20 octobre 2008

Mercedes 280 S (W126)

Mercedes280Sav

Mercedes280Sar2

Mercedes280Sar
(Aniane, Hérault, novembre 2007)

La série W126 apparaît en 1979 à la suite de la W116. La gamme s'étoffe de nombreux moteurs, et l'inflation des équipements est permanente. La guerre du luxe a démarré, Bentley et Rolls-Royce ne sont pas restés les bras croisés, et BMW a su relever le défi lancé par Mercedes. Ainsi ABS et Air-Bag deviennent des équipements de base, mais apparaissent également le contrôle de traction, les prétensionneurs de ceinture de sécurité. Côté confort, des lampes de courtoisie sont installées à chaque siège de façon à ne pas handicaper le conducteur, les sièges sont réglables électriquement et chauffants. Une climatisation fort compliquée permet de parvenir à un froid polaire d'un côté et une chaleur tropicale de l'autre côté de l'habitacle.

Les dimensions elles aussi ont crû. La longueur atteint désormais les 5 mètres en version courte, et 5,16m en châssis rallongé (SEL). Mais c'est un souci d'aérodynamisme qui a présidé aux formes plus arrondies de la W126. Crise pétrolière oblige (déjà !), les bureaux d'étude de Mercedes misent sur l'économie. Les gros moteurs sont étudiés de manière à économiser du carburant autant que faire se peut. Des nouveaux matériaux sont utilisés par alléger la voiture, et pour la première fois, la voiture est étudiée en soufflerie pour diminuer la résistance à l'air. La voiture devient alors plus légère, plus rapide, plus stable que sa devancière, tout en consommant 10 % de moins en moyenne.

Parallèlement sur les gros moteurs V8, Mercedes décide de brider automatiquement la vitesse maximale à 250 km/h, alors que ces moteurs permettent des performances bien supérieures. Cette première sera immédiatement suivie par BMW. La course à la vitesse est alors enrayée spontanément par les deux constructeurs du pays où, justement, la vitesse est libre sur les autoroutes.

Sous le capot, ce modèle est équipé du 2,8 de 6 cylindres en ligne produit jusqu'en 1985. Il sera ramené à 2,6l après 1985. Sur le modèle présenté, c'est la version à carburateur, qui délivre autour de 155 chevaux. Il permet le 0 à 100 en environ 11 secondes, ce qui est correct pour les 1560 kg à vide de la voiture qui peut atteindre 200 km/h en vitesse de pointe, mais surtout permet de maintenir une cadence de 160 km/h sans effort sur les autoroutes, son terrain de jeu préféré.

Le chassis W126 a été produit de 1979 à 1991, ce qui en fait la plus grande longévité pour la Classe S et pas loin de 900 000 exemplaires produits (en comptant les coupés).

Posté par Zorglub34 à 11:34 - - Commentaires [0]