25 juillet 2009

Alvis TD 21 Coupé Park Ward (1956-1963)

AlvisTD21coupeparkwardav1

AlvisTD21pardwardav2

AlvisTD21parkwardar

AlvisTD21parkwardint
(Caux-Retro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2008)

AlvisTD21av


AlvisTD21ar
(Auto-Moto-Retro, Le Grand Quevilly, Seine-Maritime, septembre 2008)

Alvis état une marque automobile de luxe avant la seconde guerre mondiale, rivalisant avec Rolls-Royce ou Bentley ou encore Aston-Martin sur le marché anglais. Mais, comme Rolls-Royce, la marque fabrique aussi des moteurs d'avion et des véhicules blindés. La guerre permet à Alvis de tirer de larges bénéfices et de s'écarter de la branche automobile. Dans les années 1950, les voitures ne sont plus l'activité essentielle d'Alvis et elles ne sont plus qu'une vitrine pour l'extérieur.

Pourtant, depuis 1948, un carrossier suisse achète des châssis à Alvis et les équipe de façon admirable, rendant les voitures arrondies d'Alvis un peu obsolètes. En 1955, le carrossier officiel d'Alvis cessait ses fournitures et c'est alors vers Graber, ce carrossier suisse et importateur de la marque, que vient le salut.
En 1958, c'est avec la maison Park Ward, carrossier de Rolls-Royce, qu'un accord est trouvé. Sur la base de la TD 21, elle même issue de la TC 108G, un coupé (notre modèle) est fabriqué.

Le moteur est un 6 cylindres en ligne de 3 litres et de 115 chevaux. Le choix est offert entre une boite quatre rapports manuelle ou automatique à trois vitesses. La voiture atteint assez facilement la vitesse de  103 mph, soit environ 166 km/h. La sellerie est particulièrement soignée, et le tableau de bord serti de ronce de noyer est un modèle de clarté et de concision. Placé en position centrale il permet à quatre passagers de lire sans encombre les indications du compteur ou du compte-tours. Le levier sous la console n'est pas celui de l'aération mais de la boite automatique.   

Les ventes ne s'améliorent pas, et la branche automobile est cédée en 1965 à Rover, qui est à son tour rachetée par le groupe Leyland en 1967. Or Leyland possède alors Jaguar. Le sort d'Alvis est scellé : Jaguar n'a pas besoin d'un concurrent au sein du même groupe. Alvis disparait du monde de l'automobile cette même année.

Posté par Zorglub34 à 11:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Alvis TD 21 Coupé Park Ward (1956-1963)

    Ces calandres très "British" donnent beaucoup de classe aux autos qui les arborent ! RV

    Posté par oldiesfan67, 25 juillet 2009 à 13:50
  • Superbe la ALVIS !!

    Posté par Stephane, 31 juillet 2009 à 11:12
Poster un commentaire