16 octobre 2010

Citroën DS 20 Break (1969-1975)

CitroenDSbkav1

CitroenDSbkar1

CitroenDSbkar2
(Caux-Retro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2009)

Un an après l'adoption de la nouvelle calandre dans toute la gamme DS/ID, la DS abandonne le vieux moteur de la DS 19 qu'elle tenait de la Citroën Traction. Elle adopte alors le moteur 1985 cm de la DS 20 qui lui procure 13 chevaux supplémentaires soit 91 ce qui la lance à près de 160 km/h sur l 'autoroute. Le tableau de bord est alors totalement modifié ainsi que la sellerie. Le break suit le mouvement, et il devient lui aussi DS 20.

La voiture conserve ses proportions et ses variantes commerciales ou familiales à 9 places, sans compter les versions ambulances qui trustent le marché français. Le coffre s'ouvre en deux parties, l'une vers le haut, y compris la partie arrière du toit, et l'autre vers le bas, les deux fermant indépendamment l'une de l'autre. Aussi la partie basse peut rester ouverte pour transporter des objets longs en fermant la partie haute. C'est pourquoi on trouve deux plaques d'immatriculation afin qu'elle reste lisible lorsque le panneau est ouvert.

La DS break sera ensuite proposée en plusieurs finitions (luxe et confort) et avec au choix le moteur de la DS 21 à carburateur puis celui de la DS 23 toujours à carburateur. En janvier 1976, plusieurs mois après l'arrêt de la DS, elle est enfin remplacée par la CX break. Les ventes du break se rapprochent de 500 000 exemplaires.

Posté par Zorglub34 à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires sur Citroën DS 20 Break (1969-1975)

Poster un commentaire