14 avril 2010

Citroën Ami 8 (1969-1978)

CitroenAmi8av

CitroenAmi8ar
(Auto-Moto-Retro, Le Grand Quevilly, Seine-Maritime, septembre 2008)

En 1969, Citroën remplace l'Ami 6 par l'Ami 8. De fait, ce n'est pas un nouveau modèle mais un restylage profond, la principale modification portant sur la ligne arrière. Robert Opron, directeur du style chez Citroën, auteur des GS, SM, et CX, se charge de modifier cette lunette arrière en "Z" tant décriée. Il modifie la ligne de toit, les montants arrières et parvient à transformer la voiture en une berline à la ligne plus conventionnelle, sans dire classique, puisque l'arrière type fastback n'est que très rare à l'époque (seule la Renault 16 et la Simca 1100 en bénéficient en 1969). Pour autant, la voiture ne bénéficie toujours pas d'un hayon.

Pour le moteur rien n'a changé, c'est toujours le moteur de 2 CV porté à 602 cm3 qui officie. La boite aussi est la nouvelle boite 4 rapports installée dans l'Ami 6 en 1967. Cependant les rapports ont été corrigés et les performances s'améliorent au point que Citroën installe des freins à disque à l'avant. Ces freins ont la particularité d'être installés en sortie de boite sur l'arbre de transmission. La suspensions à batteurs à inertie est remplacée par de vrais amortisseurs et une barre anti-roulis.

Ce renouveau n'empêche pas les ventes de décliner. Des 169 000 exemplaires d'Ami 6 vendus en 1967, les 100 000 unités ne sont pas atteintes en 1974. Le besoin de renouveau se fait vite sentir. Citroën propose l'Ami Super en 1973 (Ami 8 avec moteur de GS) pour revigorer la voiture qui se montre très à son avantage ainsi équipée. Mais les ventes continuent de s'effondrer, seules les ventes du break semblent stables.

Entre temps Citroën a été racheté par Peugeot. Pour succéder à l'Ami 8, il faudra deux modèles, la Citroën LN (sur base de 104 coupé) en 1976 et la Citroën Visa (sur base de 104) en 1978. La berline est arrêtée en juillet 1978 et le break en septembre après 750 000 unités produites (hors Ami Super).

Fiche technique :

Type du moteur    2 cylindres à plat
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal avant
Alimentation     Carburateur double corps
Distribution     Arbre à cames central
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     74 x 70 mm
Cylindrée     602 cm3
Compression     9 : 1
Puissance     35 chevaux à 5750 tr/min
Couple     4,2 mkg à 4000 tr/min
Boite de vitesse     4 rapports
Puissance fiscale    3 CV
Type    Traction
Antipatinage    Non
ESP    Non
Direction    Crémaillère
Suspensions Av    Ressort hélicoïdaux
Suspensions Ar    Batteurs à inertie
Freins avant    Disques
Freins arrière    Tambours
ABS    Non
PneuAv    125 x 15''
PneuAr    125 x 15''
Longueur    399 cm
Largeur    149 cm
Hauteur    149 cm
Poids    725 kg
Vitesse max    123 km/h
Réservoir 32 litres

Posté par Zorglub34 à 11:39 - - Commentaires [1]
Tags : , , ,

Bentley Continental R (1991-2002)

BentleyContinental_R_Av

Continental_R_Av2

BentleyContinental_R_Ar
(Circuit des Remparts, Angoulême, Charente, septembre 2004)

La Continental R est la première Bentley à ne pas avoir d'équivalent chez Rolls-Royce depuis 1965. Elle est présentée au salon de Genève 1991 avec un nom (Continental) qui évoque un célèbre modèle des années 50 et un R qui se place dans l'aspiration de la Mulsanne Turbo R qui elle même profitait de la réputation de la Type R.

Esthétiquement la voiture s'inspire de la Continental S2 de 1959, mais on retrouve les fondamentaux qui ont présidé à la création de la Rolls Corniche. L'allure générale, les proportions, les feux, tout la rappelle. Pour autant tout est neuf dans cette voiture,ou presque.

Sans s'attarder sur l'équipement pléthorique de ce coupé 2+2, il convient de se pencher sur la motorisation de cet engin. En effet, c'est le classique V8 Rolls de 6,75 qui se cache sous le capot. Mais depuis la Mulsanne R, Bentley a retrouvé le goût de construire des voitures puissantes et aux performances dignes de son aura. Le moteur est alors suralimenté par un turbocompresseur Garrett qui permettrait de passer une puissance de l'ordre de 380 à 400 chevaux à seulement 4000 tr/min ! Il n'y a pas de valeur précise étant donné que cette voiture est toujours sous la politique de Rolls-Royce dont les voitures sont "suffisamment puissantes" (plenty enough"). Le couple se montre également d'une valeur gigantesque à environ 75 mkg ! Du coup le 0 à 100 est effectué en 6,5 secondes et la vitesse de pointe se situe autour de 235 km/h.

En 1996, la Continental R est épaulée par la Continental S (ajout d'un intercooler) en 1994 et 1995 puis la Continental T dont les performances sont encore meilleures (420 chevaux et 88 mkg de couple) et un châssis raccourci. En 2002, elles sont remplacées par la Continental GT.

La Continental R aura été fabriquée à 1290 exemplaires,

Posté par Zorglub34 à 10:13 - - Commentaires [0]
Tags : , , , , , , ,