29 janvier 2010

Citroën GS Club Break (1976-1980) (série 2)

CitroenGSIIbkav

CitroenGSIIbkprof

CitroenGSIIbkar

CitroenGSIIbkar2
(Auto-Moto-Retro, Le Grand Quevilly, Seine-Maritime, septembre 2008)

En 1976, le break de la GS subit lui aussi les mêmes modifications que la GS II. L'arrière reçoit les nouveaux blocs optiques à 4 étages dépourvus de chrome et le bandeau en alu brossés. L'avant hérité également de cette nouvelle calandre à grille horizontale en remplacement du nid d'abeille. La calndre à 4 phares ici présente est un équipement fabriqué par Cibié ou Valeo, mais qui n'est même pas une option.

Le break s'est rapidement imposé comme une solution à l'absence de hayon de la GS. Rapidement, une version break deux portes est proposée pour les entreprises, avec des vitres latérales arrières ou tôlée. Grâce à suspension hydraulique, l'assiette de la voiture reste la même quelque soit la charge de la voiture, et le confort reste inimitable.

En 1980, quand la GSA remplace la GS, il est très difficile de distinguer une GSA break d'une GS break, la GSA break reprenant les feux arrières de la GS alors qu'ils sont spécifiques sur la GSA. Seules les pare-chocs en plastique et les poignées de porte les distinguent de l'extérieur.

Ici, en finition Club, la voiture est équipée du moteur 1300 cm3 de 65 chevaux. La voiture n'a pas une vitesse de pointe plus importante que la Special, mais elle jouit de reprises plus alertes grâce à la plus grande disponibilité de la puissance à bas régime. C'est cette motorisation qui sera la plus reprise dans la GSA dès 1979. Le break continuera sa carrière jusqu'en 1984 et sera remplacé alors par la BX Evasion.

Pour tout savoir sur la GS : http://www.gs-gsa.org/index.php

 

Posté par Zorglub34 à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur Citroën GS Club Break (1976-1980) (série 2)

Poster un commentaire