08 décembre 2010

Peugeot 402 Légère (1937-1938)

Peugeot402Blegereav

Peugeot402Blegereprof

Peugeot402Blegereint

Peugeot402Blegerelogo
(Retro-en-Caux, Doudeville, Seine-Maritime, juillet 2009)

La Peugeot 402 est née dans un contexte de crise. On comprend déjà à l'époque l'intérêt de l'aérodynamique pour le budget en carburant des automobilistes. Elle est l'un des premiers véhicules produits à avoir le pare-brise incliné, des formes arrondies, les ailes mieux intégrées. A vrai dire elle s'inspire de la Chrysler Airflow et d'un nouveau mouvement appelé "Streamline Modern" qui est l'ancêtre du design.

Elle remplace à la fois les Peugeot 601 et 401 de conceptions plus rudimentaires. La 402 est élaborée sur un châssis de conception classique, équipée de freins à tambours, d'une boite trois vitesses dont la première n'est pas synchronisée. En revanche, elle se distingue par son esthétique par rapport aux Citroën Traction et Renault Primaquatre KZ et se rapproche de la seconde génération de Primaquatre.

La 402 est une voiture imposante et lourde mais très vite Peugeot comprend que les atouts de la 302 seraient plus nombreux encore si le moteur de la 402 lui était greffé. Exit alors la 302 qui reste toutefois au catalogue mais dont les ventes resteront anecdotiques, et voilà qu'apparaît la 402 légère. Elle équipée en série d'un toit ouvrant. Le logo 402 est situé au pied de la calandre et la nervure centrale de la calandre est très fine.

En 1938, la 402 est modifiée et devient 402 B en adoptant un moteur de 2,2 litres de 63 chevaux. La 402 B légère suivra le mouvement et deviendra une référence en termes de performances, en dépit d'une caisse trop légère pour son ressort à lames arrière.