12 avril 2009

Ferrari Testarossa (1984-1992)

FerrariTestarossaav1

FerrariTestarossaav1

FerrariTestarossaar

FerrariTestarossaar2
(Aniane, Hérault, juin 2008)


FerrariTestarossaav1
(Auto-Moto-Retro, Le Grand Quevilly, Seine-Maritime, septembre 2008)

Ces photos (à Aniane) ont été prises lors d'un rallye Ferrari organisé par le Lion's Club de Montpellier. Dans le cadre d'une œuvre caritative et à l'occasion d'un déjeuner raffiné à Saint-Guilhem-le-Désert, les propriétaires de Ferrari étaient invités à parader à travers l'Hérault, suscitant l'agrégation spontanée de la population le long des routes. 60 Ferrari le même jour à la queue-leu-leu, ça ne se voit pas tous les jours. Un simili rallye de régularité était organisé et le dernier pointage avait lieu à Aniane avant d'aller mettre les jambes sous la table au lieu du tableau de bord. Ainsi durant près de deux heures les V12 ont succédé au V8 et au 12 à plat de la Testarossa, et les chevaux ont traversé le village en véritable troupeaux.

Nous commençons le reportage avec l'une des plus emblématique Ferrari des années 1980, la Ferrari Testarossa. Elle reprend le nom d'un modèle de course des années 50. Elle succède en 1984 à la mythique 512BBi et son 12 cylindres à plat de 5 litres.

Œuvre de Pininfarina, elle est conçue comme un aileron. Elle n'a pas besoin d'appendice particulier puisque toute son aérodynamique est pensée pour guider l'air sur la carrosserie. Ainsi elle garde une ligne fluide, basse (113 cm), large (près de 2m), prête à bondir. Pour la deuxième fois, après la 308 GT4, les traditionnels feux arrières ronds typiques de Ferrari sont abandonnés pour un bloc optique traditionnel. Les puristes s'en offusquent. A l'intérieur on retrouve les commodos, les bouches d'air de Fiat. Pour une voiture d'un million de francs, les clients s'attendaient à autre chose et certainement pas à voir à bord des pièces que l'on retrouve sur la Fiat Ritmo ou Uno.

En revanche, la voiture étonne par son comportement. Moins de 6 secondes de 0 à 100, le kilomètre en 24 secondes franchi à 230 km/h, les 390 chevaux du 12 cylindres à plat de 4,9 litres poussent. Il ne faut pas moins que ce type de motorisation pour le poids de la voiture qui dépasse 1500 kg, malgré l'aluminium utilisé pour la carrosserie. Le 12 cylindres à 48 soupapes délivre un couple exceptionnel qui permet une conduite que le mot "sportif" peine à illustrer. Pas de direction assistée, embrayage très sec et dur, boite rétive avec grille en alu Ferrari, de ce point de vue les puristes sont ravis. La tenue de route est reconnue comme excellente, même si des reproches sont faits sur sa précision au-delà de 250 km/h. Un débat de puristes, là encore. La Testarossa est une des rares voitures des années 1980 à pouvoir frôler la barre des 300 km/h en vitesse de pointe.

Une profonde modification en 1992 la fera devenir 512 TR, puis F512M en 1994.

Fiche technique :

Type du moteur   12 cylindres à plat
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal central arrière
Alimentation     Injection mécanique Bosch K-Jetronic
Allumage        Marelli Microplex Electronique. Une bougie par cylindre.
Distribution     2 doubles arbres à cames en tête
Nombre de soupapes     4 par cylindre
Alésage & Course     82.0 x 78.0 mm
Cylindrée     4943 cm3
Compression     9,3: 1
Puissance     390 chevaux à 6300 tr/min
Couple     50.0 mkg à 4500 tr/min
Boite de vitesse     5 rapports
Type    Propulsion
Antipatinage    Non
ESP    Non
Direction    Crémaillère
Suspensions Av    Triangles superposés
Suspensions Ar    Triangles superposés
Freins avant    Disques ventilés (309mm)
Freins arrière    Disques ventilés (310mm)
ABS    Non
PneuAv    225/50 VR16
PneuAr    255/50 VR16
Longueur    448 cm
Largeur    197 cm
Hauteur    113 cm
Poids    1506 kg
Poids/Puissance    3,96 kg/ch
Vitesse max    290 km/h
0 à 100 km/h    5,8 s
0 à 160 km/h    12,2 s
400 mètres DA    13,6 s
1000 mètres DA    24,1 s
Réservoir    115 litres

Posté par Zorglub34 à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Ferrari Testarossa (1984-1992)

Poster un commentaire