13 février 2009

Opel Kadett E

OpelKadettEAv1

OpelKadettEprof

OpelKadettEar
(Duclair, Seine-Maritime, Décembre 2007)

La Kadett E succède à la D en 1984. Elle garde la ligne générale, mais dans la course à la mode de l'époque qui est celle du Cx le plus performant, ses formes sont plus arrondies. "On dirait la même qui a fondu", diront certains. Elle est élue voiture de l'année 1985. Il est vrai que son habitabilité s'est encore améliorée, elle est plus confortable que sa devancière.
En 1988 apparaîtront de nouveaux moteurs, 1400 cm3, 1800 cm3 et puis 2000 cm3 qui feront prendre un cran de plus à la Kadett au niveau des performances. Un version GSI ou GTE vient chatouiller les Peugeot 309 GTI ou Citroën BX GTI qui affichent 130 chevaux et des performances qui titillent les 200 km/h. La Kadett GSI 16V vient coiffer tout le monde avec 156 chevaux et un 200 km/h allègrement franchi. Elle fera un belle carrière en rallye grâce à cette motorisation. En revanche, sur les routes ouvertes, avec les modèles non préparés, elle souffre d'un train avant qui peine à transmettre la puissance au sol. Le volant tourne à l'accélération, elle se montre lourde de l'avant. Il n'y a guère que l'Alfa 33 pour faire pire.
En 1993, elle laisse sa place à l'Opel Astra, nom déjà utilisé à l'étranger pour la Kadett, notamment chez Vauxhall.

Posté par Zorglub34 à 13:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Opel Kadett E

    Merci pour cet article objectif

    Merci pour ce rapide rappel de ce qu'a été la kadett E, et de l'avoir ainsi dépeinte de manière bien plus impartiale que je n'aurais pu le faire moi-même en temps que passionné de cette voiture sous toutes ses coutures.
    Cordialement
    le www.kadett-passion.fr

    Posté par kadettgtman, 14 mars 2009 à 21:07
Poster un commentaire