluide et aux chromes mieux intégrés de la Series 62. Toutefois la grande réussite de cette Custom Royal est cette calandre à quatre phares dont le contour est souligné tel un mascara.

A bord l'équipement, concurrence oblige, est des plus fournis : tout est assisté - freins, direction - la climatisation est de série et les vitres et les sièges sont à commande électrique, de même que l'antenne rétractable ou la capote. De face la Custom Royal se reconnait par les "dents" verticales sur le dessus du pare-choc.

Pour les motorisations, elles oscillent du V8 de 5,3 l au V8 de 5,9 l et de 245 à 305 chevaux, des valeurs conformes aux standards américains. De fait des moteurs bénéficiant de beaucoup de couple sont nécessaires en raison de la transmission. La voiture est en effet équipée de série d'une boite automatique Chrysler PowerFlite à deux rapports ou TorqueFlite à trois rapports. Aussi les moteurs ont besoin d'évoluer dans de grandes amplitudes de régime sans devoir hurler outre mesure, ce qui explique les valeurs de cylindrée, de couple qui entourent le poids de cette Custom Royal : autour de 1600 kg.

En 1959, la voiture deviendra Dodge D-500 Custom Royal et conservera néanmoins un air de famille avec une calandre à quatre phares caractéristique.

Posté par Zorglub34 à 13:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur Dodge Custom Royal Convertible (1957-1958)

    Du gros , que dis-je du très gros ! COLLECTORRRR !

    Posté par gégé, 11 décembre 2010 à 14:04
  • Un véritable bijou que j'avais eu la chance d'admirer un jour, ( ce fût la seule fois d'ailleurs ) il y a 5 ou 6 ans dans une rencontre de l' ACCF au Château d'Aveny dans l'Eure.
    Magnifique ! Superbe prise ! RV

    Posté par oldiesfan67, 12 décembre 2010 à 17:53
  • Si ça se trouve, c'était la même. L'Eure n'est pas très loin.

    Posté par Z, 13 décembre 2010 à 10:26
  • Après vérification, c'est bien la même. RV
    http://oldiesfan67.canalblog.com/archives/2009/02/28/12755036.html

    Posté par oldiesfan67, 13 décembre 2010 à 13:09
Poster un commentaire