11 juillet 2009

Hotchkiss 680 Biarritz (1936)

Hotchkiss486biarritzav1

Hotchkiss486biarritzav2
(Caux-Retro, Allouville-Bellefosse, Seine-Maritime, juillet 2008)

A l'origine Hotchkiss est un fabricant d'armes américain qui a installé une usine en France, près de Rodez au milieu du XIXè siècle. L'insigne représente deux canons croisés et une grenade entourés par un ceinturon. Lorsqu'éclate la guerre de 1870 l'entreprise fructifie, et si bien qu'en 1875 une nouvelle usine est inaugurée à Saint-Denis. A sa mort, dix ans plus tard, Benjamin Berkeley Hotchkiss laisse derrière lui une entreprise prospère.
Ce n'est qu'à partir des années 1920 qu'Hotchkiss se mit à fabriquer des voitures. Jusque là, l'entreprise avait fabriqué des moteurs et des châssis à vocation sportive. "Le juste milieu", ce fut le segment où Hotchkiss voulait s'intégrer, entre les voitures populaires de Peugeot ou Citroën et les voitures de luxe telles que les Delage, Delahaye ou autre. L'AM 2 respecta ce cahier des charges et acquit les suffrages d'une clientèle petit bourgeois qui recherchait le confort, l'élégance et le discrétion. La firme fait fortune et près de 4000 voitures sont vendues chaque année. Hotchkiss s'inscrit comme un constructeur de standing.
Dans les années 30, les voitures sont de plus en plus élégantes et intègrent les éléments de carrosserie de manière de plus en plus aérodynamique. La calandre s'incline, les ailes avant enveloppent mieux les roues, la malle devient intégrée. Les voitures sont déclinées en berline ou limousine et en cabriolet, coupé. Notre modèle est équipé d'un moteur 6 cylindres de 3 litres (17 CV fiscaux) (voir les commentaires du propriétaire de la voiture ci-dessous).

La nationalisation de la branche armement d'Hotchkiss est mal vécue par la direction, et c'est sur l'automobile que la marque doit se reposer. La guerre fera souffrir l'entreprise qui est en partie rachetée par Peugeot. Les voitures et les techniques de production ne sont plus adaptées au marché, et les ventes ne s'améliorent pas. Peugeot finit par se désengager, et en 1955 Hotchkiss fusionne avec Delahaye. Mais pourtant l'abandon de la production des voitures de production est décidé. Il ne reste plus que la production de véhicules industriels et militaires, ainsi que la production de la Jeep sous licence Willys. Elle se poursuivra jusqu'en 1966 et la firme fermera ses portes en 1971.

Le Club-Hotchkiss

Posté par Zorglub34 à 12:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Hotchkiss 680 Biarritz (1936)

    hotchkiss biarritz

    Je vous envoie un rectificatif en tant que proprietaire pour vous signialez qu'avant de publiér des photos avec des description sur des véhicules on ferrez mieux de contacter le proprietaire en demandant le type etc sur ce dernier , il s'agit bien d'une Biarritz 6cyl d'où le type 680 au lieu de 486.
    A vrai dire ceci s'etait bien à Allouville Bellefosse.
    Coordialement

    Posté par Vanfleteren Eric, 17 novembre 2014 à 18:21
  • suite

    Pour plus de commentaire ce véhicule est un 6cylindre 3000cc 17cv 1936 décapotable capote s'ouvre avec un système de renvoie d'engrenage a la manivelle , 4placesavec en particulier cette année seul équipé avec des freins hydraulique des 4 roues,suite a un accident mortelle les freins hydraulique ne seront plus montée par la suite.Ce véhicule est un vrai plaisir a conduire et part par tous les temps et ne craint pas les distances.
    Cest avec plaisir que j'envoie ce commentaire.
    Cordialement
    Vanfleteren Eric

    Posté par Vanfleteren Eric, 18 novembre 2014 à 17:49
  • Merci pour vos précisions et de participer à l'amélioration de la qualité de ce site.

    Posté par Z, 18 novembre 2014 à 18:29
Poster un commentaire